L’agriculture vu par l’UE, par Véronique Henry

Imprimez l'article

Sans titreL’agriculture vu par l’UE :

  •  Art26-2, 28-1 et 3, 30, 34, et 11-9 et 2= Ouverture total du marché agricole et interdiction de protéger les productions local et national du dumping social, salariale, sanitaire et environnementale a cause du traité de Maastricht.

Obligation des agriculteurs français a accroître les productions et pour cela avoir recours à des engrais chimiques, phytosanitaires (autre nom pour pesticide, mis en place pour faire croire que les pesticides sont inoffensifs, et le pire c’est que ça marche…:)

La PAC (Politique Agricole Commune)
  • Le traité de Rome du 25/03/57 définit les bases de la PAC art 39 mise en place en 1962, pour faire court, il s’agissait : D’unicité, préférence communautaire, solidarité financière, prix minimum garantie au producteur

  • Puis une grande réforme fût entreprise le 16/12/2016 qui concerne le paiement en direct, le développement durable, organisation commune des marchés et le financement, gestion et suivi.

 Mais en vrai,

La PAC n’aide en résumé que les grandes entreprises de la distribution et leurs actionnaires en profitant de la concurrence étrangère pour faire baisser les prix payés aux producteurs et agriculteurs, et ne répercute pas la baisse mais augmentent leur marge et donc baisse du pouvoir d’achat pour les français.

=Chômage, délocalisation autorisé par l’UE art63 du TFUE (traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) et remboursement d’aide!


Ainsi, par une décision 2009/402 du 28 janvier 2009,
la Commission européenne a demandé à la France de procéder à la récupération d’aides publiques versées entre 1992 et 2002 aux producteurs français de fruits et légumes au titre des « plans de campagne »,lesdites aides ayant été déclarées illégales et incompatibles avec le marché commun. Quitte a..

« L’état membre est tenu (…) de provoquer la liquidation de l’entreprise ou de prendre toute autre mesure permettant le remboursement de l’aide »

Ps: j’ai personnellement connu un agriculteur qui a dû rembourser une aide qui se montait à 18000€ heureusement, il était en bio donc n’avait pas autant de contrainte que les gros exploitant, il a pu rembourser. Mais n’accepte plus aucune aides sans être sur d’être en règle.

TAFTA et l’Agriculture,

C’est une harmonisation vers le bas, car vers le haut comme le réclame nos politiciens ruinerait les dirigeants et actionnaires des multinationales qui grâce aux lobbyistes exerçant une pression constante sur les membres du gouvernement européen et français arrivent à imposer des conditions et normes sanitaires moins contraignantes dans les autres pays européens. De ce fait, la France ne peut rivaliser.

  • C’est la porte ouverte au poulet chloré, nourriture OGM, viandes aux hormones….

  • Étant donné que la France s’y oppose, ces points seront mis de côté et TAFTA passera sous une forme acceptable et tout les autres sujets seront traités en OFF par un organisme de façon obscur dans le but d’autoriser toutes les demandes de l’Amérique.

  • Et si les français se soulève ce n’est pas grave car il y a déjà une police fédérale super armée et prêt à en découdre.

Subsistera à l’avenir seule l’agriculture de niche AOP et BIO et les très grandes exploitations.

Voilà en quelques lignes ce qu’est l’Europe, je joins à cet article un petit pdf pour mieux comprendre. Dossier AGRI 22022016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.