Arnaque et Démocratie, Extrait du livre d’Idriss Aberkane « Libérez votre cerveau »

Imprimez l'article

Et au fond, les pyramides de ponzi ne sont rien à côté de la structure de nos « démocraties », dont la novlangue repose précisément sur l’art de donner aux gens ce qu’ils veulent plutôt que ce dont ils ont besoin. je n’ai encore jamais rencontré un politicien qui ait le courage de déclarer en meeting ce que les électeurs doivent entendre. Les foules votantes ont tendance à se comporter comme de grand enfants qui attendent de leur champions une attitude paternelle et providentielle. Elles veulent de la classe politique qu’elle résolve des problèmes qu’elles auraient pu régler elles-mêmes, et n’ont sur ce point pas plus de maturité collective qu’un préadolescent n’a de maturité individuelle. De mon observation du fait politique, j’ai acquis l’intime conviction que les foules votantes prennent un plaisir sordide à leur propre infantilisation… D’où l’enchaînement cynique, mais logique, de la neuroergonomie de la politique avec celle de l’arnaque.

La phrase en italique et le mot « doivent » sont mis en évidence car sa vision des choses ont pu changer entre 2007 et maintenant. Idriss Aberkane vient de faire la préface du livre de Charles- Henri Gallois (Responsable national des questions économiques à l’UPR)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.