Archives pour la catégorie Michel Dogna

LES DESSOUS DE LA GELATINE Par Michel Dogna

Imprimez l'article

Comment donner une texture onctueuse à des glaces, des yaourts et des crèmes dessert ? Avec quoi fabrique-t-on les produits « light » ?

C’est à Villeword, à quelques kilomètres de Bruxelles, que nous avons trouvé les réponses. On y trouve une usine très discrète, filiale d’un des plus grands groupes chimiques européens. Et c’est là que l’on fabrique l’un des additifs les plus utilisé dans l’industrie, le E 441, plus couramment appelé « gélatine ». Avec cette gélatine, toute une panoplie de produits super connus de l’industrie vont pouvoir être élaborés : D’abord évidemment tous les produits gélifiés, les bonbons, les gélules pharmaceutiques, les pellicules photos et même des shampoings. Le marché est gigantesque, et c’est pour cela que l’usine fonctionne à plein régime. Continuer la lecture de LES DESSOUS DE LA GELATINE Par Michel Dogna

Les fumettes de cannabis…SONT-ELLES INOFFENSIVES ?

Imprimez l'article

Depuis une longue utilisation dans l’histoire, on a attribué au cannabis (chanvre indien issu des régions équatoriales) des vertus récréatives mais aussi médicinales et psychotropes. De nombreux grands-parents actuels sont des « soixantuitards »… qui ont fumé du hasch (cannabis), et qui ne considèrent pas très grave que leurs jeunes ados en fassent autant. Mais ce que ces anciens ne réalisent pas, c’est que le cannabis actuel n’a plus rien à voir avec celui qu’ils ont connu, car maintenant il est génétiquement modifié (OGM). Pourquoi ? Pour augmenter sa concentration en principe actif, le THC (Tétra Hydro Cannabinol) était au départ de 5% ; maintenant celle du cannabis « relativement gentil » est de 9 à 11%, mai s la plupart est à 20% et peut aller jusqu’à 35/40 % ! Continuer la lecture de Les fumettes de cannabis…SONT-ELLES INOFFENSIVES ?

Michel Dogna « LE LAIT, C’EST SURTOUT DE LA COLLE, DES HORMONES ET DU PUS ! »

Imprimez l'article

Paru dans le journal Contr’Infos n° 15
Dossier spécial lait dans le n° 52

Je m’abonne au Contr’Infos

On ne peut aborder ce sujet sans parler d’Albert Cohen, surnommé aux USA, « l’homme anti-lait ».
Il a écrit l’un des livres les plus fascinants et les plus documentés sur ce sujet :MILK, The deadly poison (« Le lait, poison mortel »), qui a fait grand bruit aux USA (pas encore traduit en français). Dans sa dédicace, il s’adresse à « toutes les personnes dans le monde qui souffrent de toutes sortes de troubles de santé sans être conscients de l’origine alimentaire de leurs maux. Puissent-elles découvrir que la fontaine de jeunesse, pour elles, leurs enfants et les générations futures, pourrait bien venir du simple fait d’éliminer le lait de leur vie ! »

Ce livre montre comment les autorités sanitaires ont été perverties par les grandes multinationales qui, dans leur recherche de profit sans cesse croissant, ont mené notre société au bord du suicide nutritionnel. Le lait, au fil des ans, malgré sa blancheur, est devenu pour les cellules de notre corps l’équivalent des marées noires ; il est tellement omniprésent dans l’alimentation humaine qu’il est difficile d’y échapper ! Au départ, le lait (de vache) est un aliment totalement inadapté à l’adulte en général et à l’humain en particulier.
Le lait est trop riche en protéines, qui pour être éliminées par le corps, obligent celui-ci à mobiliser son calcium. Aussi, la stupidité dogmatique pousse les personnes âgées à consommer massivement des produits laitiers, ce qui aggravent encore la décalcification ! De plus la pasteurisation (obligatoire) en fait un polymère (grandes chaines moléculaires peu assimilables), avec 300 fois plus de caséine que le lait maternel.

Autre livre intéressant: Lait Mensonge et propagande en Français par Thierry Souccar avec une préface de Henri Joyeux

 

10% DE LA POPULATION EST INTOLERANTE PLUS OU MOINS GRAVE AU LAIT

Continuer la lecture de Michel Dogna « LE LAIT, C’EST SURTOUT DE LA COLLE, DES HORMONES ET DU PUS ! »

NOUVELLE CATASTROPHE NUCLEAIRE EN NORVEGE – UN FUKUSHIMA BIS ? Silence des grands médias…Par Michel Dogna

Retrouver la newsletter de Michel dogna sur son site internet. Michel dogna.fr

Le 12 mars, nous avons appris (par la bande) que la Norvège contamine toute l’Europe avec de l’iode 131 radioactive depuis plusieurs semaines (on évoque même fin octobre ?).
Un accident nucléaire sur le réacteur de recherche atomique de Halden en est à l’origine. Le risque de contamination des populations du nord et jusqu’à la France n’est pas négligeable notamment pour les enfants et adolescents. Lire la suite

Imprimez l'article

ACOUPHENES Enfin des solutions ! Par Michel Dogna

Newsletter N° 54 de Michel DOGNA
AVERTISSEMENT
L’abonnement à cette lettre ne donne pas accès aux conseils gratuits de Michel Dogna.
Face aux nombreuses personnes qui le contactent pour des problèmes de santé, il est obligé en fonction de ses charges de travail de limiter les demandes à ceux et celles qui sont abonnés (payants) au journal CONTR’INFOS. Ceci était déjà stipulé sur la page d’accueil du site www.micheldogna.fr
Nota : vous pouvez trouver de nombreuses réponses sur ce site gratuit.
Si vous ne recevez pas le journal Contr’Infos régulièrement, svp écrivez directement à Océane :
micheldogna.contrinfos@gmail.com Lire la suite

Imprimez l'article

Hommage de Michel Dogna à Claire Severac, Morte à 68 ans à Noël

Imprimez l'article

Afficher l'image d'origineCLAIRE SEVERAC lanceuse d’alertes
nous a quittés à Noël
Après avoir été le témoin impuissant à distance du calvaire de Claire, c’est avec une grande tristesse que, par sa fille Prune, j’ai appris son décès inattendu le 25 décembre 2016, Oui, Claire Séverac nous a quittés le jour de Noël, fauchée en 3 mois à l’âge de 68 ans par une maladie aussi brutale que mystérieuse qui l’a emportée dans les mêmes conditions bizarres que son amie, la bien connue Sylvie Simon, il y a quelque temps.

C’est une précieuse sœur du difficile chemin de lanceur d’alerte que nous perdons là, car Claire a effectué depuis quelques années un magnifique travail d’information et d’éveil des consciences.
Récemment, sentant le vent tourner, elle avait souhaité prendre du recul sur son engagement… pour sa propre sécurité. Mais ce fut en vain : une tumeur à développement rapide, inexorable, s’est installée, la médecine officielle – à part aggraver son état – n’ayant rien pu y faire. Continuer la lecture de Hommage de Michel Dogna à Claire Severac, Morte à 68 ans à Noël

BIENTÔT NOËL, FÊTE DE LA BARBARIE ENVERS LES ANIMAUX Par Michel Dogna

Imprimez l'article

La théorie des Shadoks étant toujours à l’ordre du jour, chaque info nouvelle pousse la précédente dans la boite à oubli – il ne sert à rien de soulever une seule fois un problème. Face à la surinformation (qui – dit-on – tue l’information) seule la fameuse méthode répétitive Coué à des chances d’aboutir. C’est d’ailleurs ce qu’ont toujours fait la plupart des systèmes politiques, religieux, et maintenant pharmaco-médicaux pour ancrer leurs dogmes et leurs fausses vérités dans la tête des gens.

Actuellement, vu l’apathie générale devant des options insoutenables qui nous concernent tous, j’ai décidé d’adopter moi aussi ce principe de répétition constante de mes cris d’indigna tions pour les causes qui me tiennent le plus à cœur, en particulier la barbarie ordinaire à l’égard les animaux qui nous servent de nourriture. Continuer la lecture de BIENTÔT NOËL, FÊTE DE LA BARBARIE ENVERS LES ANIMAUX Par Michel Dogna

COMMENT SAVOIR SI UN REMÈDE EST VRAIMENT FAIT POUR VOUS

Imprimez l'article

Quel remède choisir ? Voilà la question qui me revient d’une façon récurrente. Vous disposez en somme d’une énorme boîte à outils au travers d’informations qui déferlent de toutes parts, mais comment choisir le meilleur remède adapté à votre cas ? Comment savoir si le produit que vous allez choisir (et payer) ne va pas vous nuire plutôt que vous aider ? La démarche intellectuelle n’est que statistique et chaque cas est particulier.

Tout le monde sait que ce qui réussit à l’un peut démolir l’autre. Concernant la médecine officielle, elle est selon sa déontologie, « tenue des moyens et pas des résultats. » Mais les praticiens des médecines alternatives n’adhèrent pas à ce concept en somme un peu désinvolte vis-à-vis de leur clientèle.

Il faut dire que l’affaire est compliquée :
– La source de la maladie qui n’est pas forcément d’ordre purement physico-chimique (pollutions externe ou intoxication interne) et qui en outre est le seul paramètre pris officiellement en considération
– Il y a aussi les attaques invisibles avec les multiples agressions électromagnétiques dans lesquelles nous baignons, et aussi les blessures ou les chocs psychologiques non digérés et somatisés profondément que nous traînons des années comme des casseroles jusqu’à ce que çà casse. Continuer la lecture de COMMENT SAVOIR SI UN REMÈDE EST VRAIMENT FAIT POUR VOUS

L’ADDITIF ALIMENTAIRE MSG (GLUTAMATE MONOSODIQUE) : UN POISON LENT

Imprimez l'article

Afficher l'image d'origine(En photo quelques produits contenant du GMS, cette liste peut faire le tour de la planète, car en dehors des produits les industriels l’utilise dans les préparations diverses). Je me suis demandé s’il pourrait y avoir un actuel produit chimique causant l’épidémie d’obésité massive, et c’est ce qu’a fait John Erb.  Il était assistant de recherche à l’Université de Waterloo en Ontario, au Canada, et a passé des années à travailler pour le gouvernement.  Il a fait une découverte étonnante en passant en revue des journaux scientifiques pour l’écriture de son livre intitulé  « L’Empoisonnement lent de l’Amérique. »

Dans des centaines d’études à travers le monde, des scientifiques créaient des souris et des rats obèses pour les utiliser dans des tests d’études portant sur les régimes ou sur le diabète en les injectant avec du MSG dès leur naissance. Le MSG triple la quantité d’insuline que le pancréas sécrète. Continuer la lecture de L’ADDITIF ALIMENTAIRE MSG (GLUTAMATE MONOSODIQUE) : UN POISON LENT

LE CLIMAMASK, UN CONTRE-PIED A L’INHALATION HUMIDE CLASSIQUE Par Michel Dogna

Climamaske, inhalation sèche, toux, respirationLe Climamaske a en fait plus de 60 ans d’âge depuis sa redécouverte. Il avait été utilisé et fabriqué en Allemagne des années durant pour soigner rhumes sinusite, et bronchites, avant d’être oublié, probablement en raison du matraquage publicitaire médico pharmaceutique pour des nouveaux produits bien plus rentables car renouvelables à chaque saison. Ainsi cet appareil fut retrouvé dans un vieux tiroir avec quelques restes d’huiles essentielles, et essayé avec succès  sur diverses affections pulmonaires traînantes. Lire la suite

Imprimez l'article

LA SILICE Presque ignorée par la médecine officielle et pourtant si indispensable pour notre santé par Michel Dogna

Imprimez l'article

bandeau-newsletter-michel-dognaTOUTE LA CHAINE ALIMENTAIRE CARENCÉE EN SILICE

L’explication est simple : Toute la grande culture est soumise aux engrais chimiques qui brûlent les vers de terre ainsi que tous les micro-organismes aérobies et anaérobies du sol. Or savez-vous que la silice ne peut être absorbée par les radicelles des plantes qu’avec l’assistance intermédiaire de ces milliards de micro-organismes qui pré-digèrent les minéraux, et en dégorgent un miellat bio disponible, un peu à la manière des abeilles avec le miel ? L’on comprend alors pourquoi les blés qui faisaient 1,50 m de haut il y a 50 ans, ont été génétiquement raccourcis à 50 cm maximum, afin de pouvoir tenir debout en cas d’intempéries. Or, nous qui sommes au bout de la chaîne alimentaire, et qui consommons ces légumes et ces cér&eac ute;ales carencés en silicium (ainsi qu’en magnésium), nous ne pouvons qu’être pareillement carencés. Sauf… si l’on consomme du bio (sans engrais chimique) ! Continuer la lecture de LA SILICE Presque ignorée par la médecine officielle et pourtant si indispensable pour notre santé par Michel Dogna

LES ÉPIDÉMIES GRIPPALES, Les raisons criantes pour ne pas se faire vacciner

Imprimez l'article

Une fois de plus, je reviens sur l’imposture concernant la vaccination contre la grippe, qui comme tous les ans à l’entrée de l’hiver fait l’objet d’une campagne publicitaire massive. Les médecins sont tenus par la CRAM de convaincre leurs clients à partir de la soixantaine de se faire vacciner, et les services administratifs médicaux vont jusqu’à aller à la pêche à domicile des « troisièmes âges », en proposant de leur faire « bénéficier » (j’aime bien le mot) de la protection face aux épidémies hivernales soi disant « très dangereuses pour eux ». Il y a pourtant eu, suite à ces vaccins antigrippaux, durant les décennies qui précèdent, de très nombreux cas de complications pulmonaires fatale s parmi les gens âgés, mais qu’importe, c’est tout bon pour les caisses de retraite… Et ce n’est pas tout, diverses études statistiques ont mis en évidence une courbe croissante de la maladie d’Alzheimer chez ceux qui sont annuellement fidélisés au vaccin antigrippe. Ce n’est d’ailleurs pas un scoop puisque j’avais déjà publié il y a 7 ans un article intitulé : « Des vaccins antigrippe qui rendent gogol » à partir des travaux du Docteur Groussac dévoilant que 11 des vaccins du marché pharmaceutique contiennent des fragments d’ARN à double brin ; or ceux-ci ont la propriété de bloquer les gènes déjà altérés par les réplications successives, en particulier parmi les neurones… Continuer la lecture de LES ÉPIDÉMIES GRIPPALES, Les raisons criantes pour ne pas se faire vacciner

ÉCHOGRAPHIES DE GROSSESSE, IL PEUT Y AVOIR DES SÉQUELLES ! Par Michel Dogna

Imprimez l'article

L’échographie est une technique indolore pour le patient et considérée sans danger pour le fœtus. Mais cela reste sans danger lorsque l’appareil est utilisé correctement par l’opérateur. Or les parents ne peuvent pas s’en rendre compte.

En effet, il faut savoir que si l’on s’attarde sur une zone précise du fœtus, les ultrasons peuvent entraîner des dégâts tissulaires par une augmentation de la température locale. Pour éviter cela, il faut effectuer un balayage permanent en particulier au niveau du cerveau et des parties génitales du fœtus, qui sont les organes les plus fragiles.

L’échographie ne peut pas être complètement fiable, car 20 à 30 % des malformations ne sont pas identifiables avec cette technique, et, souvent, elle ne permet pas de mettre en évidence le mauvais fonctionnement de certains organes. Continuer la lecture de ÉCHOGRAPHIES DE GROSSESSE, IL PEUT Y AVOIR DES SÉQUELLES ! Par Michel Dogna

MALADIES ÉPIDÉMIQUES INFANTILES : NE STRESSEZ PAS !

Imprimez l'article

alternative santéPar Michel Dogna  Du temps de nos grands-mères, on mettait simplement les enfants au chaud avec des bouillons de légumes et quelques tisanes classiques, on contrôlait la fièvre (à partir de 40°) avec des serviettes humides fraîches, et on n’appelait même pas le docteur.

Maintenant, on appelle tout de suite un médecin qui fait tomber la fièvre et prescrit des antibiotiques (contre des maladies virales !). C’est le protocole de la faculté. L’enfant est littéralement saccagé dans ses métabolismes de défense. Il se remet difficilement. Et l’on dit : « Qu’est-ce que cela aurait été si l’on n’avait rien fait !».

Il y a vingt ans, je notais déjà que, selon des statistiques établies en Angleterre, 35 % des maladies infantiles traitées par les antibiotiques n’étaient pas suivies d’une immunisation naturelle. Normal, puisque l’on a entravé le processus naturel. Continuer la lecture de MALADIES ÉPIDÉMIQUES INFANTILES : NE STRESSEZ PAS !