Vaste opération armée en défense d’une tribu menacée au Brésil

Imprimez l'article

L'armée brésilienne a lancé une opération d'envergure contre l'exploitation illégale forestière près des terres awáSurvival International a reçu plusieurs rapports concernant le lancement, par l’armée brésilienne, d’une opération d’envergure contre l’exploitation forestière illégale aux abords du territoire des Awá considérés comme la tribu la plus menacée au monde. Des centaines de soldats, policiers et agents du ministère de l’Environnement se sont déployés dans la région, appuyés par des tanks, des hélicoptères et une centaine de véhicules pour combattre la déforestation illégale qui a déjà dévasté plus de 30% de l’un des territoires awá.Depuis fin juin, date à laquelle l’opération a commencé, huit scieries au moins ont été démantelées et divers outillages ont été confisqués et détruits. http://www.survivalfrance.org/actu/9385

Cette opération survient à un moment critique pour les Awá, l’une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades d’Amazonie brésilienne qui risque de disparaître si la déforestation n’est pas stoppée de toute urgence.

Mais bien que cette intervention rende plus difficile l’accès des bûcherons, les forces armées ne sont pas entrées au cœur-même de leur territoire – là où la déforestation illégale atteint un taux alarmant et où une action est nécessaire de toute urgence.

Amiri, un porte-parole awá a déclaré à Survival : ‘Nos envahisseurs doivent être expulsés de notre forêt. Nous ne voulons pas qu’elle disparaisse. Les bûcherons en ont déjà détruit de trop grandes parties’.

Des dizaines de milliers de sympathisants du monde entier, dont de nombreuses personnalités, se sont unis à la campagne de Survival International appelant le gouvernement brésilien à envoyer les forces armées dans les territoires awá afin de faire cesser la déforestation, expulser les bûcherons illégaux et les poursuivre en justice afin de les empêcher de retourner dans la région.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Cette intervention des autorités brésiliennes représente un premier pas prometteur en faveur des Awá, et c’est bien grâce aux milliers de sympathisants qui se sont mobilisés dans le monde entier. C’est une preuve de plus de la force de l’opinion publique. Cependant, la bataille n’est pas gagnée pour autant : les autorités ne doivent pas ménager leurs efforts tant que le dernier envahisseur ne sera pas parti’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.