Archives par mot-clé : pédophilie

Réseaux Pédophilie et mafieux en France et dans le monde

Bonjour à tous;
Savez-vous que je tiens mon site internet depuis 2012 exactement, au moment de mon réveil sur cette société malade j’ai pris une claque…😠
Mon site était dédié à l’information et cela n’a pas changé mais j’avais mis l’accent sur la pédophilie pour exposer à la vue de toutes les horreurs de cette fausse justice qui condamne des personnes qui ont volé de la nourriture à 15 mois de prison et relâche les pédophiles et enterre les affaires de pédophilie.
J’ai suivi pendant quelques années le site pédopolis et croyez-moi, ce site si vous voulez comprendre ce qui se passe est impressionnant par le travail fourni et le courage. Car il en faut du courage pour tenir un site comme celui-ci.
Ils ont été menacé et leur site à fermé à plusieurs reprises, ils ont perdu des données mais ils ont rouvert. Et moi pareil, j’ai été piraté, perdu des données, bref j’ai fini par arrêté de mettre des informations sur ce sujet car j’avais peur. 😨
Mais maintenant, je m’en fous, ils m’ont déjà fermé mon compte Facebook 2-3 fois je crois.
Et bien maintenant, je vais recommencer à faire suivre ces affaires pour que tout le monde se rend compte que la vérité est dérangeante mais que tant que l’on ne les mettra pas au-devant de tous, cela continuera.
À quand des manifestations contre la violence faites aux enfants, tout le monde se bat pour des acquis mais pas pour les enfants… Lire la suite

Imprimez l'article

No Comment enfin presque…

Imprimez l'article

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

– La première concerne la pédophilie dans les églises
– La deuxième concerne le tourisme sexuel infantile en Thaïlande
– La troisième concerne la guerre en Syrie
– La quatrième concerne le marché noir des organes vitaux ou les enfants sont les premières victimes
– La cinquième concerne la culture des armes aux États Unis
– La dernière concerne l’obésité infantile causée par l’industrie agro-alimentaire

Voici le résultat de nos déviances et de notre soit disant apparente normalité.

Continuer la lecture de No Comment enfin presque…

Attouchements sur mineur, relaxé par la justice pour manque de preuve

Imprimez l'article

larmeEt voilà, un de plus dans la nature. Cela me touche particulièrement car la victime proche de nous est maintenant une jeune femme, qui peine a se reconstruire. Et qui est dans une phase difficile, j’aimerais l’aider mais on ne peut plus rien faire maintenant. J’aurais aimé apprendre que son bourreau est condamné mais il a été relaxé.

A ce moment précis de l’histoire, cet homme est de nouveau en couple avec un enfant, et un deuxième à naitre. Et il a comparu devant la justice pour attouchements répétés sur mineur. Les faits ce sont produits il y a maintenant environ 8 ans et a plusieurs reprises, malheureusement dans ces cas là, c’est la parole de l’un contre celle de l’autre. Continuer la lecture de Attouchements sur mineur, relaxé par la justice pour manque de preuve

Un scandale pédophile plombe les Grünen Par Le temps

Selon la cheffe de la section berlinoise Bettina Jarasch, il n’y a eu alors «aucun débat interne» au sujet de la propagande pédophile. (DR)Selon la cheffe de la section berlinoise Bettina Jarasch, il n’y a eu alors «aucun débat interne» au sujet de la propagande pédophile. (DR)
Le parti a toléré jusque dans les années 1990 l’activité de militants pédophiles. La section berlinoise est concernée
Le scandale est considérable. Dans le Berlin alternatif des années 1980 et 1990, des pédophiles membres des Grünen (Verts) ont milité ouvertement sous couvert du parti en faveur de la dépénalisation de la sexualité avec des enfants. Pire, au moins trois pédophiles condamnés par la justice, membres du parti, se sont livrés à des agressions sexuelles sur de jeunes garçons. C’est ce qui ressort d’un rapport commandé par la section berlinoise des Grünen à une commission d’experts indépendants. La suite sur Un scandale pédophile plombe les Grünen, site internet le Temps   Les conclusions, rendues publiques mercredi en fin de journée, sont accablantes. «Jusqu’à 1000 victimes sur quinze ans, du début des années 1980 au milieu des années 1990» ont été touchées. Selon le texte, la défense de penchants pédophiles a été «tolérée» au sein de la section berlinoise jusqu’au milieu des années 1990. Ces militants étaient essentiellement actifs dans les milieux homosexuels des Verts. Selon la cheffe de la section berlinoise, Bettina Jarasch, il n’y a eu alors «aucun débat interne» au sujet de la propagande pédophile menée par une poignée de militants. La prise en considération des intérêts des pédophiles était placée en interne au même niveau que la défense des intérêts des gays et des lesbiennes. «Nous ne nous sommes pas du tout intéressés à la protection des enfants», déplore Renate Künast, ancienne ministre verte de Gerhard Schröder. Comme les homosexuels, les pédophiles étaient considérés comme «victimes de discriminations et de la répression de l’Etat». Deux principes dominaient alors chez les Verts: la liberté d’expression de toute minorité, et l’interdiction faite à la direction de censurer quelque prise de position, que ce soit sans débat interne. Pendant les années de pouvoir d’Helmut Kohl – marquées par un fort conservatisme moral et social – la priorité des Verts était la défense des minorités. Personne en interne, à l’exception d’un groupe de militantes du quartier alternatif de Kreuzberg, témoins de l’activité des pédophiles verts dans ce quartier multiculturel alors défavorisé, n’a songé à s’intéresser de plus près aux agissements d’une poignée de militants pourtant condamnés pour activités pédophiles. Et ce malgré le fait que la «dépénalisation des relations sexuelles consentantes entre adultes et mineurs», qui figurait au programme du parti depuis les années 1960, avait été supprimée au milieu des années 1980. Le rapport relate le cas de trois hommes. Fred K. condamné en 1980 à 5 ans de prison pour pédophilie, entre chez les Verts pendant son incarcération. De nouveau condamné pour le même motif en 1986, il fonde alors un groupe d’action interne baptisé «jeunes et moins jeunes». Ce cercle est accusé par le rapport d’avoir recruté de jeunes garçons dans des écoles défavorisées, invités à se prostituer pour un peu d’argent de poche. Dieter F. U., pourtant condamné pour pédophilie, se présente même en 1981 sur la liste des Verts aux élections pour le renouvellement du parlement régional. Il n’est pas élu. Les deux hommes sont aujourd’hui décédés. Le troisième, Peter S., a également été condamné pour pédophilie. Lui aussi a été membre des Verts pendant des années. «Nous avons honte des défaillances institutionnelles de notre parti», assure Bettina Jarasch, qui demande pardon aux victimes. Sept se sont à ce jour fait connaître de la direction des Verts. Ce n’est pas la première fois que les Grünen sont confrontés à un scandale de pédophilie. Au cours de l’été 2013, un premier rapport commandé par la direction à l’historien Franz Walter de l’Université de Göttingen avait été publié, à la veille des législatives. Il s’agissait alors de faire toute la lumière sur la ligne idéologique du parti, qui avait défendu la dépénalisation des rapports sexuels entre adultes et mineurs jusqu’au milieu des années 1980, lorsque certains écologistes militaient encore pour l’abolition des paragraphes 174 et 176 du Code pénal portant sur la pédophilie et l’homosexualité. Crédités de plus de 10% dans les sondages, les Verts avaient essuyé une cuisante défaite, à la suite de la publication du rapport. Le texte se limitait alors à l’idéologie. Le rapport publié mercredi va plus loin: il dénonce cette fois des crimes commis directement par des membres connus pour leur pédophilie.
    Lire la suite

Imprimez l'article

Une mineure objet sexuel d’une secte satanique: « J’ai été obligée de coucher avec 1800 hommes » Par Sudinfo.be

The Devil on the Doorstep: My Escape From a Satanic Sex Cult  Un livre vient de sortir en Grande-Bretagne, qui fait les gros titres dans la presse. Une femme, aujourd’hui âgée d’une vingtaine d’années, raconte comment elle a été abusée sexuellement par les membres d’une secte satanique. Par Sudinfo.be Tout s’est passé dans le village gallois de Kidwelly. La jeune fille, sept ans à l’époque, était la belle fille de Colin Batley, gourou de la secte. Celui-ci l’a d’abord obligée à regarder ses relations sexuelles avec sa mère. Quand elle a eu onze ans, elle a été violée deux fois par son beau-père. Puis trois ans plus, c’est sa propre mère qui l’agresse lors d’une orgie sexuelle, explique le Daily Mail (photos des protagonistes de cette terrible affaire). Pire (si c’est possible) : la jeune fille écrit qu’à 18 ans, elle avait dû coucher avec près de 1800 hommes après avoir été obligée de se prostituer pour ramener de l’argent pour la secte. « On n’osait pas regarder Batley dans les yeux. Tout le monde devait faire ce qu’il disait », continue-t-elle dans son livre. Il me demandait souvent si j’aimais bien avoir eu de relations sexuelles avec lui. J’étais obligée de répondre oui, sinon il pouvait me tuer. » Tombée enceinte à l’âge de 17 ans, elle parviendra finalement à s’enfuir un an après la naissance de son enfant, avec son bébé. Colin Batley et sa mère sont derrière les barreaux. * (The Devil on the Doorstep : My Escape From a Satanic Sex Cult), par Annabele Forest (nom d’emprunt) Lire la suite

Imprimez l'article