Le Monde supprime sa rubrique « Planète » : la fin d’un « Monde » ? Agissez écrivez au journal Le Monde

https://r.mailjet.com/1b_1z8G.jpg// Le Monde supprime sa rubrique « Planète » : la fin d’un « Monde » ?

Suite à la décision du journal « Le Monde » de supprimer sa page « planète », nous vous invitons à écrire massivement à la directrice pour manifester votre incompréhension.

/ Dans un nouvel email :

1. Repportez les adresses suivantes :

2. Copiez cette proposition en objet du message ou dans l’idéal le personnaliser :

 

  • « Le Monde supprime la planète ! Avant que la planète ne supprime le Monde ? »

3. Copiez dans le corps du message, le texte suivant ou dans l’idéal le personnaliser :

********************
Madame la directrice,

Le journal Le Monde a décidé récemment de supprimer la page « Planète » ainsi que le service afférent. Ce choix éditorial doit-il être interprété comme une bonne nouvelle ? Les crises écologiques auxquelles nous étions exposés auraient-elles connu des réponses satisfaisantes ? N’y aurait-il plus rien à dire ou écrire sur les menaces climatiques, énergétiques, sur les mille et une mobilisations locales ou globales, décisions prises par les institutions et mesures adoptées quotidiennement par les décideurs politiques et économiques ? Faut-il en déduire que Le Monde, grand quotidien de référence, aurait finalement constaté une amélioration significative de l’état de la planète ?

Hélas non ! Alors même que les crises climatiques et énergétiques, l’effondrement des écosystèmes ou l’artificialisation des espaces naturels ne cessent de s’aggraver, il est peu de dire que cette décision est incompréhensible.

Vous n’êtes pas sans savoir que ce geste va amener un grand nombre de décideurs et de lecteurs à se détourner des questions écologiques, faute d’informations disponibles. L’écologie sera une nouvelle fois reléguée au rang des sujets annexes.

Par la présente, je tiens donc à vous faire part de ma stupéfaction à l’égard d’une décision que j’estime irréfléchie.

Considérant l’indépendance de la presse comme l’un des éléments constitutifs d’une démocratie vivante, je tiens à vous préciser que ce courriel n’a d’autre vocation que celui de vous exprimer mon inquiétude sans pour autant chercher à peser sur votre ligne éditoriale.

Vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez au présent courriel, je vous prie d’agréer, Madame la directrice, l’expression de mes salutations écologiques.
********************

3. Signez votre message avec votre nom et prénom.
★ Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé.★ – Margaret Mead (1901 – 1978) – Anthropologue.

 

Stéphen, Martin, Larissa, Sophie et toute l’équipe d’Agir pour l’Environnement.
contact@agirpourlenvironnement.org

Sans nos 2 542 adhérents, rien ne serait possible : Rejoignez nous !
http://www.agirpourlenvironnement.org/adherer

http://www.agirpourlenvironnement.org
http://www.facebook.com/association.agirpourlenvironnement
http://www.twitter.com/APEnvironnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>