Confluences pour la planète

Imprimez l'article

http://www.cyberacteurs.org/blog/wp-content/uploads/pour-wp.jpgFace aux lobbies puissants auxquels nous sommes confrontés nous sommes trop dispersés en des myriades d’associations pour espérer toucher le grand public.
Face aux pouvoirs publics nous jouons aussi souvent trop dispersés pour espérer peser.
Face aux jeunes qui souhaiteraient s’investir dans des emplois dits « verts » nous ne nous donnons pas non plus les moyens de représenter une force économique susceptible de soutenir des initiatives qui veulent se lancer.
Face aux plus démunis qui sont les premières victimes de la fracture énergétique, démocratique, numérique, environnementale, sociale, nous n’apparaissons pas comme capables de proposer des solutions viables à court ou moyen terme.
Alors que l’union fait la force, nous gaspillons souvent nos énergies à réinventer l’eau chaude chacun dans notre coin quand ce n’est pas à nous battre sur des virgules au risque de décourager les bénévoles qui ne demanderaient pas mieux que d’investir un peu de leur temps.
Faute d’une masse suffisante, nous ne nous donnons pas vraiment les moyens de former les bénévoles qui pourraient être les relais de nos actions.
Dans un pays très centralisé qui vit encore au rythme des médias parisiens, sauf pour de grandes mobilisations régionales ou nationales, nous ne nous sommes pas donnés les moyens d’exister collectivement dans les médias et donc de toucher le plus grand nombre.

POUR UNE VITRINE COMMUNE

Notre propos c’est de conjuguer la vitalité d’une multitudes d’associations locales animant leur territoire avec la visibilité d’une enseigne commune et de vitrines dans les principales villes de la région.

Sur Quimper, nous nous sommes longtemps contenté  de servir de relais électroniques et parfois un peu plus (OGM, nucléaire, algues vertes, NDDL…). En changeant de local et en nous associant avec Al’terre Breizh et Sens et habitat nous avons la volonté que notre local commun puisse servir de pépinière à ces deux jeunes structures qui doivent trouver leur viabilité économique rapidement pour espérer perdurer. cela s’est traduit par une dynamique collective mobilisant une cinquantaine d’acteurs locaux pour l’écofoire que nous organisons depuis 4 ans en lien avec un troc-puces. Nous avons la volonté que notre local avec une salle de réunion pouvant recevoir une vingtaine de personnes puisse servir à d’autres pour créer d’autres synergies.
Nous allons choisir un nom commun « Confluences pour la planète » avec un site comprenant un annuaire
Nous allons proposer aux organisateurs de foire bio ou d’éco-foire (Pays bigouden, Trégunc, Moelan, Douarnenez, Chateaulin) de s’associer à ce projet puisque nous partageons le même territoire et que nous avons à mutualiser les moyens en terme de communication.

Nous n’avons pas la prétention de servir de modèle à quiconque mais nous pensons que nous aurions intérêt à confronter nos expériences au niveau de la région pour réfléchir ensemble aux moyens que nous pouvons nous donner pour concilier notre indispensable autonomie et un minimum de contractualisation pour gagner en terme d’efficacité et de solidarité régionale.

Avec AE2D et Bretagne Vivante sur Brest, Eaux et Rivières de Bretagne sur Guingamp, Cohérence sur Lorient, la CANE sur Saint Brieuc, la Maison de la Nature de l’environnement sur Rennes, le centre de ressources Ille et Bio sur Guichen etc… nous pensons qu’il serait interessant de mener une réflexion sur la définition d’un concept économique permettant de financer des locaux servant de vitrine, de lieux de rencontre sur un territoire, de pépinière, de syndicat d’intiatives écolo…

Entre des cotisations de professionnels (artisans, commerçants, paysans bio, prestataires de services, loueurs de gites….) soutenant l’initiative et se faisant connaître, la vente de matériels militants (affiches, autocollants, livres, cd, dvd…), l’organisation de formations (pour peu que nous ayons une association agréée dans la formation des élus locaux..), l’organisation de tournées régionales ( de concert de soutien ou de présentation de films ou de livres par leurs auteurs), … nous pensons qu’il y matière à dégager de quoi financer tout ou partie de locaux servant  à des dynamiques locales ou régionales ou de relais d’actions hexagonales.

les Services :
Hébergement d’activités (wifi, photocopieur, accueil …)
Location de salle de réunion (une vingtaine de places)
Listes de diffusion et de discussion
Mise en place de sites internet
soutien a la mise en place et l’utilisation informatique.
Boite aux lettres associative
Correspondance locale de réseaux nationaux ou régionaux : Enercoop, Cohérence, Rassemblement Pour la planète
Soutien à des collectifs :Algues Vertes, OGM, Nucléaire, NDDL, Pesticides
Organisation de manifestations :Eco-foire
Annuaire boutiques solidaires pour proposer à tous ceux qui essayent de créer Bio et Local de financer notre local Bio tout en se faisant connaitre des bio consom’acteurs que nos réseaux sont susceptibles de toucher.

Le site

http://www.cyberacteurs.org/sondage/index.php
Annuaire
Agenda : un agenda commun pour faire connaitre toutes les initiatives associatives du secteur touché (cornouaille, Finistère, Bretagne…)
Blog pour faire connaitre les communiqués des uns et des autres
revue de presse = celle de cyber @cteurs pour faire circuler les infos. http://www.cyberacteurs.org/blog/confluences-pour-la-planete/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *