La pêche à la balaine autorisé sous fond de recherche scientifique

Imprimez l'article

 

On sait tous que le Japon s’est débrouillé pour continuer à chasser la baleine, grâce au prétexte hypocrite de la recherche scientifique ! 

 

La chair de baleine est ensuite revendue sur les étals, comme « sous-produit » de la recherche. On pourrait intuitivement penser que c’est parce que les Japonais raffolent de cette chair, mais ce n’est pas du tout ce que montrent les statistiques récentes ! Si au pic de 1962, la consommation avait atteint les 233 000 tonnes, on atteint seulement les 5 000 tonnes en 2011. La tendance vers le bas se poursuit. Les Japonais n’en veulent plus.

Les baleiniers continuent pendant ce temps à subir les attaques répétées de groupes environnementalistes, ce qui ne facilite pas leur pêche. Comment fait cette industrie de baleiniers (moins de 1000 personnes) pour survivre ? La réponse est simple et ubuesque : à coups de larges subventions étatiques sur le dos du contribuable. Le gouvernement commence à en prendre conscience et prévoit de réduire les coûts en baissant la prise annuelle et en vendant plus directement aux écoles.

 

Cela ne risque pas toutefois de faire de cette industrie sous perfusion quelque chose de rentable.

 

http://www.nytimes.com/2013/02/07/world/asia/japan-spends-heavily-t…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.