Foie Gras interdit en Californie

Imprimez l'article

Foie gras interdit en Californie, yes première victoire. dans Planéte foiecalifornie

 

La France continue de violer la réglementation européenne encadrant l’élevage de canards, a estimé jeudi l’association de protection animale L214, en rappelant que la Californie interdira le foie gras le 1er juillet, une décision regrettée de son côté par le Quai d’Orsay !

 

A compter du 1er juillet, la production et la vente de foie gras seront interdites en Californie, en raison de l’atteinte à la santé et au bien-être des palmipèdes qu’implique le gavage. En France, les professionnels du foie gras se mobilisent pour faire condamner cette interdiction, tout en continuant à produire dans des conditions illégales au regard de la réglementation européenne, se sont indignés les défenseurs des animaux dans un communiqué. Ils dénoncent l’utilisation par des producteurs de cages individuelles empêchant les bêtes de se mouvoir.

 

La majeure partie du foie gras continue à être produite en France par des oiseaux gavés en cages individuelles, alors que celles-ci sont interdites dans l’Union européenne depuis le 1er janvier 2011, ont-ils indiqué. Selon eux, 80% du foie gras serait non conforme à la réglementation. Le foie gras du sud-ouest représente près de 57% de la production totale française.

 

Seuls 20% des élevages labellisés respecteraient l’interdiction des cages individuelles, les autres procédant tous à un gavage en épinettes, des cages minuscules dans lesquelles les oiseaux ne peuvent effectuer aucun mouvement. L’association L214 a notamment rappelé que la Pologne et Israël ont cessé le gavage en 1999 et 2005.

 

La production de foie gras en France provient très majoritairement des canards. Les oies, élevées en parc, ne sont pas gavées en cages individuelles. Lors d’un point-presse, interrogé sur l’entrée en vigueur de la loi californienne, le Quai d’Orsay a pour sa part fait part de ses regrets.

 

Depuis sept ans, les autorités françaises interviennent auprès des autorités californiennes pour qu’elles renoncent à leur position. La France ne peut que regretter la décision de la Californie. Nous continuerons de plaider dans toutes les instances appropriées en faveur du respect du droit international, a affirmé le porte-parole du ministère, Bernard Valero.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.