Médicaments pour le cholestérol et coenzyme Q10: un choix logique? Par Jean Yves Dionne du site Franchement Santé

Imprimez l'article

medoc Par Jean Yves Dionne, Il y a de cela un certain temps, lors d’un congrès d’information pharmaceutique, un participant m’a posé cette question: «D’après vous, est-ce qu’on devrait proposer du coenzyme Q10 à tous nos patients sous thérapie par les statines?» J’ai répondu que, selon moi, ce serait une très bonne idée puisque, malgré une certaine controverse, le coenzyme Q10 (CoQ10) aide à prévenir et à soulager les douleurs musculaires associées à la prise de statine.(1) Il est connu que les statines inhibent l’enzyme responsable de la synthèse du cholestérol, le HMG CoA ou hydroxyméthyle glutarate coenzyme A.(2) Ce dont on entend moins parler, c’est que cet enzyme est aussi responsable de la fabrication du coenzyme Q10 (voir coenzyme Q10 sur Wikipédia, et sur passeport santé). Ainsi, la prise de statines réduit le taux de CoQ10.(2) (consultez aussi Carences nutritionnelles induites par les médicamentshttp://www.jydionne.com/medicaments-pour-le-cholesterol-et-coenzyme-q10-un-choix-logique/

 

Les opinions demeurent cependant très partagées sur l’utilité de donner du CoQ10 avec les statines puisque les études cliniques n’ont pas toujours donné des résultats positifs.(3)

 

Le lendemain, au même congrès, un grand spécialiste des lipides et des maladies cardiovasculaires donne sa présentation et se fait poser la même question. Son opinion est diamétralement opposée à la mienne. Il affirme qu’il n’existe aucune preuve que le CoQ10 peut aider les patients et se permet d’affirmer que j’outrepasse ma compétence…

 

Pourquoi je persiste et signe

 

Photo AFP

 

Commençons par la prescription de statines. Des études ont montré que ces médicaments sont utiles chez le malade cardiaque lorsqu’ils sont utilisés en prévention dite secondaire, c’est-à-dire chez quelqu’un qui a déjà subi un évènement cardiaque. Les toutes dernières lignes directrices (4,5) proposent d’augmenter la proportion de la population qui recevra des statines en prévention primaire (donc chez des personnes qui n’ont jamais eu de maladie cardiaque), mais chez qui les facteurs de risque (taux de LDL; rapport entre HDL et LDL) augmentent. Cette nouvelle directive risque de multiplier les utilisateurs de statines par 2. Pourtant, l’usage de statines en prévention primaire est non seulement très controversé, mais pas du tout démontré! Selon plusieurs auteurs, il n’y a aucune preuve de leur efficacité à prévenir la maladie cardiaque.(6,7) D’ailleurs S. Sultan et N. Hymes n’y vont pas avec le dos de la cuiller (traduction libre) : «Il y a un manque catégorique de preuve clinique pour appuyer la thérapie par les statines en prévention primaire. Non seulement y a-t-il une insuffisance de preuve pour la prévention cardiovasculaire primaire, mais il y a amplement de preuves montrant que les statines, en fait, augmentent le risque cardiovasculaire chez les femmes, les patients diabétiques et les jeunes.»(6)

 

L’augmentation du risque dans les groupes mentionnés ci-haut serait due à la baisse du taux de CoQ10 causée par la prise de statines. Donc, je ne dis pas qu’il faut cesser toutes les statines, mais comme nous avons les moyens de prévenir certains de leurs effets toxiques par un outil non toxique, alors pourquoi pas?

 

D’ailleurs, le Dr Martin Julien de l’Institut de cardiologie de Montréal affirme, dans une entrevue pour le magazine électronique profession santé («Les statines: une prescription pour manger mal!» – accès sur abonnement seulement) que les statines devraient être réservées exclusivement à la prévention secondaire. Sur son blogue, Des recommandations aberrantes, Dr Julien cite un article du New York Times: Don’t Give More Patients Statins écrit par 2 spécialistes (John D Abramson et Rita F Redberg) qui vont dans le même sens: les statines n’ont pas leur place chez quelqu’un qui n’a pas déjà eu un évènement cardiaque.

 

Démonstration de l’utilité du CoQ10

 

Il est vrai que plusieurs études montrent que le CoQ10 n’a pas d’effet sur les douleurs musculaires (myalgies) induites par les statines. Par contre, comme dans l’étude de Bookstaver et collaborateurs, la dose utilisée n’est que de 120mg par jour.(8) Dans l’étude de Lee et collaborateurs, une dose de 300mg de CoQ10 par jour a eu un effet sur les douleurs musculaires et a en plus réduit l’inflammation.(9) D’autres auteurs ont obtenu des résultats même à une dose de 100mg par jour. Les patients ont vu leurs douleurs réduites de 40% (p <0,001).(10)

 

Évidemment, on reprochera à ces 2 dernières études leur petit nombre de participants. Dans la première, 51 patients (27 CoQ10 et 24 placébo);(9) dans la seconde, 32 patients (18 CoQ10 et 14 vitamine E [contrôle]).(10) Cependant, même si on écarte son effet sur les douleurs musculaires, le CoQ10 est tout de même utile…

 

Rôles du CoQ10 (autres que sur les douleurs musculaires)

 

Le coenzyme Q10 joue un rôle primordial dans nos cellules. Il s’insère dans la membrane des mitochondries (Mitochondrie à UQAM, mitochondrie sur Wikipédia), ces petites organelles intracellulaires responsables de la production d’énergie (ATP). Le CoQ10 participe à l’utilisation des nutriments pour fabriquer l’énergie et, surtout, protège cette usine électrique contre les dommages dus aux radicaux libres. Il faut savoir que la mitochondrie est l’endroit où l’on produit le plus de radicaux libres.

 

La supplémentation en CoQ10, au-delà de son effet controversé mais très plausible sur les douleurs induites par les statines, réduit le stress oxydatif, diminue légèrement l’hypertension, prévient l’insuffisance cardiaque et améliore la capacité à l’exercice.(11) Pour les sportifs de haute intensité ou de longue durée (marathon), le coenzyme Q10 peut également améliorer la récupération.(12)

 

Le coenzyme Q10 a de nombreux effets bénéfiques et pas plus de toxicité que le placébo. Donc, je comprends que la preuve ne soit pas satisfaisante pour en faire une ligne directrice de prescription, mais les preuves sont suffisantes pour proposer l’usage de CoQ10 chez n’importe quel utilisateur de statine qui présente des douleurs, ou qui, tout simplement, veut améliorer sa santé.

 

Il faut aussi savoir que, en plus d’être grandement réduite par la prise de statines, la production endogène (naturelle par nos propres cellules) de coenzyme Q10 diminue avec l’âge.

 

 

 

Références:

 

  1. Littlefield N, Beckstrand RL, Luthy KE. Statins’ effect on plasma levels of Coenzyme Q10 and improvement in myopathy with supplementation. J Am Assoc Nurse Pract. 2013 Jul 12. doi: 10.1002/2327-6924.12046. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 24170646.
  2. Littarru GP, Langsjoen P. Coenzyme Q10 and statins: biochemical and clinical implications. Mitochondrion. 2007 Jun;7 Suppl:S168-74. Epub 2007 Mar 27. Review.  PubMed PMID: 17482884.
  3. Harper CR, Jacobson TA. Evidence-based management of statin myopathy. Curr Atheroscler Rep. 2010 Sep;12(5):322-30. doi: 10.1007/s11883-010-0120-9. Review. PubMed PMID: 20628837.
  4. ACC/AHA Publish New Guideline for Management of Blood Cholesterol Update focuses on lifestyle, statin therapy for patients who most benefit November 12, 2013.
  5. Stone NJ et al. 2013 ACC/AHA Guideline on the Treatment of Blood Cholesterol to Reduce Atherosclerotic Cardiovascular Risk in Adults. J Am Coll Cardiol. 2013;():. doi:10.1016/j.jacc.2013.11.002.
  6. Sultan S, Hymes N. The Ugly Side of Statins. Systemic Appraisal of the Contemporary Un-Known Unknowns. Open Journal of Endocrine and Metabolic Diseases, 2013, 3, 179-185 doi:10.4236/ojemd.2013.33025 Published Online July 2013 (texte accessible gratuitement)
  7. Abramson J, Wright JM. Are lipid-lowering guidelines evidence-based? Lancet. 2007 Jan 20;369(9557):168-9. PubMed PMID: 17240267.
  8. Bookstaver DA, Burkhalter NA, Hatzigeorgiou C. Effect of coenzyme Q10 supplementation on statin-induced myalgias. Am J Cardiol. 2012 Aug 15;110(4):526-9. doi: 10.1016/j.amjcard.2012.04.026. Epub 2012 May 18. PubMed PMID: 22608359.
  9. Lee BJ, Tseng YF, Yen CH, Lin PT. Effects of coenzyme Q10 supplementation (300 mg/day) on antioxidation and anti-inflammation in coronary artery disease patients during statins therapy: a randomized, placebo-controlled trial. Nutr J.  2013 Nov 6;12(1):142. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 24192015.
  10. Caso G, Kelly P, McNurlan MA, Lawson WE. Effect of coenzyme q10 on myopathic symptoms in patients treated with statins. Am J Cardiol. 2007 May 15;99(10):1409-12. Epub 2007 Apr 3. PubMed PMID: 17493470.
  11. Rosenfeldt F, Hilton D, Pepe S, Krum H. Systematic review of effect of coenzyme Q10 in physical exercise, hypertension and heart failure. Biofactors. 2003;18(1-4):91-100. Review. PubMed PMID: 14695924.
  12. Gül I, Gökbel H, Belviranli M, Okudan N, Büyükbaş S, Başarali K. Oxidative stress and antioxidant defense in plasma after repeated bouts of supramaximal exercise: the effect of coenzyme Q10. J Sports Med Phys Fitness. 2011 Jun;51(2):305-12. PubMed PMID: 21681167.

Une réflexion sur « Médicaments pour le cholestérol et coenzyme Q10: un choix logique? Par Jean Yves Dionne du site Franchement Santé »

  1. J’ai ouï-dire par mon médecin – qui est compétant – que les statines sont une belle saloperie. On en revient toujours à la même chose, on part avec un déséquilibre interne les trois quart du temps du à une alimentation de merde, un met la dessus un médicament souvent chère qui cause plus de dégâts qu’il n’en résous et provoque d’autres déséquilibres, là dessus on essai de corriger ces nouveaux problèmes avec encore plus de médicaments et autres compléments alimentaires, tous ça pour un jour se retrouver dans le cas du médiator pour pas le citer. Quand les gents auront compris qu’il suffit de manger bio et pas ou peu de viande tout le monde sera tiré d’affaire. Mais cette solution simple ne rapporte rien aux labos.

    Mon conseil : continuez à vivre avec des œillères et à écouter votre médecin incompétent qui chaque mois vous donne une nouvelle merde à avaler, ce qui lui paiera de belles vacances aux Seychelles. Les actionnaires de Merk, Bayer, et Sanofi vous remercient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.