APPEL À LA MOBILISATION : Carnage à Mayotte pendant le confinement, le sang des tortues sur les mains de la préfecture

crédit photo : Association Oulanga Na Nyamba
Tortue braconnée sur la plage de Moya, 28 cadavres retrouvés sur cette seule plage

Bonjour à tous, Je ne vais pas ici vous mettre toutes les vidéos passé, je vais plutôt m’en tenir aux récentes. comme pour les autres catégories. Sea Shepherd France  Voici ce qui se passe à travers le monde et en particulier à Mayotte.        Monsieur le Préfet de Mayotte, Jean-François COLOMBET, attendez-vous que la dernière tortue de Mayotte soit massacrée pour enfin donner aux agents les moyens de les protéger ???https://nyamba.seashepherd.info/index.php/article-news/28-news-26042020-fr-01

Déjà braconnées par centaines en temps normal sur les plages de Mayotte, les tortues de Mayotte sont encore plus livrées à elles−mêmes pendant ce confinement qui confine tout le monde sauf les braconniers.

Sur Petite Terre, l’association Oulanga Na Nyamba a comptabilisé 28 cadavres de tortues sur la seule plage de Moya (en théorie protégée par des gardiens souvent absents en temps normal comme nous avons pu le constater sur place mais qui sont en plus confinés à l’heure actuelle).

Sur Grande Terre, nos partenaires de l’Association des Villageois de Mtsamoudou (ASVM) nous fait remonter le même constat catastrophique sur toutes les plages de Saziley, sur lesquelles les efforts communs de Sea Shepherd et de l’ASVM avaient réussi à faire chuter le braconnage.

Sea Shepherd assure une présence à Mayotte sur la base de patrouilles nocturnes quotidiennes 4 mois par an depuis 2017 via l’#OpérationNyamba sur Petite et Grande Terre. Si les patrouilles toutes les nuits s’avèrent très dissuasives (aucun braconnage sur aucune des plages que nous avons patrouillées de Juillet à Octobre dernier), une présence à l’année s’avère indispensable et le soutien des autorités sur place est essentiel.

Si Sea Shepherd patrouille sans être armé, ça n’est pas possible pour les services de Police.

Or, les fonctionnaires de la Police Intercommunale qui aimeraient pouvoir patrouiller dans le sud de Grande Terre ne sont toujours pas armés pour cause de lenteurs administratives inexplicables de la préfecture de Mayotte. La demande d’autorisation de port d’arme signée par les 4 maires de la Commune du Sud et qui doit être validée par le préfet est attendue depuis 6 mois !!! Qu’attendez vous Monsieur le Préfet !!?? Ce laisser faire est une honte pour la France.

À tous nos sympathisants et amis des tortues, envoyez un mail via cette adresse à Jean-François COLOMBET, préfet de Mayotte pour qu’il autorise ENFIN La Police Intercommunale à être armée et être en mesure de mener des patrouilles de protection des tortues :

http://www.mayotte.gouv.fr/Contactez-nous

Exemple de texte à envoyer :

Bonjour,

Il a été porté à notre attention que la Police Intercommunale du Sud est en attente depuis plus de 6 mois d’une autorisation de port d’arme signée du Préfet. Sans cette autorisation, les patrouilles ne peuvent pas se faire et les tortues marines massacrées illégalement sur nos plages sont livrées aux braconniers. Merci de faire le nécessaire au plus vite afin d’enrayer le massacre en cours.

MERCI !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.