Citations

Effondrement du pont de Mirepoix sur Tarn: « On peut donc raisonnablement penser qu’il y avait ici une faiblesse de plusieurs suspentes, peut-être bien rongées par la corrosion. La corrosion est en effet un classique ennemi de l’acier, souvent maquillée quand on manque de moyens pour le traiter convenablement. On peut hélas présumer que la dernière inspection n’a pas été d’un niveau de fiabilité suffisant, ce qui jette la suspicion sur grand nombre d’inspections d’ouvrages. Bref, aujourd’hui, je passe d’une attitude « non-alarmiste » à une posture d’inquiétude sur le sérieux des diagnostics et inspections d’ouvrages, en particulier lorsque le secteur public se décharge de ces missions auprès du secteur privé. La politique du moins disant dans les appels d’offres publics, quand il s’agit de prestations intellectuelles, peut hélas conduire à des diagnostics laxistes, trop expéditifs, qui n’existent que pour dégager les pouvoirs publics de toute responsabilité ultérieure.Quelle que soit la façon d’examiner le sujet, il apparaît que cette catastrophe résulte d’abord et avant tout du sous-investissement chronique – à la fois en frais de construction, de maintenance et de suivi technique – dans les ouvrages d’art français du réseau routier. » Lire la suite

Imprimez l'article

« J’étais pro-européen comme tout le monde. Parce que c’est comme ça. Parce que l’on vous répète du berceau à la tombe que l’Union européenne est formidable. Parce que, aimant les autres peuples européens, l’idée d’une union pouvait paraître a priori sympathique, vue rapidement de l’extérieur. Parce que l’on vous répète que la France serait trop petite, seule dans la mondialisation. Parce que l’Europe, c’est la paix. Parce qu’en sortir serait la catastrophe. Avec du recul et en creusant le fonctionnement de cette organisation politique, tous les arguments en faveur de l’UE sont pavloviens, basés sur des slogans et sur la peur. Vous allez le comprendre : lorsque l’on analyse l’UE en profondeur et que l’on décide rationnellement qu’il vaut mieux s’en libérer, c’est un combat des faits face à un dogme. C’est d’ailleurs tout l’objet de ce livre, répondre au dogme, à la religion de l’UE, par des faits. » Lire la suite

Imprimez l'article

AIMER, AMOUR De PÉTER DEUNOV (BÉÏNSA DOUNO) -1864-1944

Imprimez l'article

AIMER, AMOUR

De  PÉTER DEUNOV (BÉÏNSA DOUNO) -1864-1944

* Vous me demandez de vous dire comment faire pour qu’on vous aime. Faites ce que fait le soleil. Donnez !
* L’amour donne tout ce qu’il promet. Sans retard. En promettant quelque chose, il le donne sur-le-champ. Si tu accueilles un voyageur pour la nuit chez toi, c’est l’amour. Si tu lui donnes à manger, c’est parce que tu l’aimes. Le bon accueil est dû au soleil, tandis que
la nourriture provient de la terre.


* Il est un seul amour qui compte. Lorsque je dis à un malade : “Je t’aime”, s’il se lève du lit et qu’il retrouve sa bonne santé, cela sera la preuve que je l’aime vraiment.
* ”Personne ne m’aime”, dit quelqu’un… – Et toi, qui aimes-tu ? Tu es réservé, tu es gêné et timide, tu es méfiant vis-à-vis de tout le monde. Tu t’attends à ce que les autres t’aiment et te donnent. Mais donne-leur quelque chose de toi-même ! Rends un service à
autrui ! Invite quelqu’un à venir dans ta maison et à déjeuner avec toi !
Continuer la lecture de AIMER, AMOUR De PÉTER DEUNOV (BÉÏNSA DOUNO) -1864-1944