Question posée par le 26/12/2019

Bonjour,

Nous avons reformulé votre question, qui était à l’origine : «Les signataires de la lettre ouverte dans le Monde du 26 janvier 1977, dont l’auteur est le pédophile Gabriel Matzneff, ont-ils regretté ce soutien à des pédophiles ?»

Vous faites référence ici à l’écrivain Gabriel Matzneff, âgé de 83 ans, prix Renaudot essai en 2013, et qui revient dans l’actualité ces derniers jours (Libération y consacrait lundi son événement).

La raison : un livre publié aujourd’hui par Vanessa Springora, par ailleurs éditrice, intitulé le Consentement. Dans cet ouvrage, elle raconte sa relation traumatisante avec Gabriel Matzneff, alors qu’elle était âgée de 14 ans et lui 50. A l’époque, l’écrivain ne cachait rien de ses pratiques pédophiles, tant dans ses livres qu’à la télévision, où il pouvait être reçu avec complaisance. Ces derniers jours, un extrait de l’émission littéraire Apostrophes, datant de 1990, a ainsi été exhumé par l’INA. On y voit Bernard Pivot demander à Matzneff pourquoi il s’était spécialisé dans «les lycéennes et les minettes». Et l’écrivain de lui répondre qu’une fille «très très jeune est plutôt plus gentille». Autour du plateau, seule la journaliste québécoise Denise Bombardier s’indigne des propos tenus.