10% huile de vidange dans les huiles et produits alimentaires avec la bénédiction de l’Europe

Imprimez l'article

C’est le Canard Enchaîné qui a révélé l’affaire il y a 2 semaines, avec des reprises le jour même dans la presse nationale. La société Saipol, propriétaire de la marque Lesieur, et grossiste en huile, aurait acheté un lot de 40 000 tonnes d’huile de tournesol ukrainienne. Un contrôle a posteriori a mis en évidence la présence frauduleuse dans ce lot d’huile minérale destinée à la lubrification des moteurs.

De très nombreux produits contaminés, aucun retrait en dessous d’un seuil de 10% !!

Exerçant son métier, cette société a revendu avec profit cette huile à d’autres multinationales de l’agroalimentaire. En l’absence de toxicité établie, de très nombreux produits restent en vente tant que le seuil de contamination ne dépassent pas 10% !

C’est en effet avec l’accord des autorités (françaises et européennes) qui ont décrété que tant que les produits n’en contenaient pas plus de 10%, personne ne devait tomber trop malade. La Grèce, dont les autorités semblent moins irresponsables que les nôtres, vient de réagir et d’interdire l’utilisation de tous les lots depuis le 1er janvier.

Mais chez nous, dans nos hypermarchés, il y a donc en ce moment dans des produits contaminés à l’huile de moteur !

C’est le Canard Enchaîné qui a révélé l’affaire il y a 2 semaines, avec des reprises le jour même dans la presse nationale. Puis plus rien, tout le monde s’en fout.

La semaine dernière, le Canard publie une liste de marques et des types de produits concernés. Aucune réaction cette fois encore. Enfin hier, le Canard publie des notes internes de l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires), qui montrent l’envers du décor :

« Il a été décidé hier en réunion de crise à l’ANIA de ne pas répondre au Canard enchainé formellement. Un projet de communiqué de presse, préparé la semaine dernière, a été réactualisé.

Le communiqué de presse ne sera pas diffusé en proactif. Nous attendons la prochaine parution du Canard Enchaîné et les éventuelles reprises par la presse pour réagir. Par rapport à l’article de mercredi dernier,cette nouvelle parution n’apporte pas d’éléments clés supplémentaires et n’est pas à la Une du journal. En revanche, de nombreuses marques sont citées, ainsi qu’une liste à la Prévert de

nombreux produits incorporant de l’huile de tournesol, ce qui n’était pas le cas la semaine dernière mais que l’on craignait »

Les marques concernées, à boycotter d’urgence et durablement, sont les suivantes

Les produits les plus susceptibles de contenir de l’huile de vidange de moteur sont les suivants :
– Mayonnaise
– Tarama
– Sauce Béarnaise
– Chips
– Vinaigrette allégée

– Surimi
– Céleri Rémoulade
– Soupe de poisson en conserve
– Poisson pané
– Paupiettes de veau
– Thon et sardines à l’huile

– Pates à tartiner chocolatées
– Gaufrettes à la confiture
– Barres céréalières et sucrées pour les enfants
– Cookies

Marques du groupe Lesieur :
– Fruit d’or
– Epi d’or
– Frial
– Isio 4
– Oli
– Carapelli

Saupiquet

Toutes les marques du groupe Unilever (Amora,…
– Planta Fin
– Maille
– Knorr
– Magnum
– Miko

huile moteur

huile moteur2

huile moteur3

Voilà j’ai retrouver l’article qui en parlé plus la vidéo


union européenne et huile de vidange – la… par non-merci

 

9 réflexions sur « 10% huile de vidange dans les huiles et produits alimentaires avec la bénédiction de l’Europe »

    1. Effectivement, c’est réducteur de dire que c’est de l’huile de vidange, j’en convient, malgré tout il s’agit quand même de paraffine dans de l’huile dans de l’huile alimentaire. http://amgar.blog.processalimentaire.com/contaminant-chimique/lue-va-assouplir-les-conditions-dimportation-dhuile-tournesol-en-provenance-dukraine/
      Il est clair, que normalement, cette affaire est censée être close, mais je reste toujours prudente, car les lobbys ne sont pas loin y compris les profits. Ce n’est que mon avis, mais si ils ont juste fait en sorte de calmer le jeu au niveau du consommateur. Mais cela ne veut pas dire que ce ne soit plus contaminer.
      Je sais que je peux passer pour une paranoïaque en disant cela, mais force est de constater qu’il y a de moins en moins de contrôle et de plus en plus de fraude.
      Après j’ai choisi, soit je me passe d’huile alimentaire, soit j’en prends une biologique dans mon magasin bio de quartier, pas les grandes chaines bien sur, ou comme je fais souvent, directement au moulin près de chez nous.
      Alors un hoax?

    2. Bien que mentionné dans le site hoax, il est très clair que la contamination a été faite.
      Que plusieurs marques y ont participé malgré elle, mais aussi que l’UE a autorisé à auteur de 10% dans les huiles.
      Donc Hoax explique bien, mais c’est en rien un HOAX.
      L’information est crédible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.