Mon avis sur la pilule, ou la méthode castratrice!!

Imprimez l'article

Voilà j’ai bientôt terminé de lire ce livre, un peu technique quand on rentre dans les compositions, mais largement compréhensible même pour des néophytes. Je le conseille à toute les jeunes filles et femmes,  histoire de prendre conscience de que les hommes nous font subir. Je ne suis pas une ultra féministe comme certaines, je suis plutôt pragmatique. Après le début de ce livre, je me suis dit, c’est pas possible que tu ais été aussi naive que ça et pendant des années. Par exemple, ma plaquette avant je prenais tout mes comprimés et une fois la fin de la plaquette, j’attendais une semaine, pour avoir mes menstruations et ensuite je reprenais la pilule. Et bien j’ai appris que la pilule contenait suivant le nombre de comprimés: sur 21 comprimés il y a 4 placebos pendant lesquel les menstruations  doivent arrivées. Et donc

en faites vous prenez toujours la pilule en continue. On ne me l’avait jamais expliqué lol. Mais ça ce n’est rien, il y a aussi de l’urine de jument dans certaines pilules. Et en faite on ne fait jamais attention à ce qu’il y a dedans ou de ce qu’il y a écrit sur la mise en garde de la notice. La pilule n’est pas faite pour perdre du poid, ni pour l’acnée, ni contre les maux de tête, c’est un médicament comme les 4000 autres médicaments inutiles que contient les tiroirs des pharmacies.

A l’heure actuel, mon sentiment est le suivant: la pilule a coincidé avec l’avénement de l’émancipation de la femme dans les années 70. Même si beaucoup de médecins, gynécologues, libres penseurs, phylosophes ne voyaient pas cela d’un bon oeil et ceux à travers le monde entier, ils ont été discrédités ou renvoyés, mis au rencart. Il y avait beaucoup trop d’enjeux financiers pour arrêter la machine déjà si bien lancé.

La femme a vu la pilule et moi la première,  comme le fait d’ avoir un sentiment de contrôle sur sa vie et ses hormones et son corps. Un sentiment de liberté intense, le fait de pouvoir dans certains cas dire ce mois ci:  je n’aurais pas mes menstruations car je dois allée à la piscine ou à la mer et que je ne veux pas de tampons.

Une étonnante facilité, qui a depuis des années un revers de médaille et pas des moindre, Elle s’appelle la thromboembolie jusqu’à la mort entre autres. Mais chut c’est faux, il ne faut pas le dire, il n’y a pas de preuve sauf des centaines que vous pourrez trouver dans le livre et sur d’autres publications. Sauf que des femmes ce sont levées, elles ont eu le courage de dire non, stop c’est à cause de vous et du coup on a finit par entendre le scandale des pilules de 3 eme et 4 eme génération, mais soyons claire cela ne touche pas que les dernières générations, toutes les pilules sont nocives.

J’ai pris la pilule de l’âge de 16 ans à 32 ans,  et j’ai fais un épanchement pleurale, c’est juste avant l’embolie pulmonaire, on vous eleve comme cela a été mon cas 1litre de liquide qui se trouve dans vos poumons, vous vous imaginez. Je n’avais jamais pensée de toute ma vie changez d’avis à ce point sur un médicament, comme quoi tout le monde peut le faire. Maintenant, je vois la pilule non pas comme une liberté pour la femme, mais comme une pratique castratrice.

Trois pensée ce sont mis en place:

  1. le premier celui des financiers et et des laboratoires qui ont étudiés les mouvements sociaux de l’époque pour mettre au point une petite pilule qui leurs rapporteraient des milliards,  avec ça ils sont sur d’avoir une rentrée d’argent régulière,
  2. Et bien sûr avec l’émancipation de la femme, et le mouvement populaire féministe en France surtout à la fin des années 60 jusqu’à 80. Ainsi que le planning familliale qui se substitue petit à petit à la mére de famille pour donner des informations éronnés concernant la pilule et guider ces jeunes filles, ce fût le jackpot.
  3. L’homme qui a suivi le cour des événements sans trop se poser de questions, et en a profité.    Il est tellement appréciable de pouvoir finalement contrôler les femmes, en les castrants chimiquement, en leur demandant d’être toujours disponibles pour des relations et en leur faisant douter de leur sentiments si elles ne s’éxécutent pas. En les forçant à avoir tout les désagrément liés à la prise d’un médicament.

Et oui comme toujours la femme fait peur aux hommes, en faite une vrai prise de conscience s’impose aux hommes, celui du respect de la femme et de son cycle et de ses hormones, vous aussi vous n’êtes pas toujours supportable à cause de vos hormones et pourtant nous faisons avec. Je ne crois pas que vous preniez la pilule NON?

Quand on est une femme, ce n’est pas a moitié!! Nous n’avons pas  a prendre des risques inutiles pour vous messieurs. Il est grand temps que les mentalités évolues. De nombreux moyens de contraceptions existent, préservatif en tête de file, avec des ovules (plus cher) ou le stérilet et surtout le respect. Si vous mesdames, dites non quand vous n’en avez pas envie, ou que c’est votre période d’ovulation, vous ferez un grand pas dans votre indépendance vis à vis de l’homme. Homme ou femme, nous n’avons pas toujours envie comme veut bien le faire croire les journeaux et autres films pour adultes, la pilule inhibe les hormones, et c’est souvent pour faire plaisir qu’on le fait,

J’ai pu discuter avec pas mal de femme qui m’ont toutes dit  que lorsque l’on arrête la pilule la qualité de la relation s’améliore d’autant plus car il y a un véritable respect mutuel et un amour partagé, plus chaud et plus intense, pour peu que l’on s’aime réellement.

Et pour ceux qui me disent que le preservatif n’est pas sur, je leur dit pas plus que la pilule, sachant que la pilule si vous ne la prenez pas à heure fixe et que vous l’oubliez, elle est encore moins sûr. Mais en générale les femmes ne l’avouent pas, car elles savent trop bien que leur conjoint n’aprécirait pas. Personellement, je n’ai pas peur d’avoué que je l’oubliais parfois. Quand aux préservatifs, il est tout aussi sur que la pilule, sauf si vous ne savez pas le mettre ou qu’il glisse mais c’est quand même extrémement rare. Le stérilet c’est pareil. Rien n’est sur à 100%.

Ah oui on m’a dit aussi que le fait d’utiliser un préservatif fait que l’on a moins de sensation, c’est vrai c’est un fait, un peu moins de sensation, mais pas de quoi en faire un plat.

Message aux jeunes filles

J’ai eu de la chance,  j’ai eu une relation sexuelle non protégé étant jeune adulte, si je me souviens bien j’avais 18 ans, et je ne vous dit pas à quel point,  j’ai eu peur de m’être chopé une MST ou pire pour quelques minutes de sensations intenses et surtout honte de moi après, de m’être laissé convaincre par des paroles qui après coup n’étaient que manipulation et mensonge. Avec la phrase qu’il m’a sorti à l’époque, « si tu m’aimes, on ne le mets pas, car j’ai moins de sensation », avec ce que je sais maintenant, je lui dirais Ok tu es partant pour une MST.Car on peut être porteur sans le savoir et le donner à son partenaire. La pilule ne protége pas des MST.

Car le préservatif ce n’est pas que le faite d’éviter une grossesse, c’est aussi et avant tout un très bon moyen pour éviter les MST. Mais aussi pensez que: l’amour avec une personne que l’on aime, c’est ce qu’il y a de plus beau, de plus intense. N’écoutez pas vos copines qui vous disent, « je ne regrette pas », « toutes les filles l’ont fait » etc.. Car souvent c’est juste pour que vous le fassiez avant elle, et pour certains de dire ensuite que vous êtes une fille facile. Attention vos actes vous suivent tout le long de votre parcours scolaire et parfois au delà.

Vous n’êtes que des adolescentes pour certaines ou des femmes, affirmez-vous, vous n’êtes pas des objets aux services des hommes, et cela fonctionne aussi dans l’autres sens. Affirmez-vous, soyez vous même, réfléchissez, Imposez le préservatif. C’est votre vie, votre corps, vos émotions, à vous de prendre les décisions qui s’imposent. Si votre partenaire vous sort: « j’y suis allergique », vous dîtes ok, vous sortez le préservatif de son étuit et vous le mettez en contact avec sa peau aussi longtemps que vous le désirez et si pas de rougeur pas d’allergie. Là vous saurez qu’il vous ment et qu’il n’est pas digne de la confiance et de l’amour que vous lui avez donné jusqu’à présent.

En conclusion pour moi une femme et son corps c’est sacrée, on ne doit pas la castrer pour des enjeux financiers et pour la soumissions aux hommes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.