Yves Thréard, journaliste « Le Figaro »: Si on ne sort pas des traités européens, ils ne peuvent appliquer leurs politiques économiques

Imprimez l'article

Dans cette vidéo à 29:45 le journaliste Yves Thréard du journal Le Figaro  dans l’émission « c’est dans l’air » du 12/04/2017 confirme ce que dit François Asselineau depuis 10 ans. Retranscription ci-dessous.

Je rajoute à cela que dans un même temps hier, dans l’émission de E.Zemmour/Naulleau sur Paris Première, le premier a passer à l’interrogatoire était le représentant du FN et il n’a jamais lâché le morceaux concernant une éventuelle démission de Marine Le Pen si il y a Frexit, pourtant elle l’a déjà dit. Ah les promesses toujours des promesses!

Je me demande quand les français vont-ils comprendre comment ça fonctionne.

Retranscription: Continuer la lecture de Yves Thréard, journaliste « Le Figaro »: Si on ne sort pas des traités européens, ils ne peuvent appliquer leurs politiques économiques

Voici les deux alinéas de l’article 48 qui empêche de renégocier tout traités sans l’aval des 27 pays européens

Voici les deux alinéa de l’article 48 qui empêche de renégocier tout traités sans l’aval des 28 pays européens. Ah si seulement on pouvait quitter cette U-E, on s’en porterait que mieux. Je vote François Asselineau au premier tour et s’il ne passe pas, après c’est l’abstention vu qu’aucun d’entre eux n’a le pouvoir ou l’envie d’en sortir. Lire la suite

Imprimez l'article

Le Cancer est dans le pré- Pétition contre l’usage des pesticides

Imprimez l'article

https://petitions.pure-sante.info/encore-plus-de-perturbateurs-endocriniens/message/?source=LLBT319&co_source1=XSW1T319&utm_source=emailing&utm_medium=newsletter-gratuite&utm_campaign=20170411-cancer

et le documentaire La Mort est dans le pré

Ce film montre que nous ne devons rien attendre des autorités sanitaires. Depuis 50 ans, elles ont été complices des industriels de la chimie et des pesticides.

Aujourd’hui, nous, anonymes, citoyens ordinaires et de bonne volonté, avons le devoir d’agir par nous-même, et de faire enfin bouger les lignes.

C’est pourquoi, si vous ne l’avez pas encore fait, je vous demande de signer notre grande pétition nationale « Non au sabotage chimique de nos vies» !

En agissant ainsi, nous pourrons éviter la catastrophe annoncée et reprendre le contrôle de nos vies, de notre santé.

Gabriel Combris
Continuer la lecture de Le Cancer est dans le pré- Pétition contre l’usage des pesticides

Michel Dogna « LE LAIT, C’EST SURTOUT DE LA COLLE, DES HORMONES ET DU PUS ! »

Imprimez l'article

Paru dans le journal Contr’Infos n° 15
Dossier spécial lait dans le n° 52

Je m’abonne au Contr’Infos

On ne peut aborder ce sujet sans parler d’Albert Cohen, surnommé aux USA, « l’homme anti-lait ».
Il a écrit l’un des livres les plus fascinants et les plus documentés sur ce sujet :MILK, The deadly poison (« Le lait, poison mortel »), qui a fait grand bruit aux USA (pas encore traduit en français). Dans sa dédicace, il s’adresse à « toutes les personnes dans le monde qui souffrent de toutes sortes de troubles de santé sans être conscients de l’origine alimentaire de leurs maux. Puissent-elles découvrir que la fontaine de jeunesse, pour elles, leurs enfants et les générations futures, pourrait bien venir du simple fait d’éliminer le lait de leur vie ! »

Ce livre montre comment les autorités sanitaires ont été perverties par les grandes multinationales qui, dans leur recherche de profit sans cesse croissant, ont mené notre société au bord du suicide nutritionnel. Le lait, au fil des ans, malgré sa blancheur, est devenu pour les cellules de notre corps l’équivalent des marées noires ; il est tellement omniprésent dans l’alimentation humaine qu’il est difficile d’y échapper ! Au départ, le lait (de vache) est un aliment totalement inadapté à l’adulte en général et à l’humain en particulier.
Le lait est trop riche en protéines, qui pour être éliminées par le corps, obligent celui-ci à mobiliser son calcium. Aussi, la stupidité dogmatique pousse les personnes âgées à consommer massivement des produits laitiers, ce qui aggravent encore la décalcification ! De plus la pasteurisation (obligatoire) en fait un polymère (grandes chaines moléculaires peu assimilables), avec 300 fois plus de caséine que le lait maternel.

Autre livre intéressant: Lait Mensonge et propagande en Français par Thierry Souccar avec une préface de Henri Joyeux

 

10% DE LA POPULATION EST INTOLERANTE PLUS OU MOINS GRAVE AU LAIT

Continuer la lecture de Michel Dogna « LE LAIT, C’EST SURTOUT DE LA COLLE, DES HORMONES ET DU PUS ! »