Le saviez-vous? linky et surfacturation

Imprimez l'article

J’ai mis une affiche devant chez moi, stop linky! A votre avis pourquoi en dehors des ondes?

Car il y a aussi la surfacturation! Vous allez me dire:  non on peut choisir notre contrat et notre puissance au compteur! Et je vais vous répondre, non vous ne savez pas tout.

Avec votre compteur actuel vous avez une puissance déterminé selon vos appareils: 3-6-9 kwh. En général on est plus au 3 ou au 6 et on ne dépasse que rarement les 9kwh hors pour les familles nombreuses.

Avec le merveilleux compteur linky vous aurez aussi le 4-5-7-8-10-11 kwh.

Ce que cela signifie:

Avec l’ancien compteur vous deviez prendre contact avec votre conseiller pour passer à un contrat supérieure ou inférieure, mais là plus la peine!

Dès que vous avez un pic de consommation non habituel du style plus de chauffage en hiver, ou une soirée qui nécessite plus d’électricité,  votre compteur communicant va passer au niveau supérieure à l’instant « T ». C’est ça la surfacturation et vous n’aurez pas la chance de le savoir avant d’avoir votre magnifique facture. Allez soyons de bonne vache à lait et payonses escrocs! nous nous refusons tout net! http://refus.linky.gazpar.free.fr/factures-multipliees.htm

Et sans parler aussi du premier mort du au linky et des feux à répétition: http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-premier-mort.htm Continuer la lecture de Le saviez-vous? linky et surfacturation

La CNIL totalement impuissante à protéger les données personnelles

Imprimez l'article

Compteur Linky :

– L’affaire directe énergie et l’affaire Facebook montrent que les données des compteurs communicants seront toujours captées, détournées, volées…

– La seule façon de ne pas êtres espionné est… d’avoir des compteurs ordinaires et non des compteurs communicants Linky, Gazpar et ci…

En sermonnant mollement le fournisseur Directe énergie à propos de l’utilisation frauduleuse des données personnelles collectées par le compteur espion Linky, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) tente vainement de faire croire qu’elle serait en capacité de protéger la vie privée des citoyens et les libertés publiques. http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-cnil-directe-energie.htm Continuer la lecture de La CNIL totalement impuissante à protéger les données personnelles

Que signifie être vegan? Par Quentin de « Merci Vegan »

Que signifie être vegan?

Par définition, un vegan exclut tout produit d’origine animale. Si cela passe bien sûr par une alimentation végétalienne, sans viande ni poisson, ni œuf, ni produit laitier qui n’est pas d’origine végétale, ni miel, un vegan respecte un mode de vie respectueux des animaux.
Cela se retrouve dans le domaine des cosmétiques ou encore des vêtements.
Mais si de plus en plus de font le choix se tourner vers l’alimentation vegan, il existe plusieurs dimensions au véganisme et l’une des principales est la protection de l’environnement. En effet, la production de produits d’origine animale et tout particulièrement la production de viande à des répercussions très importantes sur notre planète.
Regardons en détails cette relation entre alimentation et environnement.

Devenir vegan pour ralentir le réchauffement climatique

L’élevage animal est responsable à l’échelle planétaire de près de 20% des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle. Dans un monde où le réchauffement climatique est l’une des préoccupations principales de l’ONU, il est important de prendre en compte l’importance de notre alimentation. Et ce chiffre est plus élevé que celui des transports.
À l’échelle internationale, un kilo de bœuf émet environ 46 de kilo de dioxyde de carbone (CO2). En Europe de l’Ouest, cette moyenne est d’environ 20.
Et les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas les seules concernées. 65 % des émissions de protoxyde d’azote proviennent de l’élevage des animaux.
La qualité de l’air se dégrade dans beaucoup de grandes villes mondiales dont plusieurs villes françaises. Adopter une alimentation végétalienne permettrait ainsi de diminuer les nécessités liées à la production de viande et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.
En plus de la question des émissions, la question de l’énergie est au centre du débat.
Les quantités d’énergie fossile utilisées pour les espaces d’élevage ainsi que pour transporter les animaux vers les abattoirs sont aussi très importantes. Au contraire, produire des aliments d’origine végétale ne consomment que très peu d’énergie. Ainsi, se tourner vers des légumineuses ou des produits à base de soja, comme du tofu, plutôt que du bœuf ou du porc permettrait des réduire l’énergie nécessaire au processus qui amène l’animal jusqu’aux rayons du supermarché.

Être vegan pour réduire la consommation de l’eau