Le cancer, première cause de décès des patients infectés par le VIH

Imprimez l'article

Quel ironie, on ne meurt plus du VIH mais du cancer causé par les traitements  chimiques qui sont là pour vous aider à lutter contre le  sida. On peut dire je pense qu’ils  ne veulent pas nous soigner, juste nous tuer. Dans tout les cas tu finis entre 4 planches, très joyeux.

Le cancer a dépassé le sida pour devenir la première cause de décès des patients infectés par le VIH en France en 2010, selon une étude rendue publique vendredi par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Selon l’étude réalisée par des chercheurs de l’Inserm, en collaboration avec divers sites hospitaliers et financée par l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS), le sida ne représentait plus qu’un quart des causes de décès des patients infectés par le VIH en 2010 contre 47% en 2000 et 36% en 2005, grâce à l’efficacité des traitements antirétroviraux.

Les cancers (toutes causes confondues) ont en revanche régulièrement progressé dans les causes initiales de décès pour atteindre 33% en 2010. 22% de cancers sont sans lien direct avec le VIH (comme le cancer du poumon). Viennent s’y s’ajouter des cancers liés au sida comme les lymphomes et les cancers liés aux virus des hépatites virales comme les cancers du foie).

Les décès de cause cardiovasculaire ont également légèrement augmenté, passant de 7% en 2000 à 10% en 2010, probablement en lien avec le vieillissement de la population infectée par le VIH, plus exposée que la population générale aux facteurs de risque cardiovasculaire (tabagisme, alcoolisme, troubles lipidiques).

Parmi les autres causes de décès mentionnées par l’étude – qui porte sur 728 décès répertoriés par 90 centres hospitaliers -, figurent les atteintes hépatiques (11%), les infections non liées au sida (9%) et le suicide (5% contre 2% dans la population générale).

Autre résultat encourageant, l’étude fait état d’une augmentation de la durée de vie des patients, avec un âge médian au moment du décès (âge qui divise la population en deux groupes numériquement égaux) en augmentation de 9 ans au cours des dix dernières années (50 ans en 2010 contre 41 en 2000).

Le sida reste toutefois en tête des causes de décès dans les DOM-TOM (36%), en raison de la prise en charge importante dans ces territoires de séropositifs nés à l’étranger et en situation de précarité, souvent dépistés et traités tardivement.

« La majorité des patients décède désormais de causes diverses alors que leur infection est contrôlée sous traitement », conclut l’étude qui estime qu’une prise en charge pluridisciplinaire des patients VIH « parait désormais indispensable ».

Selon le ministère de la Santé, 936 personnes (714 hommes et 222 femmes) sont décédées du VIH en France en 2010, contre 1.074 en 2008.

© 2012 AFP

2 réflexions sur « Le cancer, première cause de décès des patients infectés par le VIH »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.