TAFTA- A qui profite la zone de libre-échange transatlantique? France Culture du Grain à Moudre

Imprimez l'article

« J’ai bataillé pendant toute ma carrière politique pour renforcer la protection des consommateurs. Je n’ai pas l’intention de signer un accord qui l’affaiblirait » Celui qui parle, c’est Barack Obama, il y a quelques heures de cela, à Bruxelles. L’accord dont il est question, c’est le projet de partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, le TTIP, qui vise à mettre en place, à l’horizon 2015, une zone de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne.

 

Si le président américain a jugé nécessaire de rassurer ses interlocuteurs européens tout à l’heure, c’est bien parce que ce projet d’accord inquiète. Une inquiétude à la mesure de ce nouveau marché, gigantesque : 820 millions de consommateurs, la moitié de la création de la richesse mondiale, le tiers des échanges commerciaux.

 

Mais pour en arriver là, chaque partie va devoir faire des concessions. Les droits de douane seront supprimés de part et d’autre. Surtout, les normes réglementaires qui protègent les consommateurs devront être harmonisées, avec le risque que cette harmonisation se fasse par le bas. Devrons-nous manger du bœuf aux hormones ? consommer de la volaille nettoyée au chlore ?

Sans titre

Quatre rounds de négociations ont déjà eu lieu entre les deux futurs partenaires depuis l’été dernier, sans que l’on sache vraiment quels sont les termes de la discussion, ce qui alimente là aussi les réticences à voir naitre ce TTIP.

« A qui profite la zone de libre-échange transatlantique ? »

C’est notre sujet du jour : Les négociations bilatérales entre l’Europe et les Etats-Unis sont-elles la preuve que les Etats préfèrent négocier directement entre eux plutôt qu’au sein de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) ? Mais alors, l’OMC sert-elle encore à quelque chose ? C’est la question que Mélanie Chalandon a posé à Michel Fouquin, conseiller au CEPII (Centre d’Études Prospectives et d’Informations Internationales)

2 réflexions sur « TAFTA- A qui profite la zone de libre-échange transatlantique? France Culture du Grain à Moudre »

  1. Le Traité Transatlantique est loin d’être signé !
    Les français sont intéressés par le Traité, il suffit d’en parler avec eux ou de leur donner quelques informations.
    Pourquoi ce silence dans les « Grands médias » (presse, tv ,,,) ? Ils n’en parlent pas, ne font pas leur travail d’information !
    – Un collectif unitaire « StopTAFTA » a été crée en France.
    – En Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Unis il en est de même. Ces collectifs se sont réunis avec des représentants « StopTafta » de toute l’Europe à Bruxelles pour coordonner leurs actions avant les élections européennes, des manifestations à Berlin, Bruxelles et Paris ont fait le plein..
    – En France des collectifs locaux se montent (comme cela a été le cas pour lutter contre les gaz de schiste . il y a plus de 250 collectifs « gaz de schiste non merci »)
    – En France des conférences sont programmées pour avertir les français des dangers du traité transatlantique en cours de négociation. —> http://stoptafta.wordpress.com/conferences-reunions-des-collectifs-locaux/
    – Les régions Ile de France et PACA, les villes de Besançon et Niort se sont déclarées « Hors Tafta » et le région Auvergne « contre le Traité (tafta)
    – Signez la pétition « PROTÉGEONS NOS COMMUNES, DÉPARTEMENTS, RÉGIONS … DÉCLARONS LES HORS TAFTA ! »
    Toutes les informations et l’actualité à ce sujet sur —> http://stoptafta.wordpress.com/
    – Rejoignez un collectif local »StopTafta » —> http://stoptafta.wordpress.com/les-collectifs-locaux/

    1. Bonjour, merci pour ce complément d’information, toujours utile. Les me(r)dias français ne font pas leur travail car ils sont aux ordres du Criff dont souvenez vous que le femme de Manuels Valls fait partie. Ce qui explique aussi pourquoi il y a eu dernièrement une naturalisation double des personnes juives et espagnol, tout étant lié. Il savait qu’il allait être premier ministre. Ce qui permet aussi d’imposer une certaine vision sionistes pour les me(r)dias. Avec une occultation totale du traité. Je ne souhaite pas être pessimiste mais il est clair que ce n’est pas gagné. Mais ont y travail tous. Merci pour votre message je vais le faire passer sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.