En prison pour avoir refusé de polluer? Peux-être la triste réalité qui attend Emmanuel Giboulot

Imprimez l'article

Oui, Oui, vous avez bien entendu et ce n’est pas le seul. En juin dernier dans le Vaucluse, un vigneron bio qui avait fait le choix de ne pas respecter la loi a été reconnu coupable. Mais il a été dispensé de peine pour avoir accepté de reprendre des traitements d’insecticides… L’homme Emmanuel Giboulot a besoin de nous, il est condamné à 30.000€ d’amende et 6 mois de prison pour avoir refusé de traiter sa vigne qui est quand même en biodynamie depuis 1970, ce qui veut dire que son vin est d’excellente qualité, pas traité ou de manière la plus naturelle possible. Sérieusement, comment peut-on vouloir encourager le bio, le doublement des parcelles etc. Et derrière mettre des bâtons dans les roues des agriculteurs, vignerons, maraîchers, éleveurs ? On marche sur la tête. Ça c’est une forme de dictature ou je ne m’y connais pas ! Mais bon que voulez-vous les groupes de pression ont le bras long surtout en France. est la justice dans ce cas-là ? Certainement perdu dans les méandres du tribunal, espérons qu’un jour la véritable justice trouvera la porte qui donne raison au peuple et non au lobbys des pesticides ? Pour aller plus loin: http://www.lepoint.fr/societe/un-viticulteur-bio-poursuivi-pour-avoir-refuse-l-usage-d-un-insecticide-27-11-2013-1762462_23.php  et  http://www.bastamag.net/article3560.html et http://www.echoplanete.com/actu/sante-et-environnement-actu/vaucluse-le-vigneron-bio-refusait-le-traitement-contre-la-cicadelle/ et la page facebook avec un peu de chance cela fera un tapage médiatique. https://www.facebook.com/emmanuelviticulteurbioprison

Une réflexion sur « En prison pour avoir refusé de polluer? Peux-être la triste réalité qui attend Emmanuel Giboulot »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.