À Goa, nous avons confiance : la couverture du meurtre de l’écolière britannique Scarlett Keeling, dossiers, 2008

https://file.wikileaks.org/file/scarlett-keeling-murder-2008/17651766a.JPGAttention photo sensible dans les dossiers de wikileaks. Le terrier du lapin blanc est très difficile a arpenter. Le 18 février 2008, le corps de Scarlett Keeling, une jolie jeune fille britannique de 15 ans, a été retrouvé sur la plage de Goa, la Mecque du tourisme indien. Une première autopsie a révélé que Scarlett s’était noyée en mer. Cependant, Fiona MacKeown, la mère de la jeune fille, a déclaré à la presse qu’elle avait vu des ecchymoses sur le corps de Scarlett, et a demandé une deuxième autopsie.  https://wikileaks.org/wiki/In_Goa_we_trust:_the_murder-coverup_of_British_school_girl_Scarlett_Keeling,_files,_2008https://file.wikileaks.org/file/scarlett-keeling-murder-2008/face.JPG

Fiona MacKeown a affirmé qu’il y avait un complot pour couvrir le viol et le meurtre de sa fille. Elle a accusé le fils d’un ministre indien d’être impliqué dans l’affaire. Elle a engagé un avocat local, Vikram Varma, pour poursuivre l’affaire, y compris dans les médias mondiaux.

La pression des médias a forcé les autopsies ultérieures. Ces autopsies ont montré que Scarlett avait de l’eau sableuse dans les poumons et une cinquantaine de bleus et d’écorchures, ce qui laisse penser qu’elle s’est noyée en eau peu profonde après une lutte. Elle avait également ingéré un cocktail de drogues comprenant du LSD et de la cocaïne. Le Bureau central d’enquête a pris en charge l’affaire. Deux hommes ont été arrêtés et un officier de police a été suspendu. L’affaire est en cours.

L’affaire a fait l’objet d’un documentaire sur Channel 4, qui a été diffusé en mai 2009. Elle fait également l’objet d’un prochain film de Bollywood. Le meurtre attire l’attention sur la corruption spirituelle et économique de la culture Goan, autrefois célébrée par le tourisme et la mafia russe. En 2007, un détective russe aurait également été assassiné à Goa.

Voir également les 1220 pages de courrier électronique liées à l’affaire qui donnent un contexte supplémentaire à ces dossiers.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.