Réseaux sociaux pour ados, comment aider les ados en tant que parent

Imprimez l'article

Les RSN peuvent entraîner de nombreuses dérives (e-réputation, contenus désagréables, piratage…) !

 

1/ Fixez des règles avec lui

Ce n’est pas parce que certains parents se sentent dépassés par le numérique qu’ils ne peuvent pas se permettre d’imposer des règles à leurs enfants. La connaissance n’est pas synonyme d’autorité, note le journaliste Jacques Henno.

– Délimitez ensemble un temps à ne pas dépasser par jour
L’ado peut s’auto réguler en tenant par exemple un carnet de bord ou un tableau hebdomadaire des temps de connexion. Ainsi il prendra lui-même conscience de son usage excessif ou non.
Expliquez-lui qu’il y a un temps pour tout. Pour sa santé et son équilibre, le temps passé sur les RSN ne doit pas se faire au détriment d’autres moments, comme les temps de sommeil, les moments avec les amis ou les repas en famille.

– L’ado doit apprendre que les règles de la vie « réelle » s’appliquent aussi à Internet
Il est important de lui inculquer les notions de respect de soi et des autres sur le Net (droit à l’image, droit à la vie privée). Les jeunes qui ont grandi avec le numérique attribuent souvent un côté désinhibiteur à l’écran, ce que Catherine Blaya, professeur en sciences sociales, appelle « l’effet cockpit ». Les jeunes ne mesurent pas toujours les conséquences de leurs actes sur Internet et se comportent comme des aviateurs qui lâchent des bombes sans voir sur qui elles tombent.

 

2/ Favorisez le dialogue

Laissez votre ado vous montrer ses dernières découvertes sur la toile. Alla Kulikova, responsable des formations à e-Enfance, association qui lutte pour une pratique sans risque des nouvelles technologies, préconise aux parents de montrer de l’intérêt pour ce que font leurs enfants sur Internet. Les ados n’en seront que plus flattés. Instaurer un climat de « confiance globale » encouragera votre ado à se confier lorsqu’il sera face à un contenu choquant ou dérangeant sur Internet.

Que les outils pour encadrer sa pratique soient techniques (par exemple le contrôle parental) ou ludiques (comme les tableaux de la répartition du temps de loisirs), ils doivent être accompagnés d’un dialogue afin que l’ado comprenne leur utilité, lit-on dans le récent rapport de l’académie des sciences, l’enfant et les écrans.

 

3/ Accompagnez-le

Si l’inscription à un réseau social est généralement facile et rapide, certaines étapes peuvent être plus compliquées. Proposez à votre ado de l’aider à définir ses paramètres de confidentialité, ou faites-le de façon détournée, en lui demandant de vous montrer comment on fait. Lisez ensemble les conditions générales d’utilisation. Longues et compliquées les ados zappent souvent sa lecture. Aidez-le à déchiffrer les termes juridiques et expliquez-lui l’importance de ce contrat passé avec le site lors de l’inscription.

 

4/ Faites-le se questionner

Attisez sa réflexion sur le modèle économique des sites internet, ainsi que sur la traçabilité choisie et subie sur le Web. Il est important que l’ado prenne conscience de l’aspect permanent des informations publiées sur Internet.
Ensemble, tapez son nom et son prénom sur un moteur de recherche pour voir quelles sont les informations qui ressortent, cela lui fera prendre conscience de la notion d’e-réputation et de vie privée.

 

5/ Et enfin : faites-lui confiance !

Il s’agit avant tout de protéger et d’accompagner son ado et non de le surveiller. Ne vous immiscez pas dans son intimité en ligne. Ne l’obligez pas à vous ajouter comme amis. Si vous avez son mot de passe, n’allez pas sur son compte. Il risquera de le percevoir comme une intrusion et ne vous fera plus confiance. D’après une étude canadienne, les enfants qui ont l’impression qu’on ne respecte pas leur vie privée ont tendance à devenir « de plus en plus cachotiers avec leurs parents ».

 Ne jamais mettre une photo de vous ou de vos enfants sur les réseaux sociaux ou en général sur internet.

SLT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.