Lettre ouverte des Professeurs Luc Montagnier et Henri Joyeux au Président de la République

by Neptunya | 18 mai 2018 23 h 34 min

Pr Luc Montagnier

Prix Nobel de médecine

Pr Henri Joyeux

Prix international de cancérologie

Lettre ouverte au Président de la République pour l’inscription dans la Constitution du principe de précaution en matière de médecine et de santé

Signer ci-dessous

Pour le principe de précaution en matière de médecine et de santé[1]

Monsieur le Président de la République,

Tandis que la recherche scientifique repousse les limites du progrès médical et que l’offre de médicaments explose, les cinquante dernières années ont vu éclater de nombreux scandales sanitaires qui n’auraient jamais dû se produire.

Des procédures étaient censées faire barrage à des médicaments potentiellement dangereux. Pourtant rien n’a empêché que des êtres humains meurent ou souffrent de façon irréversible dans l’indifférence à cause de la diffusion de médicaments dont la mise sur le marché avait été autorisée et que des médecins croyaient pouvoir prescrire en toute bonne foi, sans faire encourir de risque à leurs patients.

Thalidomide, Distilbène, sang, hormone de croissance, Mediator, Vioxx, Dépakine…. les victimes, parmi lesquelles des dizaines de milliers de femmes enceintes et d’enfants, sont le plus souvent sans recours lorsque ce ne sont pas les procédures judiciaires qui s’éternisent.

Notre propos n’est pas ici de désigner un responsable –c’est un ensemble de choses- mais de trouver une solution pour protéger la population à l’avenir.

En 2005, le Président Jacques Chirac a fait inscrire dans notre Constitution le principe de précaution en matière environnementale.

Sauf à être votée anticonstitutionnellement, toute loi doit désormais respecter l’environnement. Indéniablement il s’agit d’une avancée que personne aujourd’hui ne songerait à remettre en cause. A l’époque, il fallait pourtant oser.

Paradoxalement, le principe de précaution ne vaut pas pour la médecine et la santé.

Le Conseil constitutionnel admet certes que la santé publique soit un objectif mais c’est insuffisant.

Il faut rompre avec l’absurdité du bilan risque/avantage favorable qui n’a pas empêché des catastrophes malgré des procédures d’autorisation de mise sur le marché des produits de santé présentées comme efficaces.

Ce qui vaut pour notre environnement, c’est-à-dire une prise en compte systématique et une forte protection de la qualité de vie, doit également valoir pour notre santé, celle de nos enfants et des générations futures.

La santé de chaque individu doit être garantie au plus haut niveau, sans concession. Comment accepter qu’il en soit autrement ?

C’est notre devoir de citoyen que de réclamer la prise en compte de la santé publique par l’Etat, en permanence, quoi qu’il arrive.

Il est désormais impératif et urgent d’inscrire le principe de précaution en matière de santé et de médecine dans la Constitution, à la place qui lui est naturellement due.

Le président de la République doit être le premier protecteur de la santé des Français.

Nous avons le droit le plus précieux d’exiger des médicaments sans danger.

Le principe de précaution le garantira.

Les laboratoires pharmaceutiques seront d’autant plus vigilants qu’ils engageront leur responsabilité de façon renforcée ; ainsi leurs profits seront mérités et la recherche, encouragée.

Cette avancée restaurera la sérénité.

La France doit montrer l’exemple dans le concert des nations.

Si des médecins l’envisagent, en première ligne c’est par référence au serment d’Hippocrate dont les premiers mots sont : « D’abord, ne pas nuire » (Primum non nocere).

Ce n’est pas une affaire de religion, de tendance politique, d’appartenance ethnique, de catégorie sociale, de niveau de richesse ou d’orientation sexuelle : c’est l’affaire de tous, sans différence, dans le respect de la devise de la France : liberté, égalité, fraternité.

Nous, signataires de la présente lettre ouverte, vous demandons, Monsieur le Président de la République, d’exercer en conscience, avec autorité, sagesse et courage, vos prérogatives pour que le principe de précaution en matière de santé et de médecine soit inscrit dans la Constitution, par la voie parlementaire ou référendaire, afin de nous protéger.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

SEPT CATASTROPHES SANITAIRES MAJEURES

Ces catastrophes auraient-elles pu être évitées ?

1/ Thalidomide : pour les nausées de la grossesse à l’origine de malformations

Souvenons-nous de ce médicament contre les nausées donné aux femmes américaines enceintes dans les années 50. Des milliers de bébés sont nés sans bras, sans jambes.

Wikipedia : Thalidomide
50 ans après, le fabricant de la thalidomide s’excuse[2]

2/ Distilbène, cause de malformations et de cancers sur plusieurs générations

Prescrit aux femmes enceintes pour éviter les fausses couches, ce médicament a provoqué des malformations. Il s’est aussi révélé être la cause de cancers sur trois générations, et dans bien des cas, de stérilité. 80 000 femmes en France ont été victimes.

Wikipedia : Diéthylstilbestrol
Distilbène : des effets nocifs sur trois générations[3]

3/ Sang contaminé

En 1984, l’Agence de transfusion sanguine n’a pas suffisamment contrôlé les produits dérivés du sang des donneurs, malgré l’épidémie de Sida. Rien qu’en France, 2 000 patients sont contaminés ; plus des trois quarts sont décédés.

Wikipedia : Affaire du sang contaminé
L’affaire du Sang contaminé : un crime de sang[4]

4/ Hormone de croissance contaminée : 111 enfants décédés

Malgré les mises en garde de l’un d’entre nous, les médecins ont prescrit à des enfants de l’hormone de croissance extraite de personnes décédées de différentes maladies neuro-dégénératives, d’encéphalite aiguë (maladie de la vache folle), de tumeur intracrânienne.

Des centaines d’enfants sont contaminés par un agent proche de la maladie de Creutzfeld-Jacob. Cent onze meurent dans d’indicibles souffrances, les autres devant vivre dans la crainte permanente que la maladie, qui peut mettre 30 ans avant de se déclencher, ne se réveille.

Wikipedia : Hormone de croissance
Hormone de croissance : le procès d’un scandale sanitaire[5]

5/ Médiator

Tandis que le Médiator est retiré aux USA et chez nos voisins à cause de graves soupçons de toxicité, il reste prescrit en France pendant plus de 10 ans, jusqu’en 2009. Résultat : des centaines de personnes contractent une grave maladie du cœur (valvulopathie). A ce jour 220 décès sont officiellement reconnus comme causés par le médicament.

Wikipedia : Benfluorex
Mediator : pourquoi le parquet demande un procès contre les laboratoires Servier[6]

6/ Vioxx, anti-inflammatoire « miracle » : près de 30 000 morts aux Etats-Unis

Cet anti-inflammatoire fabriqué par le laboratoire américain Merck fut prescrit aux USA entre 1999 et 2004. Il a provoqué officiellement 27 785 décès.

Wikipedia : Rofécoxib
Le Vioxx, retrait mondial sur ordonnances[7]

7/ Dépakine : les femmes enceintes à nouveau victimes

Plus récemment, c’est l’histoire de la Dépakine qui a défrayé la chronique. Entre 2007 et 2014, 14 322 femmes enceintes ont reçu ce médicament antiépileptique.

Il s’avère que ce médicament peut être responsable, pour les mères consommatrices, de 10 % d’anomalies de naissance et, dans 30 à 40 % de ces naissances, de retards intellectuels et de troubles du comportement.

Wikipedia : Acide valproïque
France tv info : Dépakine[8]

Ne manquez pas l’actualité du Professeur Joyeux

Si vous souhaitez suivre l’actualité du Professeur Joyeux, il vous suffit de cliquer sur une des icônes ci-dessous :

Partagez sur Facebook[9]Partagez sur Twitter[10]Partagez sur Google +[11]Partagez sur Youtube[12]

 

Vous ne souhaitez plus recevoir La Lettre du Professeur Joyeux ? Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire[13].
Endnotes:
  1. Pour le principe de précaution en matière de médecine et de santé: https://www.11vaccinsobligatoires.com/precaution-en-matiere-medicale/?source=JOY5520001&utm_campaign=precaution-en-matiere-medicale&utm_source=joyeux&utm_medium=emailing
  2. 50 ans après, le fabricant de la thalidomide s’excuse: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-cs1-i5-1ax4w
  3. Distilbène : des effets nocifs sur trois générations: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c3m-i5-1ax4w
  4. L’affaire du Sang contaminé : un crime de sang: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c39-i5-1ax4w
  5. Hormone de croissance : le procès d’un scandale sanitaire: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-csx-i5-1ax4w
  6. Mediator : pourquoi le parquet demande un procès contre les laboratoires Servier: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c3l-i5-1ax4w
  7. Le Vioxx, retrait mondial sur ordonnances: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c35-i5-1ax4w
  8. France tv info : Dépakine: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c3!-i5-1ax4w
  9. [Image]: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c3a-i5-1ax4w
  10. [Image]: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c3c-i5-1ax4w
  11. [Image]: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c31-i5-1ax4w
  12. [Image]: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-c3x-i5-1ax4w
  13. Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-cwm-i5-1ax4w

Source URL: https://neptunya.fr/lettre-ouverte-des-professeurs-luc-montagnier-et-henri-joyeux-au-president-de-la-republique/


Pr Joyeux – Manger mieux et meilleur de 0 à 100 ans

by Neptunya | 21 décembre 2017 16 h 24 min

Pr Joyeux – Manger mieux et meilleur de 0 à 100 ans[1]

Endnotes:
  1. Pr Joyeux – Manger mieux et meilleur de 0 à 100 ans: http://amzn.to/2z9EVcd

Source URL: https://neptunya.fr/pr-joyeux-manger-mieux-et-meilleur-de-0-a-100-ans/


La construction des défenses immunitaires du Nourrisson Par Henri Joyeux

by Neptunya | 2 août 2017 17 h 40 min

La Lettre du Professeur Joyeux

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d’information indépendant sur la santé. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site officiel[1] du Professeur Joyeux.

1000 jours à partir de la conception

Le statut immunologique de l’œuf humain, de l’embryon puis du fœtus est très particulier. C’est un corps différent de celui de sa mère. Il est comme une greffe pour sa mère, une greffe évidemment compatible.

Il est entouré d’un tissu (le trophoblaste) qui ne porte aucun des antigènes d’histocompatibilité classiques, mais exprime un autre antigène, appelé HLA-G découvert en 1996 par Edgardo D. Carosella,  un immunologiste[2] français de l’équipe du Prix Nobel Jean Dausset.

Cet antigène joue un rôle crucial dans le maintien de la grossesse, car il empêche les cellules immunitaires tueuses de la mère d’affaiblir la construction du corps embryonnaire.

Il s’agit du fonctionnement de l’immunité innée qui est une « défense immédiate et générale, qui ne vise pas spécifiquement un germe infectieux et ne mémorise pas son identité » découverte en 1996 par le Français Jules Hoffmann et qui lui a valu le Prix Nobel en 2011.

Pour le comité Nobel cette découverte « a ouvert de nouvelles voies pour le développement de la prévention et pour des thérapies contre les infections, les cancers et les maladies inflammatoires ».

La science notamment médicale n’est pas figée. Les recherches nourrissent le progrès. Pour progresser l’on doit se soumettre à l’autocritique pour revoir les acquis et remettre en cause les certitudes parfois érigées en dogmes, autant qu’elle naît de l’intuition des chercheurs passionnés.

Une seule et première cellule est à l’origine de notre corps tout entier.

L’union d’un seul spermatozoïde du père avec un ovule de la mère, possède tout le potentiel de cette longue série d’organes et tissus qui se renouvelleront jour après jour jusqu’à 100 à 120 ans.

Simultanément se construit le système immunitaire qui se prépare pour que, dès la naissance, il puisse réagir aux antigènes de l’environnement du nouveau né.

Toute construction exige à la fois de l’énergie et du matériau. Lénergie comme nous le verrons, ce sont les glucides et certains lipides. Le matériau est constitué en plus des minéraux (sodium, potassium, calcium, phosphore, magnésium, silicium..), des acides aminés, couplés entre eux formant des protéines, associés ou non à des graisses, sous forme de métallo-lipo-protéines. Tout cela est transmis par la mère à son enfant à travers le placenta.

La construction de l’enfant dans le sein maternel exige donc de bonnes habitudes alimentaires de la mère et une circulation sanguine délivrant une bonne pression et oxygénation vers le placenta, plaque intermédiaire entre la mère et l’enfant.

Les globules du sang de l’enfant ne sont pas ceux de la mère. Ses globules rouges transporteurs d’oxygène, sont d’une extrême importance, fabriqués d’abord par le sac ”vitellin [1]” puis par le foie (dès la 5ème semaine de vie intra-utérine), et enfin par la moelle osseuse à l’intérieur des os. Les globules blancs et les plaquettes se préparent en même temps avant de passer dans la circulation sanguine.

In utero, le bébé se forme et croît [2] dans le liquide amniotique

Le bébé est dans un environnement stérile, sans le moindre microbe. Bébé in utero est donc totalement stérile à l’intérieur de son corps comme sur sa peau. Il ne reçoit aucun antigène pour le perturber, mais les anticorps protecteurs de sa mère.

Contre les infections, il est protégé naturellement par sa mère de deux manières : (1) par les protections immunitaires nécessaires qu’elle lui donne via le sang du cordon ombilical et (2) par le liquide amniotique et les membranes amniotiques qui sont un cocon immunologique dans lequel il se développe.

(1) Au travers du placenta, par le cordon ombilical passent toutes les immunoglobulines (anticorps) de la mère nécessaires à la protection de l’enfant.

(2) Le liquide amniotique est à la fois nutritif et protecteur. De plus, il stimule le développement des poumons et du tube digestif car il est « inhalé » puis « avalé » par le fœtus.

Le liquide amniotique est évidemment stérile et sa composition change au cours de la grossesse. Son contenu est bien connu [3]. Il correspond à du plasma sanguin maternel durant le premier trimestre de la grossesse. A partir du deuxième trimestre, il contient en plus des urines (principalement), du liquide pulmonaire et des déchets digestifs stériles.

Les urines foetales : au cours de sa vie intra-utérine, le fœtus boit de petites quantités de liquide amniotique et ses reins commencent à fonctionner dès 8 semaines après la conception. Ces derniers produisent des urines à partir dès 12-14 semaines. Ainsi, dès le deuxième trimestre, la production est de 110 mL/kg, puis 190 mL/kg et à terme 700 à 900 mL/24 heures.

Les urines fœtales deviennent progressivement la source principale du liquide amniotique.

Peu avant la naissance, les 4/5e du liquide amniotique sont les urines de l’enfant et le tube digestif est son principal lieu de réabsorption.

Le liquide pulmonaire du foetus : les poumons jouent aussi un rôle important, comme deuxième source de liquide amniotique, dans les 5 derniers mois de la grossesse. Ils produisent 200-400 ml/24 heures soit 10 % du poids fœtal.

Les déchets digestifs : le tube digestif de l’embryon (jusqu’à 2 mois), du fœtus (jusqu’à 9 mois), du bébé à la naissance est stérile. Il fabrique le méconium [4] qui est retrouvé dans le liquide amniotique et sera évacué dès la naissance. En outre, le fœtus déglutit le liquide amniotique et à terme 700 ml par jour sont déglutis.

Au travers du placenta, par le cordon ombilical [5]

Toutes les immunoglobulines de la mère, anticorps nécessaires à la protection de l’enfant, passent au travers du placenta.

Mais le système immunitaire propre à l’enfant se met en place très précocement au cours du développement de l’embryon (0-2 mois) et du fœtus (3-9 mois).

Les globules du sang sont donc présents très tôt pendant la vie intra-utérine autour du premier mois.

La conception de l’œuf humain débute 2 semaines après la fin des dernières règles.

Dès la 2ème semaine de vie le placenta se développe et l’embryon reçoit le sang de sa mère par diffusion à travers sa poche de développement via le placenta. Ce dernier est construit avec le développement embryonnaire et à partir de lui. Les groupes sanguins de la mère et de l’enfant sont différents, car sa génétique résulte du mélange materno-paternel.

À 3 semaines, la circulation sanguine, avec le cordon ombilical, se met en place : c’est ce qu’on appelle l’angiogénèse ou construction de vaisseaux. Elle se développe dans le foie, puis la rate, la moelle osseuse, les muscles dont le cœur, signifiant l’importance des organes de notre corps.

Dès la 3e semaine, le cœur de l’embryon bat à un rythme deux fois supérieur à celui de l’adulte.

À 8 semaines, au 2ème mois, quand l’embryon devient fœtus, on trouve des cellules immunitaires (Natural Killer) dans le foie, lesquelles se différencient dans la moelle osseuse pour ensuite passer par le Thymus dès la 10ème semaine.

À 12 semaines, au 3ème mois, le rapport des lymphocytes les T4 ou CD4 [6] sur les T8 ou CD8 [7], dont ont connaît la grande importance pour l‘immunité, est comparable à celui de l’adulte en bonne santé. En effet le rapport T4/T8 est normalement supérieur à 1. Chez les patients porteurs du virus du Sida, ce rapport s’inverse et traduit l’importance du déficit immunitaire et les risques de complications infectieuses.

À 16 semaines, au 4ème mois, les lymphocytes sont capables de se défendre spécifiquement contre un éventuel antigène, mais ils sont encore ”naïfs”, ayant peu de mémoire.

À 20 semaines, au 5ème mois, la capacité des globules blancs (phagocytose et bactéricidie [8]) est active. A la naissance, le nombre de globules blancs atteint très vite les valeurs de l’adulte.

La faible production d’anticorps par les lymphocytes B, Immunoglobulines G (IgG) à la naissance, est compensée logiquement par le passage actif au travers du placenta des IgG maternelles, à partir du troisième trimestre.

Cette compensation de fin de grossesse est évidemment très faible chez le grand prématuré, particulièrement exposé aux infections bactériennes, même s’il est vacciné [9].

À la naissance, le nouveau né développe une augmentation caractéristique des lymphocytes dans son sang. Dès la première année de vie, le nombre absolu de lymphocytes T CD4 (65%) et CD8 est supérieur à celui de l’adulte. C’est dire l’importance de ce rapport qui traduit les capacités immunitaires.

Dans la maladie la plus grave qui touche le système immunitaire, le SIDA, ce rapport s’effondre, en commençant par s’inverser.

A la naissance les lymphocytes du nouveau-né même s’ils sont encore naïfs jouent leur rôle. Au fur et à mesure des contacts avec les antigènes de leur entourage, ils vont devenir actifs, fabriquer des anticorps et acquérir de la mémoire. L’immunité est active.

À la naissance et après, le taux des Immunoglobulines (Ig) synthétisées par les lymphocytes B est par contre très faible. La production augmente progressivement pour atteindre les taux de l’adulte après la quatrième année de vie. A près de deux ans, cette production le protège, le système immunitaire est en place, capable de fabriquer les anticorps et de mémoriser les agressions. C’est le moment idéal pour vacciner l’enfant contre les maladies vraiment dangereuses.

Les IgG maternelles disparaissent progressivement au cours des premiers mois de vie, rendant compte de l’hypogammaglobulinémie transitoire du nourrisson, vers l’âge de 6 mois.

Au total, un enfant n’a acquis sa maturité immunitaire que vers l’âge de 2 ans.

L’allaitement maternel en plus : le meilleur vaccin après la naissance

Le lait maternel : un vaccin naturel

Le 6ème mois de la vie du nourrisson, c’est le temps du premier sevrage de l’allaitement intégral qui peut selon les recommandations de l’OMS se poursuivre un an partiellement, matin et soir, avant et au retour du travail de la mère.

C’est avant 6 mois, dès la 6ème semaine de vie que l’empire vaccinal et nos gouvernants proposent – et veulent imposer – les vaccinations multiples Hexavalentes, 5 de plus et leurs rappels, qui ne sont pas sans danger à cet âge.

Comme on l’observe scientifiquement en médecine vétérinaire, il peut y avoir compétition entre les anticorps maternels et les anticorps que la vaccination induit. Il s’ensuit un ”orage immunologique” chez le nourrisson dont les conséquences sont encore mal connues, mais peuvent être très graves : hyperthermie maligne, convulsions, troubles neurologiques aux conséquences imprévisibles qui inquiètent les familles.

Paradoxalement, même si l’efficacité et la sécurité des vaccins pour le plus grand nombre sont prouvées, la médecine et la science ne savent pas exactement comment ils fonctionnent et n’étudient pas leurs effets immunitaires à moyen et long terme.

Alors que pour tout médicament mis sur le marché on impose de longues études pharmacocinétiques et de toxicité, recherchant le devenir et les effets dans le corps des molécules injectées, pour les vaccins ces études ne sont pas rendues obligatoires.

Ainsi pour les vaccins aucun délai précis n’est fixé aux statisticiens évaluant les risques, en dehors du nombre de cas de maladies observées ou non après telle ou telle vaccination.

N’oublions pas que les 11 vaccinations que l’on veut rendre obligatoires, sans parler des rappels, auront injecté dans les épaules dès 6 mois pratiquement 3mg d’Aluminium qui n’a rien à y faire, sauf des dégâts dans le corps de l’enfant à plus ou moins long terme.

La propagande vaccinale bat son plein et pendant ce temps, pas un mot, pas une émission, par un article pour conseiller l’allaitement maternel. Serait-il conseillé seulement aux femmes d’Afrique, alors qu’il est si utile à la santé du nourrisson ?

On le vérifie trop souvent et de plus en plus, les intérêts financiers dominent sur les bénéfices pour la santé. Ces derniers sont évidemment proposés souvent sans aucune preuve solide, en médicalisant les émotions pour avancer les dates des vaccinations au plus près de la naissance. Là sont les abus qui donnent des arguments aux anti-vaccins, dont je ne suis pas.

Au total, tous les pédiatres le savent, le système immunitaire de l’enfant a besoin pour se construire d’environ 1000 jours à partir de la conception soit le temps de la grossesse, 270 jours environ et 2 années de 365 jours.

Ainsi à l’âge de 18-24 mois, le système immunitaire de l’enfant peut être considéré comme mature. C’est d’ailleurs la Sagesse de la Loi en France qui a rendu obligatoire la vaccination contre Diphtérie-Tétanos-Polio avant 18 mois.

N’hésitez pas à faire connaître cette lettre à tous les parents qui attendent un enfant et à toutes celles qui envisagent de concevoir.

Il ne s’agit pas d’être contre les vaccins, ce serait stupide et dangereux, mais contre les abus et les vaccinations trop précoces.

Voilà qui peut réconcilier les anti-vaccins et les ceux qui veulent les imposer.

Bien à vous tous

Pr Henri Joyeux


Sources :

[1] Une réserve de matière nutritive pour le développement de l’embryon

[2] À 2 mois et demi (10 semaines de grossesse), le petit être humain ne mesure pas plus de 3 centimètres. Son corps est formé, et on identifie facilement sa tête, ses doigts de mains et de pieds et son sexe.

[3]Liquide complexe, fait d’eau, de minéraux, de glucose, de lipides (lécithine/sphingomyéline) pour les poumons et le cerveau en formation, de protéines bactéricides et des cellules épithéliales desquamées qui appartiennent au fœtus.

[4] Méconium vient du grec mêkônion, qui signifie « suc de pavot » Le terme vient de ce que ces matières visqueuses, verdâtres ou brunâtres, ressemblent à du suc de pavot.
Le méconium est aussi collant, visqueux, verdâtre ou brunâtre ou même noirâtre, et inodore. Il est expulsé par le nouveau-né généralement de façon abondante. C’est le liquide amniotique avalé qui sort transformé à l’extrémité du tube digestif.

[5] Le sang du cordon ombilical qui contient deux artères et une seule veine de retour, est porteur de cellules souches à multiples potentialités appartenant à l’enfant. Elles peuvent être mises en réserve lors de l’accouchement pour être utilisées en cas d’éventuelles maladies. Ces cellules du cordon sont souvent plus efficaces que celles issues de la moelle osseuse trop peu nombreuses.

[6] Les CD4 (Cluster de Différenciation 4) sont des glycoprotéines exprimées à la surface des lymphocytes T4, des cellules régulatrices T, des monocytes, des macrophages  et de certaines cellules dendritiques. Ce sont des cellules « Helper », celles qui aident. Elles sont des amplificateurs de la réponse immunitaire, détruites en première position par le virus du SIDA.

[7] Les CD8 (Cluster de Différenciation 8) sont des lymphocytes suppresseurs et/ou cytotoxiques (« Killer », les tueurs). Ils empêchent certaines réactions de se produire et sont capables de tuer des cellules cancéreuses. Ils ont besoin des CD4 pour agir.

[8] Capacité de phagocyter ou absorber le toxique, et aussi détruire les bactéries.

[9] Voir le livre : « Toute la vérité sur les vaccins-Comment se réconcilier avec les vaccinations ?
p. 230 »  – Ed Rocher 2017 – Les vaccinations des grands prématurés ont permis d’observer plus de complications infectieuses et respiratoires que d’effets préventifs.

Endnotes:
  1. le site officiel: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-3m-zq-1ax4w
  2. immunologiste: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-s4-zq-1ax4w

Source URL: https://neptunya.fr/la-construction-des-defenses-immunitaires-du-nourrisson-par-henri-joyeux/


LETTRE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EMMANUEL MACRON AU MINISTRE D’ETAT NICOLAS HULOT A LA MINISTRE DE LA SANTE AGNES BUZYN RESISTANCE AUX 11 VACCINS OBLIGATOIRES Une obligation vaccinale « temporaire » insensée pour 5 à 10 ans

by Neptunya | 22 juillet 2017 17 h 23 min

51236159_s.jpgLa rentrée scolaire approche, les inscriptions à la crèche sont de plus en plus compliquées. Les familles sont confrontées à des contraintes vaccinales insupportables.

L’Empire vaccinal cherche par médias interposés, en faisant peur à toutes les familles et en manipulant la nouvelle ministre, à imposer 11 vaccinations à tous les nouveau-nés dont le système immunitaire n’est pas mature. L’interview de la ministre dans le Parisien était pour préparer l’opinion : « Etendre temporairement l’obligation vaccinale à tous les vaccins pédiatriques[1]. »

L’argumentaire est basé sur la concertation citoyenne, astucieusement manipulée par Big Pharma et la ministre précédente.

Elle a recommandé dès fin 2016 l’élargissement temporaire pour 5 à 10 ans, de l’obligation vaccinale  à partir de la recrudescence de cas de rougeole (dont nous ne savons rien quant à l’état antérieur de ces enfants), et sur la nécessité d’une solidarité nationale en la matière.

On cherche à impressionner, et on voit bien que l’objectif est de rendre définitive cette obligation sans tenir compte de la santé des nourrissons.

La ministre actuelle est pressée. Elle veut éviter, contourner la décision impérative du Conseil d’Etat qui lui impose de mettre en place dans les pharmacies de métropole et outre mer le fameux vaccin trivalent  avant le 9 août 2017.

Seule solution : faire voter en plein été une loi imposant les 11 vaccinations.

 

Dictature en marche et en catimini au profit de l’Empire vaccinal

Ces propositions insensées parce qu’elles ne peuvent qu’aggraver la méfiance envers les vaccins, proviennent de la ministre précédente dont la politique de santé coercitive a été largement rejetée par la profession médicale et par le peuple.

Déjà le Conseil Scientifique du Collège National des médecins généralistes enseignants (CNGE) a fait connaître son point de vue : « il n’y a aucun élément scientifique pour attester que cette mesure aboutisse à une meilleure protection, notamment pour les enfants. Il est à craindre que son caractère autoritaire renforce la défiance et la suspicion d’une partie croissante de la population ».

Si le Président de la République valorise les pétitions c’est le moment d’en tenir compte.

La 1ère pétition pour le retour au vaccin trivalent est signée ce jour par 1 112 634 personnes. De plus en plus de familles la rejoignent sans la moindre publicité audiovisuelle ou de la presse écrite.

Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires

http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio[2]

La 2ème pétition adressée à la nouvelle ministre à propos des 11 vaccins qui seraient rendus obligatoires est signée déjà par plus de 550 661 personnes

Vaccins : oui à la protection, non à la répression

http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants[3]

Nous faire croire qu’il faut dix ans pour fabriquer le vaccin Trivalent contre Diphtérie-Tétanos-Polio, tel qu’il a déjà existé, sans Aluminium, c’est se moquer de nos enfants et de la Sagesse de la Loi en France.

Les raisons de l’arrêt de fabrication du DTP 

Officiellement, cet arrêt serait lié à une allergie au vaccin trivalent. Celle-ci n’a jamais été démontrée scientifiquement ce qui a été reconnu par la ministre précédente

La vraie raison est une arnaque financière majeure montée de toute pièce et imposée aux experts et conseillers ministériels.

Elle permet à Philippe Juvin, Pharmacien responsable de Sanofi-Pasteur d’affirmer pour mieux imposer : « Nous considérons qu’il faudrait 10 ans pour que ce nouveau vaccin DTP soit disponible ».

Chez GSK, l’autre grand fabricant de vaccins, ce n’est pas mieux, comme le prouve l’extrait de l’émission ”Envoyé spécial” à diffuser largement: Vaccins pour enfants : les labos font-ils de la vente forcée ? http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-envoye-special-vaccins-pour-enfants-les-labos-font-ils-de-la-vente-forcee_1311677.html[4]

On manipule ainsi l’opinion avec les journalistes, des pages de publicités très bien payées dans les grands journaux, des émissions santé aux heures de grande écoute et même les institutions scientifiques dont les Académies et sociétés savantes, qui ne peuvent organiser leurs congrès annuels sans Big Pharma.

 

La décision du Conseil d’Etat doit être mise en œuvre.

Comme le précise très justement Maître Jacqueline Bergel qui a obtenu la condamnation de la précédente ministre des affaires sociales et de la santé :

« La décision du conseil d’État que vous devez, Madame la ministre, faire appliquer ainsi que vous enjoint le conseil d’État au nom des 2500  personnes doit trouver son application dans le délai de six mois qui expirera le  8 août 2017. »

Mais sachez qu’est en préparation par Maître Bergel une demande d’exécution de la décision du Conseil d’Etat, sous astreinte de 15 € par personne et par jour de retard.

 

Si on ne peut plus fabriquer le DTP, alors c’est la fin des obligations vaccinales comme en Suède  

La ministre doit choisir entre 3 solutions.

  1. Obéir à l’Empire vaccinal en imposant par une nouvelle loi l’extension de l’obligation vaccinale contre 8 maladies supplémentaires.
  2. Imposer la re-fabrication du DTP, sans Aluminium car la nocivité de cet adjuvant est démontrée.
  3. Considérer les français comme adultes et supprimer les obligations vaccinales comme vient de le décider la Suède.

Là serait le vrai changement, celui que le peuple a quasiment plébiscité, et le retour à la confiance envers le monde politique.

Ce serait la meilleure façon de redonner aux médecins généralistes et aux spécialistes leur vraie place de femmes et hommes de santé. Ils connaissent les familles et les populations fragiles en particulier réfugiés et migrants qui peuvent avoir le plus besoin de vaccinations.

 

Deux ouvrages sur les vaccins « Vaccins, comment s’y retrouver ? » et Toxic Story n’ont pas reçu la moindre critique des autorités et experts.

 Le premier ouvrage que j’ai publié en 2015 avec toutes les références scientifiques, – dont je ne touche aucun droit d’auteur – vous permet de comprendre dans le détail :

– l’importance de vos défenses immunitaires présentes dans tous vos organes et qui circulent dans le sang et la lymphe.

– comment les entretenir dès la naissance.

– le rôle majeur de l’allaitement maternel pour protéger votre nourrisson dont se gardent bien de parler les experts ministériels.

– les 59 maladies microbiennes qui peuvent nous atteindre sont exposées en détail, leurs symptômes et les vaccins éventuels pour vous en protéger.

– les effets indésirables des vaccins : fièvre, convulsions, syndrome de Guillain-Barré..

– ce qu’il faut savoir de l’autisme et de la Sclérose en plaques et de leurs relations avec les vaccins.

– quand il ne faut pas vacciner…

Je n’ai jamais parlé de ce livre pour ne pas être accusé de publicité. Je tiens à préciser qu’il est à la portée de tous les parents qui se posent beaucoup de questions pour leurs enfants ou petits enfants.

 

Je recommande aussi très fortement le livre Toxic Story de mon collègue Romain Gherardi à propos de la toxicité de l’Aluminium. Vous saurez pourquoi vous devez refuser tout vaccin contenant cet adjuvant, 47 vaccins au moins en contiennent. Sa présence est inscrite sur l’étiquette de l’emballage, laissez le à la pharmacie.

Evidemment nos confrères et collègues aux Conseils national et régional de l’ordre des médecins – qui ont cherché à me condamner – n’ont lu aucun de ces livres préférant me faire passer sans aucune preuve pour un anti-vaccin et laissant les médias depuis 2 ans répéter partout que je suis radié de l’ordre des médecins, ce qui est faux. Comme exemple de confraternité, il y a mieux !

 

Etre lanceur d’alerte est devenu une nécessité

 Mes fonctions universitaires même honoraires – cancérologue et chirurgien des cancers – toujours très actif, ayant toutes les bases pour appréhender le système immunitaire et ses stimulations vaccinales ou spécifiquement anti-cancéreuses, m’ont imposé de devenir lanceur d’alerte.

J’ai dû faire savoir les immenses abus auxquels on veut nous soumettre. On cherche à nous faire croire que les vaccinations généralisées sont les seuls moyens de prévention, alors que les comportements de santé sont plus efficaces et sans danger !

C’est ce que l’on observe en Suède où les vaccinations ne sont plus obligatoires. Serions-nous des arriérés par rapport aux Suédois ?

Les médecins français seraient-ils incompétents ?

 

On cherche aussi à nous convaincre que les rappels sont toujours nécessaires, alors que très souvent un test préalable très simple à la recherche des anticorps démontre que l’immunité est suffisante et évite les rappels.

Aujourd’hui est encore justifiée la vaccination avec le DTP avant 18 mois, date à laquelle le système immunitaire de l’enfant est quasiment en place (1000 jours après la conception, soit le temps de la grossesse + 2 années de 365 jours).

 

Pour se réconcilier avec les vaccinations : 7 mesures de prudence avant toute nouvelle Loi

  1. Mettre fin à l’impunité des laboratoires qui a pour conséquences de les déresponsabiliser, de ponctionner les contribuables pour les éventuelles erreurs, et de rendre très difficile les démarches des victimes.  En 1989, le congrès américain a voté l’impunité des fabricants de vaccins en cas de complications. Nous ne devons pas subir en France et en Europe de telles décisions.
  2. Calquer l’homologation des vaccins sur celle des médicaments. Elle est aujourd’hui beaucoup moins exigeante.
  3. Interdire tout additif qui serait totalement proscrit dans l’alimentation ou considéré comme toxique dans l’environnement. C’est déjà le cas pour les vaccins vétérinaires !
  4. Ne pas imposer de vaccins inutiles comme le demande mon collègue expert des maladies infectieuses le Pr Didier Raoult dans le Point du 8 janvier 2017.
  5. Tenir compte de l’âge auxquels apparaissent les risques de l’hépatite B, des papilloma virus, pour ne pas vacciner de façon trop précoce des nourrissons au système nerveux fragile et au système immunitaire immature.
  6. Exclure du processus de décision les personnes en situation de conflit d’intérêt (qui se reconnaissent comme telles, directement ou au travers de leur entourage).
  7. Mettre en place un réseau de vaccino-vigilance.

Une nouvelle procédure juridique à propos de l’Aluminium

Elle se prépare pour que l’adjuvant Aluminium soit supprimé du DTP et des autres vaccins.

Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel a obtenu satisfaction auprès du Conseil d’Etat au nom de 2500 justiciables, en imposant la mise à la disposition des familles du seul vaccin obligatoire le DTP. Reste à l’Etat à s’exécuter.

Elle est prête à lancer une nouvelle action à laquelle je me joindrai avec l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN).

Plus nous serons nombreux plus nous ferons barrage aux abus vaccinaux et à leurs dangers. Dans ce but tous ceux qui le souhaitent pourront lui envoyer leur Mandat pour agir en justice.

 

MANDAT POUR AGIR EN JUSTICE

Aux côtes de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN)

Je soussigné(e)

Nom :                                               Profession :

Prénom :                                           Nationalité :

Date de naissance :

Lieu de naissance :

Adresse :

N° de téléphone :                                Adresse mail :

J’ai bien noté qu’une requête doit être déposée devant le Conseil d’Etat, introduite par un collectif de citoyens, soutenue par l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, contre le Ministre de la Santé afin de tenter d’obtenir le retrait de l’adjuvant aluminium dans le vaccin DT Polio.

A cet effet, je souhaite participer à cette action en justice et je donne mandat à Maître Jacqueline BERGEL avocate, sis 122 avenue Charles de Gaulle – 92200 NEUILLY SUR SEINE, d’avoir à me joindre en intervention volontaire aux côtés de l’IPSN.

Pour ce faire, je lui verse la somme de 30 euros TTC pour frais et honoraires,

– soit par chèque

– soit par virement paypal – Lien : http://www.avocat-bergel.com/mandat.php[5]
Fait à

Le

Signature

 

Je compte sur vous, car c’est avec vous que nous ferons céder le rempart de l’Empire vaccinal.

Que ce mois de juillet soit utile à notre santé, reposons-nous, découvrons et restons vigilants.

 Pr Henri Joyeux

 💡 Vous avez une question de santé ? L’équipe de professionnels de santé de l’association FamillesSantéPrévention est à disposition pour répondre aux questions des adhérents sur la page de question construite à cet effet sur la page suivante : FamillesSantePrevention.org/questions (accès réservé aux adhérents).


PARTAGER VOTRE LETTRE SUR FACEBOOK[6]


POUR VOIR MES CONFERENCES À VENIR, cliquez ici[7]


La Lettre du Professeur Joyeux est un service d’information santé indépendant, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles. Inscription gratuite : cliquez ici[8].

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Endnotes:
  1. Etendre temporairement l’obligation vaccinale à tous les vaccins pédiatriques: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=https%3A%2F%2Fwww.lequotidiendumedecin.fr%2Factualites%2Farticle%2F2017%2F06%2F16%2Fla-ministre-de-la-sante-en-faveur-dune-extension-temporaire-de-lobligation-aux-11-vaccins-pediatriques_848472&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=5
  2. http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=http%3A%2F%2Fpetition.ipsn.eu%2Fpenurie-vaccin-dt-polio&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=6
  3. http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=http%3A%2F%2Fpetitions.ipsn.eu%2Fmobilisation-vaccins-enfants&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=7
  4. http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-envoye-special-vaccins-pour-enfants-les-labos-font-ils-de-la-vente-forcee_1311677.html: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=http%3A%2F%2Fwww.francetvinfo.fr%2Freplay-magazine%2Ffrance-2%2Fenvoye-special%2Fvideo-envoye-special-vaccins-pour-enfants-les-labos-font-ils-de-la-vente-forcee_1311677.html&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=8
  5. http://www.avocat-bergel.com/mandat.php: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=http%3A%2F%2Fwww.avocat-bergel.com%2Fmandat.php&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=9
  6. PARTAGER VOTRE LETTRE SUR FACEBOOK: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FPrJoyeux%2Fposts%2F661148260745181&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=10
  7. cliquez ici: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=https%3A%2F%2Fprofesseur-joyeux.com%2Fconferences%2F&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=11
  8. cliquez ici: http://www.famillessanteprevention.org/lettreprjoyeux?e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre163&n=12

Source URL: https://neptunya.fr/lettre-au-president-de-la-republique-emmanuel-macron-au-ministre-detat-nicolas-hulot-a-la-ministre-de-la-sante-agnes-buzyn-resistance-aux-11-vaccins-obligatoires-une-obligation-vaccinale/


Messages au Pr Agnès Buzyn, Ministre de la Santé par Henri Joyeux

by Neptunya | 18 juin 2017 17 h 00 min

La nouvelle représentation nationale

Celle qui se dessine traduit le rejet massif de la politique de santé du précédent quinquennat.

Les 1 105 872 personnes signataires à ce jour de la pétition

http://petitions.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/[1] >

réclamant le seul vaccin obligatoire le DTP sont très inquiètes.

Elles n’ont aucune nouvelle de l’Etat ou des fabricants, qui font la sourde oreille, attendant votre décision, Madame la Ministre. Seuls quelques journalistes santé, manquant d’indépendance ou de compétence, affirment qu’il faut 10 ans pour fabriquer un nouveau vaccin !

Nous savons que la ministre précédente, fortement incitée par l’empire vaccinal, a préparé de quoi imposer les 8 vaccins supplémentaires (au total 11) aux nouveaux nés.

Son rêve était évidemment que vous suiviez le chemin qu’elle a tracé.

Évidemment, pour généraliser, on médicalise l’émotion le plus tôt possible après la naissance : on ne tient pas compte des données scientifiques qui ont démontré qu’un nourrisson en bonne santé a besoin de 1000 jours après sa conception pour construire son système immunitaire naturellement. De même, aucune incitation intelligente – pourtant ce sont les conseils de l’OMS – n’a été faite pour l’allaitement maternel intégral les 6 premiers mois et une année matin et soir avant et au retour du travail de la mère. Or cet allaitement constitue la meilleure défense immunitaire de l’enfant avant ses 18 mois, et répond naturellement à tous ses besoins nutritionnels. 

On ne veut pas nous dire que la vaccination de plus en plus précoce avant la naissance impose les adjuvants – donc l’Aluminium, c’était auparavant le mercure – destinés à stimuler un système immunitaire immature.

Pourquoi l’aluminium dont on connaît désormais les dangers pour la Santé[1] a-t-il été retiré des vaccins vétérinaires, et pas des vaccins pour l’enfant ou l’adulte ?

Des millions de familles attendent votre décision 

Les 820 000 enfants qui naissent chaque année, allaités ou non par leur mère, attendent avec impatience la mise en application de ce qui a été décidé par le Conseil d’Etat en France le 8 février 2017 : la re-fabrication du vaccin trivalent contre Diphtérie-Tétanos-Polio, dit ”DTP” tel qu’il a existé – il est donc facile à re-fabriquer. Selon la sagesse de la Loi, il doit être prescrit avant ou proche des 18 mois de l’enfant.

La promotion de la prévention ne peut être seulement vaccinale

Vos premiers pas comme ministre de la Santé sont très réconfortants tant pour le monde médical que pour les patients : vous voulez promouvoir fortement la prévention et d’ores et déjà vous imaginez la première génération sans tabac.

Vos précédentes collègues Mesdames Bachelot et Touraine ont essayé de faire croire que la prévention passe par la vaccination généralisée ou par des médications au moindre symptôme. Cela a un coût énorme pour la solidarité nationale, mais cela rapporte beaucoup aux fabricants, qui savent utiliser au nom de la Santé publique conseillers et ”experts” dans les ministères.

Nous ne savons pas ce que sont devenus les millions de doses de vaccins contre la grippe H1N1, qui n’ont pas été utilisées malgré une campagne publicitaire puissante organisée par l’empire vaccinal et les pharmacies.       

Le quinquennat démarre sous les meilleurs auspices.

Même le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) précise enfin « La prévention est le maillon faible de notre système de santé ». Comme l’affirme très justement le conseiller national de la section santé publique du CNOM : le sida, le cancer du poumon ou l’obésité pourraient le plus souvent être évités. Il s’agit bien de prévention liée à des comportements et non à des vaccinations.

Les vaccinations contre la variole et celles contre Diphtérie-Tétanos-Polio ont pu sauver beaucoup de vies, associées à l’amélioration incontestable de l’hygiène de vie. Celles actuellement proposées contre nombre de maladies de l’enfance (rougeole, oreillons, rubéole, méningites et pneumonies…) avec leurs rappels, doivent être réalisées au cas par cas, sur les conseils argumentés du médecin généraliste ou du spécialiste.

Les médecins doivent avoir la compétence pour conseiller

Leur formation ne peut dépendre exclusivement de ceux qui cherchent à vendre et mélangent autorité et publicité. Ils laissent croire que les vaccins ne sont jamais et ne peuvent être à l’origine de complications graves, parfois handicapantes à vie. J’en reçois des exemples régulièrement, toujours considérés comme des cas particuliers dus au hasard.

Il en est de même des vaccins contre la grippe ou le zona qui sont nécessaires seulement chez les personnes fragiles à risques. La politique de votre collègue qui vous a précédée au gouvernement était la généralisation sans discernement. Par exemple, les vaccins contre l’hépatite B et les papilloma virus,  n’ont rien à faire dans les écoles.

C’est au médecin et à la famille à décider selon des critères précis parfaitement identifiés. Il ne s’agit pas d’épidémies, les moyens de protection non vaccinaux existent, ils ne coûtent rien, ils doivent être promus et mieux connus des médecins et du grand public.

Enfin les 1 105 872  personnes signataires souhaitent qu’une politique vaccinale adaptée à l’état de santé des réfugiés soit mise en place pour la protection des populations en bonne santé. C’est en vaccinant ces populations fragilisées que nous serons nous-mêmes protégés.

Le retour de la polio en Italie[2]  est une alerte de plus qui impose le retour du DTP selon les décisions du Conseil d’Etat que nous attendons, avant le 8 août 2017, dans toutes les pharmacies de Métropole et Outre mer.

Nous avons confiance dans votre grande compétence immunologique et vous présentons nos vœux chaleureux de réussite.

Pr Henri Joyeux

Sources :

[1] Toxic Story – Pr Romain Gerhardi – Ed. Actes Sud

[2] Interview de la Ministre de la Santé d’Italie dans la Quotidien du Médecin – 12 juin 2017 n° 9588 p.8

 💡 Vous avez une question de santé ? L’équipe de professionnels de santé de l’association FamillesSantéPrévention est à disposition pour répondre aux questions des adhérents sur la page de question construite à cet effet sur la page suivante : FamillesSantePrevention.org/questions (accès réservé aux adhérents).


PARTAGER VOTRE LETTRE SUR FACEBOOK[2]


POUR VOIR MES CONFERENCES À VENIR, cliquez ici[3]


La Lettre du Professeur Joyeux est un service d’information santé indépendant, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles. Inscription gratuite : cliquez ici[4].

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Association FamillesSantéPrévention · Montpellier, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, France
Cet e-mail a été envoyé à l’adresse neptunya@free.fr. Pour cesser de recevoir nos e-mails, veuillez cliquer ici[5].
Vous pouvez également suivre nos dernières actualités sur Twitter[6] ou Facebook[7].

Endnotes:
  1. http://petitions.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=http%3A%2F%2Fpetitions.ipsn.eu%2Fpenurie-vaccin-dt-polio%2F&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre161&n=5
  2. PARTAGER VOTRE LETTRE SUR FACEBOOK: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FPrJoyeux%2Fposts%2F647048362155171&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre161&n=6
  3. cliquez ici: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=https%3A%2F%2Fprofesseur-joyeux.com%2Fconferences%2F&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre161&n=7
  4. cliquez ici: http://www.famillessanteprevention.org/lettreprjoyeux?e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre161&n=8
  5. veuillez cliquer ici: http://www.famillessanteprevention.org/unsubscribe?e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre161&n=9
  6. Twitter: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=http%3A%2F%2Ftwitter.com%2FPrJoyeux&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre161&n=10
  7. Facebook: http://www.famillessanteprevention.org/r?u=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FPrJoyeux%2F&e=e87a0e586ba1957d978ef36dc3460d6f&utm_source=jeunesfamilles&utm_medium=email&utm_campaign=lettre161&n=11

Source URL: https://neptunya.fr/messages-au-pr-agnes-buzyn-ministre-de-la-sante-par-henri-joyeux/


Le Pr Henri Joyeux défie Big Pharma, mais reste sur ses gardes : « Le suicide n’est pas dans mon caractère… »

by Neptunya | 27 février 2017 16 h 28 min

Imaginez le style de menace qu’il a pu avoir pour dire haut et fort que  « Le suicide n’est pas dans mon caractère… ».

Comme toujours si vous défiez l’institution, vous devez être certain de pouvoir tenir en face. Car il s’annonce devant vous de dur moment.Malmené par le Conseil de l’Ordre, qui se démène pour le radier officiellement, Henri Joyeux, professeur honoraire de l’université de médecine de Montpellier, tient bon. Après l’annonce encourageante du Conseil d’État, l’éminent chirurgien cancérologue, en escale à Roissy, s’est confié à Claude Corse, plus déterminé que jamais à tenir tête à Big Pharma qui veut imposer un vaccin hexavalent* aussi inutile que coûteux avec le soutien affiché de la ministre de la Santé. Porté par une pétition qui réunit désormais plus d’un million de signatures, il sait qu’il joue gros face à l’empire vaccinal et doit désormais se montrer prudent… Un entretien exclusif.

Partager une petite heure avec le Professeur Henri Joyeux, fût-ce autour d’un café à la terrasse d’un bistrot de Roissy2, pour faire le point à un moment clef de son combat contre l’empire vaccinal, reste un vrai bonheur. Le bien nommé médecin lanceur d’alerte n’a rien perdu de son enthousiasme naturel malgré la guerre que lui ont déclarée Marisol Touraine, actuelle ministre de la Santé, le Conseil de l’Ordre et l’industrie du vaccin.

71 ans et le regard pétillant

Nous le retrouvons à la porte d’embarquement du vol de Chicago. Le regard pétillant, il conserve à 71 ans ce je ne sais quoi de l’enfant qu’un rayon de soleil émerveille. Et dire que ses adversaires tentent de le faire passer pour cacochyme… Le Dr J. Benveniste et le Pr L. Montagner ont goûté avant lui aux affres de la sénilité précoce quand leurs travaux devinrent trop dérangeants au goût des instances académiques.

DTP obligatoire mais introuvable

L’annonce récente du Conseil d’État, qui fait obligation au ministère, sauf à voter une nouvelle loi, de fournir dans un délai de 4 mois les vaccins diphtérie (D), tétanos (T), poliomyélite (P) (DTP) réputés obligatoires mais introuvables depuis 2008, ne risque pas d’entamer sa joie de vivre naturelle. Cinglant camouflet pour ses adversaires, qui ne comptent pas en rester là…

Présumé coupable

On le devine rassuré par l’annonce du Conseil d’État ; celle-ci complique en effet sérieusement la tâche du Conseil de l’Ordre des médecins, qui attendait frileusement que le glaive de la Justice pourfende l’agitateur accusé de s’opposer à la vaccination et coupable de « manquements d’une extrême gravité au code de déontologie», pour planter l’estocade de sa radiation.

La preuve par 3, 6 ou 11

« Je suis confiant mais ce n’est pas terminé… La loi impose une vaccination contre trois maladies et c’est juste. Seulement, depuis quelques années, les familles se plaignent parce qu’elles ne trouvent pas ce vaccin en pharmacie… » À l’évidence, un nouvel hexavalent (six vaccins) l’a déjà remplacé, avec une possible extension à 11 vaccins obligatoires, si on laisse faire les laboratoires qui ne se feront pas prier pour les vendre… Aluminium et adjuvants compris.

Une arnaque montée avec les labos

« Effectivement, il en comprend trois de plus : coqueluche (Ca, pour « coquelucheux acellulaire »), hépatite B (HepB) et infections à Haemophilus influenzae de type B (Hib) mais qui ne sont pas nécessaires… » De là à dire que la pénurie est organisée avec la complicité du ministère pour écouler le vaccin hexavalent, vendu sept fois plus cher que le DTP de base à 7€… « Une arnaque montée de toutes pièces par des laboratoires français et étrangers… »

Une histoire de gros sous

Au plus fort de sa guerre contre le lobby pharmaceutique qui épuise les finances publiques et, selon lui, la santé des Français par une campagne de vaccination indifférenciée, la décision de la plus haute juridiction du droit administratif français fait tache. Sanctionner directement la ministre en lui enjoignant de fournir le marché avec le produit prévu par la loi ajoute à la tension palpable qui règne désormais autour de cette histoire de gros sous.

Le syndrome Bachelot

Une affaire qui n’est pas sans rappeler la campagne orchestrée par Roselyne Bachelot contre la grippe H1N1. « Les Français ont raison d’être méfiants », déclarait récemment le Pr Joyeux au Midi libre. Et le doute était déjà là. Madame Bachelot l’a amplifié en achetant 94 millions de doses à Big Pharma en faisant peur à tout le monde avec la grippe H1N1.

Je dénonce les abus

« On n’a utilisé que 8 millions de doses… Roselyne Bachelot était pharmacienne, vous pouvez imaginer qu’elle aime les laboratoires pharmaceutiques… Je ne suis pas contre le fait que les laboratoires gagnent de l’argent [le pognon de nos impôts est parti en bourse, ironise-t-il] et qu’ils créent de nouveaux médicaments, c’est une évidence. J’en utilise, j’en prescris. Mais je dénonce les abus. Je suis un lanceur d’alerte… »

Au nom de la Loi

Que dit la Code de la Santé publique ? Dans son Article L. 3116-4[1], il dispose que : « Le refus de se soumettre ou de soumettre ceux sur lesquels on exerce l’autorité parentale ou dont on assure la tutelle aux obligations de vaccination prévues aux articles L. 3111-2, L. 3111-3 et L. 3112-1 ou la volonté d’en entraver l’exécution sont punis de six mois d’emprisonnement et de 3 750 Euros d’amende… » À bon entendeur…

Soutenir les médecins

« Je n’ai jamais été contre la vaccination. Mais l’empire vaccinal veut l’imposer à tout le monde ! Or il y a des indications de la vaccination. Et le Conseil de l’Ordre ne fait pas son boulot, qui est de soutenir les médecins dans leur mission vis-à-vis de leurs patients, selon qu’ils ont ou non besoin d’être vaccinés. »

Réformer le Conseil de l’Ordre

Inutile de dire que notre empêcheur de vacciner sans discernement prône une profonde réforme du Conseil de l’Ordre, qu’il est urgent d’ouvrir aux professionnels de santé. En attendant, le combat continue : « La manipulation par Big Pharma s’organise autour du silence. Celui de Marisol Touraine lui répond en écho. Cette stratégie m’interroge. Ça veut dire qu’ils ont peur. Faute de pouvoir toucher mon argumentation, ils vont s’en prendre au bonhomme… »

Alimenter la rumeur

On commence par la rumeur, arme de prédilection pour discréditer un lanceur d’alerte réputé inattaquable sur son diagnostic : puisque le Pr Joyeux s’obstine à contrarier l’obligation de vaccination, on bat le rappel des médias et des experts aux ordres de leurs annonceurs. « Qu’il aille jouer au golf », lui suggère même le médecin-journaliste-animateur-écrivain-humoriste-aventurier-auprès-de-sa-blonde Michel Cymes.

Joyeux le gourou

Après la sénilité et l’irresponsabilité à empêcher une campagne de vaccination nationale qui causerait une recrudescence des épidémies, on tente de marginaliser le rebelle : « Il est un peu gourou, il est pour la Manif’ pour tous, il est homophobe…» « On me traite de gourou, mais ça ne me fait pas peur, c’est destiné à me faire taire parce que je dérange : on ne me fera pas taire ! »

L’Empire contre-attaque

Convaincu que l’empire vaccinal va contre-attaquer, il prend les devants et tient à faire passer un message à ses supporters mais aussi à ceux que son combat contrarie : « En période d’élections présidentielles, c’est le moment de s’exprimer et de signer la pétition sur notre site… » Cap sur les 2 millions de signatures !

Détruire la personne ?

Ne va-t-il pas trop loin dans ce bras de fer inégal qui l’oppose à une industrie planétaire aux ramifications politico-mafieuses ? « Un chiffre d’affaires de 220 milliards de dollars en 2025 », rappelle l’intéressé. Henri Joyeux prévient : « Je fais attention. On pourrait dire : “Joyeux a tenté de se suicider”, par exemple… » Il s’empresse d’ajouter : « Ce n’est pas dans mon caractère ! Mais on peut trouver autre chose pour détruire la personne ; je ne suis pas complètement naïf et je reste prudent… »

Claude Corse


Soutenez le Pr H. Joyeux
Pour soutenir le combat du Professeur Henri Joyeux, signez sa pétition sur le site :
professeur-joyeux.com[2] (rubrique Pétition). Et poursuivez son action en étant le premier à commenter et à partager cet article et le film à retrouver sur le site alternativesante.fr[3] avec vos proches et amis.

Endnotes:
  1. Article L. 3116-4: http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072665&idArticle=LEGIARTI000006687829
  2. professeur-joyeux.com: http://tracking.alternativesante.fr/u/nrd.php?p=cwdwZLuhzE_175782_1261157_8_351&ems_l=1159451&ems_l=1159451
  3. alternativesante.fr: http://tracking.alternativesante.fr/u/nrd.php?p=cwdwZLuhzE_175782_1261157_8_352&ems_l=1159451&ems_l=1159451

Source URL: https://neptunya.fr/le-pr-henri-joyeux-defie-big-pharma-mais-reste-sur-ses-gardes-le-suicide-nest-pas-dans-mon-caractere/


Le lait maternel, le meilleur des vaccins Par le professeur Henri Joyeux

by Neptunya | 16 juin 2016 15 h 32 min

Chère lectrice, cher lecteur, Lire la suite

Source URL: https://neptunya.fr/le-lait-maternel-le-meilleur-des-vaccins-par-le-professeur-henri-joyeux/


La prévention santé par le Pr Henri Joyeux

by Neptunya | 11 mai 2016 14 h 09 min

yaya=produits laitiers Lire la suite

Source URL: https://neptunya.fr/la-prevention-sante-par-le-pr-henri-joyeux/


Websérie sur la vaccination #4 : entretien avec le professeur Henri Joyeux Par l’Agence Info Libre

by Neptunya | 14 avril 2016 15 h 14 min

Faites vous votre idée sur les vaccins, en regardant la web-série documentaire de l’Agence Info Libre sur la vaccination. Lire la suite

Source URL: https://neptunya.fr/webserie-sur-la-vaccination-4-entretien-avec-le-professeur-henri-joyeux-par-lagence-info-libre/


Tout est bon dans l’olive et l’huile d’olive Par Henri Joyeux

by Neptunya | 14 avril 2016 14 h 44 min

header-joyeuxTout est bon dans l’olive et l’huile d’olive :

C’est un aliment, un médicament, un cosmétique – comme le disent excellemment mes amis Raphaël et Babeth Colicci du comité éditorial de la belle revue ”Fruits Oubliés, relais pour le maintien de la diversité fruitière” [1].

Hippocrate 500 ans avant J.C. le savait déjà. Les peuples méditerranéens en consomment jusqu’à 30 litres par an et par personne. Et nous ne connaissons pas encore la totalité les 230 composés de l’huile d’olive. Ce qui est sûr c’est que les olives et leurs huiles sont excellentes pour la santé et en particulier pour notre cerveau.

Natures, les olives gagnent à être dessalées avant consommation – pour le goût, mais aussi pour le cœur et les reins en cas d’hypertension.

Pour les huiles, un seul choix évidemment, les huiles vierges extra ou mieux vierges et issues de l’agriculture biologique. Ne jamais consommer les huiles industrielles extraites à chaud avec des solvants et issues d’olives traitées à outrance avec des produits chimiques.

Attention de ne pas les faire chauffer, bien qu’elles supportent une température de 180°C, mais jamais à plus de 210°C où elles deviennent cancérigènes. Si l’huile chauffée fume, il faut la jeter.

Choisir les huiles de terroir, à fortes typicité comme le précise Raphaël, en connaissant la récolte et la trituration des fruités verts (olives ramassées non matures, aux arômes d’herbes, artichaut..) ou des fruités mûrs (olives matures aux arômes de fruits compotés..)

Au petit centre d’Oléothérapie [2] de Raphaël et Babeth, rien n’est gaspillé. Quand on presse les olives, on obtient 10 à 20 % d’huile, 30 % de ”grignons” qui sont des déchets solides et 50 % des déchets liquides nommés ”margines”. Cette eau contient sels minéraux, vitamines et polyphénols.

En préservant le tout, y compris les noyaux, les feuilles et les fleurs, on obtient le ”Totum d’olive”. Et voilà ce qu’ils en font : une gamme de produits cosmétiques bio et de compléments alimentaires pour la remise en forme.

L’huile d’olive protège votre cœur et vos os

Dès 1980 aux USA, les chercheurs ont démontré que l’acide oléique (56 à 83% de concentration dans l’huile) et la vitamine E (3 à 30mg/100ml), pouvaient réduire la première cause de mortalité, les maladies cardio-vasculaires, grâce à l’alimentation méditerranéenne, à laquelle il faut ajouter un verre de bon vin en fin de repas.

Quant à l’acide linoléique (acide gras essentiel oméga 6), il est dans l’huile d’olive à la même concentration que dans le lait de la maman (3,5 à 20%), c’est dire que l’enfant dès son sevrage du sein maternel, peut en consommer mélangée à sa soupe.

L’étude ”Prédimed” publiée dans le New England Journal of Médicine en 2013 a montré son efficacité dans la prévention primaire des maladies cardiovasculaires [3]. Mais attention, il faut y associer une activité physique au moins deux fois par semaine et éviter le surpoids lié à la consommation excessive de sucres raffinés et de produits laitiers. Nous en consommons en trop grande quantité, en particulier le lactose des produits laitiers qui aux sucres ajoutés se stockent dans notre corps dans le foie d’abord, responsables de la plus fréquente pathologie hépatique chez l’humain, la stéatose hépatique, ou foie gras responsable d’une grande fatigue.

Evidemment les sucres se stockent aussi énormément dans les tissus gras, sous la peau, dans les glandes mammaires des femmes et autour de la prostate des hommes, augmentant ainsi les risques de cancer du sein et de la prostate. Le surpoids dû aux sucres en excès est cancérigène, c’est désormais démontré.

A la place du beurre au petit déjeuner, mieux vaut tartiner donc avec de l’huile d’olive, que vous aurez congelée la veille, la digestibilité est bien meilleure. L’huile d’olive est de fait le plus digestible des corps gras.

De même l’acide oléique est le meilleur transporteur du calcium vers l’os pour éviter l’ostéoporose. L’Olive contient 120 mg de calcium pour 100g, soit autant que le lait de vache. La différence est que le calcium végétal peut être absorbé par le tube digestif jusqu’à 75 % alors que l’absorption du calcium animal ne dépasse pas 30 %… sauf en cas de porosité intestinale, où il devient source de nombreux problèmes de santé. L’Olive contient aussi presque autant de vitamine A (1000 UI pour 100 g) – nécessaire à notre rétine – que le beurre 1700 UI/100g et beaucoup plus que le lait de vache 25 UI/100g ou même de chèvres 70 UI/100g .

D’autres trésors de santé moins connus [4]

Il y a mieux encore, avec les polyphénols, en particulier deux puissants anti-oxydants : le Tyrosol et l’Hydroxytyrosol. Ils nous permettent de lutter contre l’oxydation, c’est à dire le vieillissement des ans, l’inflammation chronique inconsciente qui nous fragilise avec tous les stress de civilisation qui atteignent le cœur, les articulations, le squelette, la peau, le cerveau, les glandes hormonales… Bref qui peuvent être responsables autant de maladies auto-immunes de longue durée que de cancers.

Le Tyrosol est un bioflavonol, qui agit sur le système circulatoire, réduisant la viscosité du sang et donc améliorant la microcirculation dans les tous petits vaisseaux, les capillaires du cerveau, ce qui aide la mémoire et peut réduire l’insomnie.

L’Hydroxytyrosol renforce les effets de l’acide oléique, réduit le taux de cholestérol total, fluidifie le sang autant que l’aspirine sans en avoir les effets secondaires (risques hémorragiques). Il traverse la barrière entre le sang et le cerveau, et permet ainsi d’inhiber l’agrégation des protéines Tau, conséquences de la dégénérescence des neurones, bien connues des spécialistes de l’Alzheimer.

L’Oléocanthal (ester de Tyrosol pour les spécialistes) associé aux deux précédents est capable de réduire les marqueurs de l’inflammation. Il est aussi capable de tuer des cellules cancéreuses sélectivement in vitro comme l’ont démontré en 2015 des chercheurs de l’Université de l’université Rutgers et du Hunter College de la City University de New York dans la revue Molecular & Cellular Oncology. Les auteurs concluent « nous avons besoin de plus d’études animales et puis d’essais humains ».

A ces effets cytotoxiques, apoptotiques disent les spécialistes, les chercheurs ont ajouté en les démontrant in vitro des effets anti-angiogéniques, c’est dire qu’ils ont une activité anti-facteurs de croissance [5]. C’est ce que l’on retrouve dans les bonnes huiles d’olive avec un anti-facteur de croissance dit ”Herceptin like”, l’Herceptin, anticorps monoclonal bien connu des cancérologues que nous prescrivons de plus en plus souvent associé à la chimiothérapie pour traiter au moins 30 % des cas de femmes atteintes de cancer du sein.

Par ailleurs, toutes ces molécules de l’huile d’olive, très bio-disponibles, fluidifient la sécrétion biliaire, soulagent le pancréas de son action hypoglycémiante par la sécrétion de l’insuline. Un diabète débutant peut être ainsi stoppé, évidemment en supprimant simultanément sucres, pains blancs et produits laitiers tels que le recommande le plan national de nutrition santé (PNNS), mais pas le verre de vin rouge à la fin de chaque repas.

Quant aux olives, la noire plus mûre est mieux pourvue que la verte (2 fois plus d’hydoxytyrosol) et que l’huile (10 fois plus).

Et les fleurs d’olivier, ne les gaspillez pas !

Fin avril quand la température ambiante atteint 18°C, des milliers de fleurs éclosent dans les oliviers. Seule une sur 20 en moyenne deviendra une olive. Les fleurs vont garnir le sol d’un tapis blanc. Un drap, une bâche peuvent récupérer les magnifiques fleurs bien ciselées. Séchées à l’ombre dans des bocaux bien hermétiques elles permettront d’excellents tisanes ou décoctions. Le Dr Bach en a fait un élixir floral, un extrait liquide préparé avec infusion solaire de fleurs, et a mis en évidence des propriétés énergétiques, actives sur nos émotions.

Choisissez les olives et les huiles selon vos goûts : ”le fruité”

Pour l’association française interprofessionnelle de l’olive (AFIDOL), les arômes du fruité vert sont dominés par les sensations herbacées : artichaut cru et divers fruits verts. Le piquant de l’huile témoigne de la fraîcheur des olives.

Le fruité mûr, provient des olives récoltées tardivement. Les arômes rappellent l’amande, la prune, les fruits exotiques, les fruits rouges.

Le fruité noir a des notes de cacao, de champignon, de vanille, de fruits confits.

Les meilleures huiles d’Olive

Nous en avons sélectionné trois, évidemment BIO, deux en France et une au Maroc. Les oliviers grandissent sur des terroirs difficiles : dans les Hautes Corbières, sur les Terrasses du Larzac et sur les contreforts de l’Atlas. Dans ces trois sites les oliviers souffrent du froid ou de la chaleur. Ces ”souffrances” imposées, obligent l’arbre à se protéger, s’immuniser en fabricant dans ses fruits et ses feuilles le maximum d’anti-oxydants qui ne sont autres que les polyphénols.

Olivie Riche hyperconcentré en Polyphénols (hydroxytyrosol et oléocanthal), sous forme de gélules à raison d’une à 6 gélules par jour pendant deux mois, a montré un rôle anti-inflammatoire naturel, notamment dans les pathologies arthritiques. J’ai pu le vérifier moi-même chez de nombreux patients sans avoir besoin d’une étude randomisée car ces malades ont pu eux-mêmes d’abord réduire puis arrêter les médicaments classiques. Une publication récente le confirme [6]. Vous trouverez Olivie Riche chez www.medicatrix.be[1].

Les utiliser au quotidien, pour votre santé

Contre le cancer – pas seulement du sein et de la prostate

En dehors des études in vitro, on trouve diverses études publiées dans le très sérieux The Archives of Internal Medicine [7] qui montrent que les femmes consommant une quantité élevée d’huile d’olive (dans toutes leurs salades chaque jour) ont un risque moins élevé de cancer du sein. De plus des chercheurs de l’Université d’Oxford ont montré que l’huile d’olive réduirait la croissance des cellules cancéreuses intestinales [8] et que le béta-sitostérol empêcherait la formation de cellules cancéreuses dans la prostate.

Pour la peau

En vieillissant, l’épiderme est aminci, fragilisé avec une peau sèche, rugueuse et écaillée. La cicatrisation en cas de plaie est ralentie, et on observe plus de décollements cutanés et la formation de bulles. Les rides sont le résultat de la diminution du tissu élastique et adipeux trop fin, et la réduction d’épaisseur des vaisseaux a pour conséquence une pâleur cutanée. Les glandes de la sueur se raréfient, d’où moins de transpiration et d’évacuation des produits toxiques. Des boissons abondantes, – n’attendez jamais d’avoir soif -, sont alors absolument nécessaires, à raison de 2 litres minimum par jour comprenant des jus de fruits et légumes obtenus par extracteurs de jus ou mastication abondante et un verre de vin à la fin de chaque repas. Les applications fines et douces de fines couches de ces huiles d’olive nourrissent la peau, en particulier sur les zones de souffrances telles que le psoriasis.

Pour le tube digestif

Laxatif doux, ces huiles réduisent les risques de stockage de gras dans le foie et la formation de cholestérol par le foie.

Pour les rhumatismes

Il est recommandé d’éviter tous les traitements anti-inflammatoires, antalgiques ou de réaliser un plan de réduction progressif sur 3 à 4 mois des médicaments ”recommandés” sur de longues périodes. On les remplacera à la fois par un changement des habitudes alimentaires (80% de végétaux frais et orientation méditerranéenne, très peu cuits) et la consommation de ces produits issus des oliviers qui ont fait leur preuve depuis bien longtemps.

Pour le cerveau

Nos neurones ont besoin de myéline, cette substance graisseuse qui entoure les filaments nerveux et permet le passage de l’influx nerveux. Elle est composée de 70 % de lipides (cholestérol – dans le jaune d’œuf liquide des poules Bio et les huitres qui apportent des stérols lesquels font baisser les excès de cholestérol -, phospholipides et glycolipides) et 30 % de protéines. Elle accroit considérablement la vitesse de conduction. Sans myéline, la moelle épinière devrait posséder un diamètre de plusieurs mètres pour que les vitesses de conduction y soient conservées.

Michel Jouvet [9], grand spécialiste des rêves et des songes affirme « A Lausanne, les chercheurs ont lancé l’Human Brain Project qui fédère 256 laboratoires européens. Il conclue « Il prendra trois mille ans et 3 milliards de dollars juste pour modéliser une portion de cerveau de la taille.. d’une olive ».

Autant ne pas attendre pour consommer ces huiles, trésors de santé [10]. C’est aussi le soin traditionnel et biblique rapporté par le seul évangéliste médecin, Luc (10,34) quand le bon Samaritain soigne les plaies du blessé avec l’huile et le vin aromatisé.

Professeur Henri Joyeux


Sources :

[1] Fruits oubliés[2] – 4 Avenue de la Résistance – 30270 St Jean du Gard

[2] www.oleotherm.com[3] et contact@oleotherm.com – Chemin de la Bruyère des Salses 34700 Saint Privat

[3] Primary Prevention of Cardiovascular Disease with a Mediterranean Diet – 2013 Feb 25

[4] Polyphénols d’Huile d’Olive, trésors de Santé ! – Pr M. Benlemlih et Dr J. Ghanam Ed. Médicatrix 2016

[5] Laboratoire de biotechnologie de la Faculté des Sciences de Fès et ICNS-CNRS UPR 2301 de Gif sur Yvette et Faculté de Pharmacie de Paris Sud à Chatenay-Malabry – Anticancer effect of an olive tree extract through his cytotoxic, antioxydant and antiangiogénic activities. Sous presse.

[6] Effects of rich polyphenols olive tree extract on inflammation and pain in patients with rheumatoid arthritis : a 8-weeks randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Am J Biol Pharm Res 2015; 2 (2) : 51-61. Ghanam J, Laaboudi W and Benlemlih M

[7] Archives of Internal Medicine 1998, 158 : 41-45

[8] American Journal of Clinical Nutrition 1999, 70 : 1077-1082

[9] Le sommeil, la conscience et l’éveil – Ed Odile Jacob 2016

[10] Voir en plus sur mon site mes lettres n° 49 et 50 sur les thèmes ”L’huile la plus puissante pour votre santé” et ”Les polyphénols de l’huile d’olive un trésor pour votre santé” pour stimuler votre immunité.

Endnotes:
  1. www.medicatrix.be: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAHYLw/AAHn6Q/ADKPlQ/AAaMlg/AAF5CA/AQ/j3sx
  2. Fruits oubliés: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAHYLw/AAHn6Q/ADKPlQ/AAaMlg/AAMphg/AQ/mLBY
  3. www.oleotherm.com: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAHYLw/AAHn6Q/ADKPlQ/AAaMlg/AAMphw/AQ/jueB

Source URL: https://neptunya.fr/tout-est-bon-dans-lolive-et-lhuile-dolive-par-henri-joyeux/


Deux années de lettres du Professeur Henri Joyeux

by Neptunya | 18 février 2016 18 h 18 min

henri joyeuxChers Amis de la Santé, chères Familles de Métropole d’Outre mer et au delà

Voici deux ans que je publie chaque semaine une lettre qui vous est adressée gratuitement et atteint aujourd’hui près de 600 000 personnes.

Je voudrais vous remercier de votre fidélité et m’excuser auprès de celles et ceux qui m’ont écrit et auxquels je n’ai pas eu le temps de répondre. J’ai plus de 3 000 mails de retard !

Pour répondre plus vite à vos questions, je vous rappelle que j’ai créé avec une équipe de 15 spécialistes une plateforme de conseils de santé <www.jeunesfamilles.org[1]destinée à toutes les familles sans exception quel que soit l’âge des parents ou grands-parents.

Pour ce deuxième anniversaire, je vous envoie en suivant les titres des 104 lettres auxquels vous pouvez accéder gratuitement directement sur mon site selon vos intérêts particuliers.

Les lettres sont numérotées dans l’ordre chronologique inverse, la dernière étant la 104ème.

 

MERCI à tous de votre grande fidélité.

Evidemment vous pouvez adresser telle ou telle lettre parmi les 104, à vos familles amies qui peuvent être intéressées.

Endnotes:
  1. www.jeunesfamilles.org: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AAHfMw/AQ/A97j
  2. 104- Saint Valentin : À Tous Les Amoureux Qui Manquent D’amour: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjKw/AQ/S8OV
  3. 103- Propolis : Une Merveille De La Nature Pour Rester En Bonne Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjLA/AQ/m9OB
  4. 102- Soigner La Terre, C’est Soigner L’homme !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjLQ/AQ/dsTB
  5. 101- Tribune : « Vaccinations : Santé Publique Ou Business »: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjLg/AQ/_kxw
  6. 100- Famille D’accueil : De Vrais Professionnels !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjLw/AQ/dc_P
  7. 99- Prébiotiques Et Probiotiques : Des Merveilles De La Nature: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjMA/AQ/2qOs
  8. 98- Vos Seins Prennent La Parole !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjMQ/AQ/wwnM
  9. 97- Noël : Comment Un Nouveau-Né Peut Réconcilier L’Humanité ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjMg/AQ/yDMo
  10. 96- Pourquoi Nous Adorons Vous Faire Suer !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjMw/AQ/TS4D
  11. 95- Moi L’aluminium, Je N’ai Rien À Faire Dans Un Vaccin…: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjNA/AQ/97mH
  12. 94 – A Tous Ceux Qui Cherchent L’amour: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjNQ/AQ/I5P9
  13. 93- A Propos Du Vaccin Contre La Grippe: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjNg/AQ/VdoA
  14. 92- La « Médecine Du Futur » Est À Votre Porte !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjNw/AQ/iMVe
  15. 91- Fermes D’avenir: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjOA/AQ/FM-O
  16. 90- Prenons Du Recul Pour Préparer L’avenir: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjOQ/AQ/XUYY
  17. 89- Barbecue : Pourquoi Il Va Falloir Changer Vos Habitudes: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjOg/AQ/EjOE
  18. 88- Prévention Du Cancer Du Sein: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/MTg5MjQzfGh0dHA6Ly93d3cucHJvZmVzc2V1ci1qb3lldXguY29tLz9wPTI3OTk4./AQ/mX2F
  19. 87- Webinaire : Les Vaccins, L’Alzheimer Et Le Cancer: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjPA/AQ/-x5I
  20. 86- Rhumatismes Et Ostéoporose: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjPQ/AQ/RgTq
  21. 85- L’ai Des Ruches Pour Votre Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjPg/AQ/t2-O
  22. 84- La Plateforme Des Jeunes Familles: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjPw/AQ/G-c6
  23. 83- Le Fer: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/MTg5MjQ4fGh0dHA6Ly93d3cucHJvZmVzc2V1ci1qb3lldXguY29tLz9wPTIzNTc2./AQ/Y6Oi
  24. 82- AGRICULTEURS : 1er Acteurs De Notre Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjQQ/AQ/KZ_D
  25. 81- Manger Des Fruits De Qualité Toute L’année ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjQg/AQ/3XFO
  26. 80- Débat Sur Les Vaccins: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjQw/AQ/pzna
  27. 79- Qu’est-Ce Que Le Bonheur?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjRA/AQ/z6eh
  28. 78- Cet Été, Redécouvrons L’Emir Abd El-Kader: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjRQ/AQ/7hAy
  29. 77- Tour De France & Dopage: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjRg/AQ/jEbE
  30. 76- DT Polio – Avec Vous Et Pour Vos Enfants: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjRw/AQ/e6cR
  31. 75- À Propos Des Vaccins: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjSA/AQ/IGqZ
  32. 74- Réponse Au Conseil National De L’Ordre Des Médecins Qui Porte Plainte: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjSQ/AQ/V1l5
  33. 73- La Magie Des VRAIS Fruits: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjSg/AQ/FDBX
  34. 71- Fatigué ? Comment S’alimenter ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjSw/AQ/v_Qw
  35. 70- Réponse Aux Attaques Infondées Visant La Pétition Sur Le Vaccin DT-Polio: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjTA/AQ/otJn
  36. 69- Une Solution Pour Réduire La Facture Énergétique Et Manger Mieux Et Meilleur: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjTQ/AQ/-8Yh
  37. 68- Vaccin DT-Polio : Avez-Vous Lu Ce Message ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjTg/AQ/h-yH
  38. 67- N’oublions Pas De Leur Dire « Merci »: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjTw/AQ/-hWV
  39. 66- A Propos Du Jeûne En Cancérologie: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjUA/AQ/1mWW
  40. 65- Produits Laitiers : Un Bel Exemple De Manipulation Des Médias: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjUQ/AQ/hH5D
  41. 64- Voici Comment Prévenir Le Cancer Du Sein: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjUg/AQ/orAh
  42. 63- Votre Rate Vous Parle: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjUw/AQ/GEP5
  43. 62- Votre Foie Vous Parle Quand Il Est Malade (3): http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjVA/AQ/pB7E
  44. 61- Autre Médecine : Faites Passer Le Message !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjVQ/AQ/jrbo
  45. 60- Votre Foie Vous Parle Quand Il Est Malade (2): http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjVg/AQ/hiTm
  46. 59- 4 Semaines De Santé Vitaregen En Aragon: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjVw/AQ/ujdd
  47. 58- Ni Cons-Sommateurs, Ni Cobayes: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjWA/AQ/dJY4
  48. 57- Dites-Leur Qu’il Y A Une Autre Médecine !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjWQ/AQ/9YSV
  49. 56- Médecine Du Futur De Région En Région: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjWg/AQ/u4TI
  50. 55- Votre Foie Vous Parle Quand Il Est Malade (1): http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjWw/AQ/NIAN
  51. 54- La Santé Le Plus Tôt Possible, Par Christine Bouguet-Joyeux: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjXA/AQ/KAhf
  52. 53- Loi Santé : Des Propositions Pour L’avenir: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjXQ/AQ/hyjI
  53. 52- Santé Publique : La Loi Du Plus Fort: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjXg/AQ/TTOK
  54. 51- L’haptonomie : À Toutes Les Familles Qui Attendent Un Bébé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjXw/AQ/xUGb
  55. 50- Polyphénols De L’huile D’olive, Un Trésor Pour La Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjYA/AQ/ozF7
  56. 49- L’huile La Plus Puissante Pour Votre Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjYQ/AQ/oPFB
  57. 48- Alcool Et Cannabis : Le Foie Parle À Vos Ados: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjYg/AQ/yXaq
  58. 47- La Phyto-Aromathérapie Pour Les Animaux De Compagnie: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjYw/AQ/zSzq
  59. 46- Votre Foie Vous Parle Encore: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjZA/AQ/6ffy
  60. 45- Espoirs Thérapeutiques Des Cellules Souches: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjZQ/AQ/HEgy
  61. 44- Cellules Souches : Que Faut-Il En Penser ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjZg/AQ/Q2hY
  62. 43- À Noël, Votre Peau Vous Parle: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjZw/AQ/eI35
  63. 42- Votre Vésicule Biliaire Vous Parle !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjaA/AQ/I2jC
  64. 41- L’agriculteur, Premier Acteur De Votre Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjaQ/AQ/2Vt0
  65. 40- Un Film Sur L’autisme : Très Fort, Émouvant Et Plein D’espoir: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjag/AQ/_kO0
  66. 39- Ce Que Votre Foie Veut Vous Dire – 1re Partie: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjaw/AQ/hOgB
  67. 38- Prévention Des Cancers Chez Les Enfants Et Les Jeunes: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjbA/AQ/DT_x
  68. 37- La Santé Du Petit Prince: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjbQ/AQ/EYZe
  69. 36- Bienfaits Et Dangers De L’alcool: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjbg/AQ/-Xis
  70. 35- Les Bienfaits Du Vin : Le French Paradox: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjbw/AQ/lHlp
  71. 34- Vin : Une Consommation Modérée Est Bonne Pour La Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjcA/AQ/1Kwx
  72. 33- Cancer Du Pancréas : Causes Et Prévention: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjcQ/AQ/ghRb
  73. 32- Que Penser Des Vaccins ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjcg/AQ/oUaW
  74. 31- Les Traitements De La Ménopause Sont-Ils Cancérigènes ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjcw/AQ/5F_v
  75. 30- L’étrange Et L’hospitalité, Un Chemin De Santé Globale: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjdA/AQ/s1YB
  76. 29- NON À La Vaccination Massive Des Enfants Contre Les Papillomavirus: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjdQ/AQ/Xku9
  77. 28- Le (Futur) Scandale Des Vaccins Contre Le Cancer Du Col De L’utérus: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjdg/AQ/XX7h
  78. 27- Cancer Du Col De L’utérus : Une Terrible Menace: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjdw/AQ/s3CB
  79. 26- Journée Mondiale De Prévention Du Suicide: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjeA/AQ/PnA_
  80. 25- Courir 100 Km Sans Ruiner Sa Santé ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjeQ/AQ/hxPL
  81. 24- Deuil : Faire Face À La Perte D’un Être Cher…: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjeg/AQ/Oz3O
  82. 23- Les Cellules De Nos Organes : Un Feu D’artifice De Différences: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjew/AQ/trW8
  83. 22- L’art Et La Spiritualité Au Service De La Santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjfA/AQ/tm5b
  84. 21- Le Formidable Rôle Immunitaire De Notre Intestin: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjfQ/AQ/XXlp
  85. 20- Pourquoi Je Dis NON Au “Don Du Sang Pour Tous”: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjfg/AQ/03NR
  86. 19- L’immunité, Un Système Important À Connaître: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjfw/AQ/FnEF
  87. 18- L’immunité, Un Système Important À Connaître: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjgA/AQ/ggsB
  88. 17- Connaître Les Cellules De Notre Sang: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjgQ/AQ/51hi
  89. 16- L’art De Marier Vin Et Chocolat: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjgg/AQ/cKMH
  90. 15- Pourquoi Nos Cellules S’orientent-Elles Vers Le Cancer ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjgw/AQ/AI6K
  91. 14- La Gelée Royale : Intérêt En Thérapeutique Humaine: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjhA/AQ/Ka11
  92. 13- Comment Traiter Le Reflux Gastro-Oesophagien ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjhQ/AQ/GU2Y
  93. 12- Prévention Santé, Une Semaine En Aragon: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjhg/AQ/QdGS
  94. 11- Avez-Vous La Plus Courante Des Maladies Génétiques : L’hémochromatose ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjhw/AQ/GOFz
  95. 10- Comment Éviter Un Cancer De L’estomac ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjiA/AQ/7E1D
  96. 9- Quelle Est La Meilleure Cuisson Saine Et Savoureuse ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjiQ/AQ/F7eK
  97. 8- Comment Faire Pour S’endormir Sans Somnifère ?: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjig/AQ/Em1k
  98. 7- L’incroyable Régime Seignalet: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjiw/AQ/s249
  99. 6- J’ai L’impression Que Je Démarre Un Alzheimer: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjjA/AQ/1t4V
  100. 5- Oui, On Peut Prévenir Le Cancer De La Prostate !: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjjQ/AQ/gfTQ
  101. 4- La Merveilleuse Histoire De Votre Palais Des Saveurs: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjjg/AQ/E-cx
  102. 3- Bon À Savoir Sur Les Chimiothérapies Abusives: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjjw/AQ/XXtx
  103. 2- À Propos Du Jeûne En Cancérologie: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjkA/AQ/YGGu
  104. 1- Voici Comment Prévenir Le Cancer Du Sein: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjkQ/AQ/TQ8c
  105.  Accueil …: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAGg6A/AAGvUQ/ABdEYA/AAI-Sw/AALjkg/AQ/FcRj

Source URL: https://neptunya.fr/deux-annees-de-lettres-du-professeur-henri-joyeux/


Comment manger des fruits de qualité toute l’année ? Par Henri Joyeux

by Neptunya | 3 septembre 2015 10 h 27 min

frui[1]L’été est l’occasion de consommer des fruits frais de saison et de proximité, variés et en quantité. C’est un immense plaisir, surtout quand ils sont issus de l’agriculture biologique de proximité.

Dans une lettre précédente, « Les fruits, les vrais », publiée le 22 juin 2015 sur mon site www.professeur-joyeux.com[2], je vous ai présenté leurs immenses intérêts pour notre santé, en choisissant les fruits selon l’état de notre tube digestif. En particulier selon l’état de notre côlon quand il est plus ou moins fragilisé par des diverticules.

L’organisation agroalimentaire fait que nous pouvons désormais trouver et consommer des fruits tout au long de l’année, même hors-saison, ce qui peut gêner à juste raison les purs et durs de l’écologie. Ce sont les tomates en plein hiver, les melons ou les fraises à Noël que le Président Mitterrand refusait à sa cuisinière. Il se doutait que leurs qualités nutritionnelles laissent le plus souvent à désirer.

Les fruits hors saison ?

Il faut bien avoir en tête que si l’on trouve ces fruits sur le marché hors des saisons de production, c’est qu’ils sont :

Nos grands-parents avaient quelques astuces, l’industrie aussi !

Les anciens stockaient les pommes dans le noir et au frais, mais combien de mois ? Ils faisaient sécher les prunes ou les abricots, mais où étaient les vitamines ? Ils conservaient en confitures ou en conserves, mais que de sucres ou de conservateurs !

On retrouve un grand nombre de ces procédés de conservation aujourd’hui sur le marché. Les fruits sont travaillés par des techniques industrielles. Elles ne permettent pas de préserver les textures, les arômes, la qualité ou le goût des fruits frais. Dans les conserves par exemple, l’aspect visuel du fruit va être privilégié sur tout le reste. Du sucre est rajouté dans le jus qui complète le remplissage de la conserve (saccharose, sirop de glucose principalement).

Un vrai arsenal chimique pour proposer de « beaux fruits »

Ces procédés font souvent appel à des ingrédients complémentaires pour permettre la conservation des fruits (eau et sucre dans les conserves, stabilisants, conservateurs, tels les E… – E220, E221, E222, E223 et E224 – dans les confitures, gelées ou jus de fruit). De plus, on utilise des barèmes de cuisson élevés pour assurer une stabilité longue du produit dans le temps.

Les fruits sont le plus souvent stérilisés à des températures supérieures à 120°C, assurant une conservation plus longue mais dégradant ainsi les qualités nutritionnelles que l’on recherche justement dans les fruits frais. Il faut ajouter les méthodes de pelage chimiques qui consistent à plonger les fruits dans un bain de soude caustique pour supprimer la peau.

Bref, le consommateur est trompé de A à Z. Il consomme surtout du sucre et des conservateurs en pensant consommer des fruits de qualité.

Respecter le fruit pour lui garder tous ses atouts, c’est possible

Il est essentiel de fixer les seuils de récolte pour avoir la garantie d’un fruit capable de mûrir normalement, ayant du goût, riche en fruibiose (sucre naturel), en vitamines et oligo-éléments.

Heureusement, de nouvelles techniques moins agressives émergent. Encore mal connues du grand public, elles sont au service de notre santé et sources de plaisir dans notre palais des saveurs. Voilà donc la solution idéale pour se régaler et profiter de toutes leurs vertus pour la santé. Quelle technique douce permet de préserver le goût, la couleur, la texture et les qualités nutritionnelles sans ajouter ni sucres, ni sirops, ni conservateurs ?

C’est la cuisson sous vide. Le procédé consiste d’abord à peler mécaniquement les fruits. On élimine ainsi le maximum de pesticides stockés dans la peau. Les fruits sont ensuite conditionnés dans un emballage où l’on fait le vide avant de le fermer. Dernière étape, la cuisson à la vapeur douce dans un autoclave à une température maximale de 95°C à cœur.

Il s’agit d’une pasteurisation, qui permettra une conservation du fruit moins longue (environ 12 mois), et ainsi de préserver au maximum les vitamines, oligo-éléments et même les phytohormones.

Évidemment, cette technique très précise est utilisée avec des fruits de qualité mûrs à point, donc riches en goût, en sucres naturels, en vitamines, oligo-éléments et fibres si essentielles à la constitution de la flore intestinale.

Les fruits sont protégés dans un emballage hermétique à la lumière et à l’oxygène pour éviter la détérioration due à l’oxydation ou au vieillissement prématuré.

La cuisson douce (95°C à cœur) est maîtrisée, limitée dans le temps et adaptée à la variété de chaque fruit et à sa maturité. On garantit ainsi une bonne conservation et on préserve au maximum les qualités nutritionnelles et organoleptiques (goûts) du fruit.

Ainsi on ne rajoute rien, on n’enlève rien, on prolonge la vie des fruits le plus naturellement en restant proche de leur meilleur état nutritionnel. Voilà le plaisir de consommer nos fruits de saison, de proximité, toute l’année, en attendant les nouvelles récoltes…

Le tableau suivant compare les qualités biologiques de deux fruits de saison, avant et après ce type de conservation. Si le fruit perd 30 à 50 % de son calcium, 30 % du potassium et peu de phosphore, il conserve toutes ses fibres, base de la microbiotique intestinale.

LA POMME 

Paramètres unité TABLE CIQUAL 2012POMME CRUE CUISSON SOUS VIDE % préservé % préservé rectifié
ENERGIE Kcal 225,0 216,0 96 % 100 %
PROTEINE g/100 g 0,3 0,3 100 % 100 %
GLUCIDE g/100 g 11,3 11,7 104 % 100 %
LIPIDES g/100 g 0,2 0,3 188 % 100 %
VIT C mg/Kg 6,5 4,3 66 % 66 %
W3 g/100 g 0,0231 0,0080 35 % 35 %
W6 g/100 g 0,0867 0,0700 81 % 80 %
FIBRES g/100 g 2,0 2,1 108 % 100 %
CALCIUM mg/100 g 10,7 5,4 50 % 50 %
PHOSPHORE mg/100 g 10,0 8,4 84 % 80 %
POTASSIUM mg/100 g 120,0 88,0 73 % 70 %
SODIUM mg/100 g <39 <1 0 % 0 %

LA POIRE 

Paramètres unité TABLE CIQUAL 2012POIRE CRUE CUISSON SOUS VIDE % préservé % préservé rectifié
ENERGIE Kcal 224,0 198,0 88 % 100 %
PROTEINE g/100 g 0,4 0,5 130 % 100 %
GLUCIDE g/100 g 10,8 9,8 91 % 100 %
LIPIDES g/100 g 0,2 <0,5 250 % 100 %
VIT C mg/Kg 5,3 3,3 62 % 62 %
W3 g/100 g 0,0270 0,0000 0 % 0 %
W6 g/100 g 0,0644 0,0450 70 % 70 %
FIBRES g/100 g 3,0 2,9 96 % 100 %
CALCIUM mg/100 g <12,9 9,3 72 % 70 %
PHOSPHORE mg/100 g 11,4 15,0 132 % 100 %
POTASSIUM mg/100 g 130,0 110,0 85 % 85 %
SODIUM mg/100 g <39 0,0063 0 % 0 %

 

Des fruits de chez nous toute l’année

J’ai trouvé ces fruits et même des champignons de chez nous chez Apifruit Frugam à Montauban (www.apifruit.com[3]), où travaillent une trentaine de personnes pour nous régaler de produits de qualité. Tout leur est possible : le format individuel, familial, mais aussi les formats restauration collective, étiquetés « GEMRCN », qui signifie « Groupement d’étude des marchés en restauration collective et de nutrition ».

Tous leurs produits peuvent donc être proposés aux collectivités. Ce groupement étudie différents critères (taux de sucres, de matières grasses pour l’équilibre nutritionnel des apports…) et attribue des fréquences de consommation (1 fois, 2 fois par semaine… jusqu’à sans limite de consommation, ce qui est le cas des produits d’Apifruit) en fonction des critères. Ce sont donc des recommandations pour les collectivités et a fortiori pour les familles.

Voilà comment vous pouvez consommer des fruits de qualité toute l’année en famille et dans les cantines scolaires, les hôpitaux, les maisons de retraite, là où il y aurait tant à dire quant à la qualité de ce qui est proposé aux enfants, patients et pensionnaires.

Nous en reparlerons.

Que ce mois d’août continue à vous apporter les meilleures joies familiales.

Bien cordialement

Professeur Henri Joyeux

Endnotes:
  1. [Image]: http://neptunya.fr/wp-content/uploads/2015/09/frui.jpg
  2. www.professeur-joyeux.com: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAESMA/AAEcSA/ABdEYA/AAZOWg/VwQ/AQ/OtHb
  3. www.apifruit.com: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/AAESMA/AAEcSA/ABdEYA/AAZOWg/AAG4cg/AQ/yxO0

Source URL: https://neptunya.fr/comment-manger-des-fruits-de-qualite-toute-lannee-par-henri-joyeux/


Comment s’alimenter quand on est fatigué ? La Lettre du professeur Henri Joyeux

by Neptunya | 9 juin 2015 15 h 39 min

header-joyeux[1]Que de personnes fatiguées, stressées, angoissées je rencontre dans mes conférences ou dans les nombreux mails que je reçois !

Évidemment, je ne peux pas répondre à tout le monde. Je réponds en priorité aux personnes dont l’état de santé est le plus grave.

Quand notre organisme doit gérer la fatigue récurrente ou permanente, ses stress, ses angoisses…, il réduit ses défenses immunitaires. Sans le savoir, de mauvaises habitudes alimentaires sont souvent en cause. On peut alors être plus facilement sujet à attraper virus, bactéries, champignons ou, selon nos susceptibilités génétiques, une maladie dite auto-immune qui peut toucher n’importe quel organe de notre corps : de la tête aux pieds (diabète de type II ou III, surpoids-obésité, et des rhumatismes à l’Alzheimer en passant par la thyroïde, le tube digestif, la peau, les articulations, le foie, les reins…).

C’est la réduction de nos défenses immunitaires qui est aussi en cause dans l’apparition de telle ou telle localisation cancéreuse.

Notre état immunitaire dépend en particulier :

Pour la plupart d’entre nous, c’est au niveau alimentaire qu’il faut faire attention et ne pas avoir peur de changer ses habitudes. Cela ne se fait pas du jour au lendemain, peut demander d’être accompagné par un coach compétent, libre des lobbies de l’agro-alimentaire.

Voici ces quelques conseils alimentaires et les arguments les justifiant. (Rapide résumé du livre « Changez d’alimentation », 7e édition).

1/ Les aliments positifs pour notre santé, consommés insuffisamment

LES VÉGÉTAUX

Ils doivent être issus d’une saine agriculture : bio ou biodynamique avec le minimum de pesticides, insecticides et sans AGM (aliments génétiquement modifiés), donc au plus proche de la nature.

– Les pains : choisir les pains complets issus de semences anciennes et pas de Monsanto (semences modernes génétiquement modifiées, dégradées, qui ne vivent qu’une année et ne se reproduisent pas…). La baguette de pain blanc même chaude et croustillante ne nous apporte pas les fibres, les minéraux, oligo-éléments et vitamines dont notre organisme a grand besoin.

Les blés anciens d’Europe et même de Palestine, passés au moulin à meule de pierre, donnent une farine à l’origine de pains succulents, avec un gluten parfaitement digestible déjà dans notre palais des saveurs, grâce à la mastication, et à la salivation qui contient les premières enzymes de la digestion.

Il en existe au sud de la France, en particulier à Cucugnan, dans le département de l’Aude – un environnement à préserver –, où Roland et Valérie Feuillas savent faire revivre les semences et pains anciens, avec le vrai froment, les levures naturelles sans ajout de gluten. C’est le pain « 100 % Nature ».

Il apporte, en plus de son goût extraordinaire, les meilleures fibres, les minéraux, la vitamine A, les vitamines du groupe B et même des polyphénols, antioxydants, antivieillissement. Ils jouent donc certainement aussi un rôle préventif de certains cancers liés à l’âge.

– Les fruits frais de saison et de proximité si possible bio

Il ne s’agit pas de fruits en compotes ou cuits, car la cuisson détruit les vitamines et fait perdre aux fruits leurs qualités gustatives et les bons nutriments que l’arbre nous donne pour notre santé.

Les fruits apportent :

Si vous avez des problèmes de côlon (irritable ou des diverticules, petites hernies qui peuvent s’infecter et rétrécir le calibre du côlon surtout à gauche) choisissez des fruits à fibres douces, tels que petites bananes, poires ou pommes sans la peau, kiwis, mandarines mais ni orange, ni pamplemousse ou ananas aux fibres trop agressives.

Consommez les quand ça vous va bien, au début, au milieu ou à la fin du repas ou encore dans la journée. Si vous préférez en dehors des repas, surtout prenez bien le temps de les mastiquer et de vous en régaler. Pour les enfants, nous avons lancé il y a plus de 15 ans le concept des récrés fruitées dans les écoles primaires, mais tous les maires n’ont pas encore compris leur importance pour la santé de nos chers petits.

L’idéal est donc de consommer 4 à 6 fruits frais par jour, longuement mastiqués : 2 au petit-déjeuner puis au repas de midi et du soir et/ou entre les repas à la place des viennoiseries, des sucreries, crèmes et autres pâtisseries qui apportent trop de sucres raffinés ou cachés.

– Les salades contenant des végétaux de toutes les couleurs : laitue (qui possède un excellent antivieillissement, antioxydant, anticancer : la LUTEINE essentielle à l’entretien de notre rétine), les tomates fraîches, en saison évidemment, qui contiennent un excellent antivieillissement, antioxydant, anticancer : le LYCOPENE ; des amandes, noix, noisettes, du persil… avec leurs vitamines et leurs minéraux : le calcium excellent pour les os, le magnésium pour réguler l’humeur ; de l’avocat qui contient d’excellents acides gras, des bonnes fibres, des vitamines C et du groupe B (B1 à B6), nécessaires à votre cerveau, et les vitamines A (vision), E (neurones et fertilité), K (circulation-coagulation).

Ne pas oublier d’arroser toutes les salades d’huile d’olive (voir plus loin) et de jus de citron. Le citron a un bon goût acide mais n’acidifie pas votre organisme.

– Les légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots qu’il faut faire cuire à la vapeur douce (pas plus de 95-97°C) et rapide de quelques minutes, afin de les consommer al dente, ce qui oblige à mastiquer au moins 20 à 30 secondes chaque bouchée entrée dans notre palais des saveurs. Ainsi les fibres, les nombreuses vitamines, les phytohormones sont conservées et assimilées au mieux par notre organisme.

Une mastication suffisamment longue est vraiment la première condition d’une bonne digestion et assimilation de tous les aliments, en particulier les végétaux. C’est votre palais des saveurs qui vous dit que le fruit, la salade ou les légumineuses sont délicieux, et pas votre estomac !

LES PRODUITS ANIMAUX issus d’une saine agriculture : bio ou biodynamique avec le minimum de pesticides, insecticides, antibiotiques, perturbateurs endocriniens (dopage hormonal des animaux…), et de farines animales.

– Les protéines animales les meilleures sont dans les mers et océans. Elles apportent :

Quels poissons ? Les sardines fraiches, les maquereaux, les anchois frais, les dorades, bars, petits thons, flétan. En consommer 2 à 3 fois par semaine, voilà l’idéal.

– Les protéines animales des animaux sur la terre

LES HUILES vierges, première pression à froid, dans toutes les salades et même sur les viandes et les poissons. Ne pas les chauffer car vous risquez d’atteindre le point de fumée de l’huile qui irrite les muqueuses en libérant des molécules toxiques, les acroléines en particulier.

* L’huile d’olive apporte l’acide « oléique », acide gras qui facilite le transport du calcium (surtout végétal) vers l’os (l’os se renouvelle sans cesse), et des polyphénols à forte puissance antioxydante et anticancer (tyrosol, hydroxytyrosol et oléocanthal).

L’huile d’olive la plus concentrée en polyphénols est « Olivie plus » dont je consomme en famille une cuillerée à soupe dans toutes les salades, mélangée à l’huile d’olive classique. Vous la trouvez en Europe sur le site www.medicatrix.be[2]. Elle provient d’oliviers du Sud marocain qui grandissent dans les pierres sous un soleil de plomb et donnent ainsi le meilleur d’eux-mêmes (voir ma lettre spéciale sur mon site Polyphénols de l’huile d’olive, un trésor pour la santé[3]).

* Les huiles de colza ou de cameline ou de noix (conservées à l’abri de la lumière) apportent, en plus de la vitamine E, les acides gras dits oméga-3, essentiels pour la mémoire et le renouvellement des neurones de l’hippocampe. Nous fabriquons en moyenne 700 nouveaux neurones par jour dans cette zone du cerveau si nous le nourrissons bien et l’entretenons intellectuellement.

LE SOLEIL (MÉDITERRANÉEN) est le meilleur moyen pour fabriquer la vitamine D.

Le lien vital vitamine D-cholestérol

* La fabrication de la vitamine D exige suffisamment de cholestérol. Plus on avance en âge plus on en a besoin. Le bon taux sanguin de cholestérol est entre 2 et 3 g par litre de sang, autour de 2,50.

* Si le taux dans le sang de vitamine D est inférieur à 35-40 mol/l, il peut être utile de complémenter avec 1 à 5 gouttes par jour (400 UI/goutte) de vitamine D3 sous forme huileuse, associée à la vitamine K2 utile à la coagulation et au système osseux (vitamine D3-K2 chez www.secure.cellinov.com[4]), ou la vitamine D3 + Calcium qui prévient l’osteoporose chez www.anastore.com[5] ou la vitamine D3 seule avec Ergy D à raison d’une goutte par jour de chez www.nutergia.fr[6].

* Attention aux statines, elles peuvent trop abaisser le taux de cholestérol dont vous avez besoin. Il est classique de les prescrire dès qu’il y un peu de surpoids ou le moindre problème cardiaque (alors qu’il faut surtout changer ses habitudes). Ces statines sont délétères pour la santé sauf en cas d’hypercholestérolémie familiale d’origine génétique (dans ce cas, les taux montent très haut, nettement au dessus de 3 g).

LES MEILLEURS SUCRES sont naturellement dans les miels de proximité : miels toutes fleurs, de romarin (pour le foie), de thym (tonique, anti-infectieux…), de lavande (anti-infectieux, apaisant). Si on est diabétique, on choisira surtout ceux d’acacia et châtaignier qui sont parfaitement tolérés par l’organisme. Évidemment, le miel ne se consomme pas à la louche ! À ce fabuleux produit de la ruche on pourra ajouter les extraits de propolis, la gelée royale (sauf en cas de cancer), les pollens pour stimuler l’immunité. Voir www.pollenergie.fr[7] ; www.APIMAB.fr[8] ; et www.secretsdemiel.com[9] ; www.borda-ambrosi.fr[10]

LES MEILLEURS PRODUITS LAITIERS

Les fromages de chèvre et de brebis, voilà l’idéal pour votre palais des saveurs et votre santé. Ils ont du goût, ce qui est intéressant car on est plus vite rassasié par un fromage fort comme le chèvre ou le Roquefort, à consommer avec des fruits comme poire, pomme ou raisin, surtout si on l’accompagne d’un ballon de bon vin rouge, si possible bio sans trop de sulfites.

Un quart de portion par jour est suffisant pour l’apport protéique et en calcium animal. Les facteurs de croissance du lait sont évidemment en bien plus petite quantité dans les produits à base de lait de petits animaux que dans les produits laitiers de vache.

2/ Les aliments consommés d’une manière générale en excès

– Les produits laitiers de vache en excès (les publicités des médias en conseillent 3 à 4 par jour, ce qui est abusif et peut même créer des problèmes de santé – maladies auto-immunes en particulier – au delà d’un produit laitier par jour, disent de récentes études scientifiques).

* Autrefois, nos mamans faisaient bouillir le lait, et la crème épaisse dont on faisait de bonnes choses contenait les facteurs de croissance du lait détruits par l’ébullition : ces facteurs de croissance étaient et sont toujours destinés au veau, lequel prend 365 kg en une année après sa naissance, quand le bébé humain n’en prend que 5 [1].

Ces produits laitiers de vache ne sont donc pas nécessaires à notre bonne santé, contrairement à ce que chantent sans cesse les publicités aux allégations nutritionnelles astucieuses, alléchantes mais justes à 50 % seulement.

À ces facteurs de croissance s’ajoutent souvent des hormones qui perturbent chez l’humain sa digestion, ses métabolismes, sa croissance et nombre de ses organes et tissus (prostate, sein, articulations, cerveau, pancréas, foie…). En effet, après que la vache a mis bas une première fois, elle est réinséminée, à nouveau gestante tandis qu’on lui retire encore son lait pour nous, les humains.

Son lait contient alors évidemment les hormones de sa gestation dont l’humain n’a pas besoin.

* Les 24 milliards de litres de lait obtenus chaque année en France sont pour 98 % d’entre eux conservés à ultra haute température (UHT, choc thermique à 130-140°C durant 3 à 4 minutes), ce qui permet d’obtenir un lait stérilisé, mais dans lequel les facteurs de croissance sont toujours présents et actifs alors qu’ils ne sont pas destinés à l’humain. Les demandes officielles faites – concernant les taux des facteurs de croissance présents dans les produits laitiers – auprès des autorités de l’ANSES (Agence nationale de sécurité d’environnement et de santé) n’ont abouti que partiellement.

En cancérologie, les nouveaux traitements du cancer sont des antifacteurs de croissance qui ont une grande efficacité sur les tumeurs : celles-ci peuvent s’être construites à partir de facteurs de croissance consommés dans notre alimentation. Mieux vaut donc éviter de consommer les produits laitiers animaux qui en contiennent beaucoup.

Les produits laitiers contiennent du « lactose » (une molécule de galactose liée à une molécule de saccharose) dont le pouvoir sucrant est faible (0,16) par rapport au sucre complet ou raffiné dont le pouvoir sucrant est égal à 1 : ce qui fait que tout en étant riches en sucre, ils n’ont pas le goût sucré, ce qui conduit à ajouter du sucre et à augmenter l’apport de sucre dans l’alimentation. Les addictions au sucre deviennent alors inconscientes.

Nous déconseillons de consommer les produits laitiers de vache sous forme liquide (lait, yaourts, lacti…, acti…) car ils ne sont pas mastiqués, acidifient l’organisme, contiennent des sucres cachés, sont consommés en trop grande quantité, font fuir une partie du calcium des os et augmentent l’ostéoporose.

Les pays qui ont le plus de fractures du col du fémur sont les pays scandinaves qui consomment 3 à 4 produits laitiers par jour et pas assez de végétaux frais. Ce ne sont pas les lobbies des produits laitiers qui vous le diront, pas plus que les collègues dont les recherches, les publications ou les passages médiatiques sont soutenus par eux.

– Les excès de viandes rouges : en consommer 1 seule fois par semaine, car elles contiennent trop d’acides gras saturés qui obstruent à la longue les petits vaisseaux du cœur (infarctus) et du cerveau (AVC) et des autres zones sensibles et intimes de l’organisme.

– Le gluten moderne peu digeste

* Dans les pains, autant dans le pain blanc que dans le pain complet. Le pain banc se comporte dans notre organisme comme du sucre (son index glycémique égal à 100 est identique à celui du sucre).

Donc éviter le pain blanc dont nous faisons du gras (en effet, 1 g de sucre fournit 4 calories, 1 g de graisse fournit 9 calories, 1 g d’alcool fournit 7 calories). L’organisme surchargé en sucres les stocke en gras qui est cancérigène. Les 2 g de sucre + 1 cal font 1 g de graisse (économie de poids). La transformation des sucres et alcool en gras est une façon pour notre organisme de stocker de manière économique, puisque 2 g se transforment en 1 g. C’est évidemment à éviter.

– Les cuissons excessives (four, micro-ondes, étouffée, cocotte minute…)

* Ces cuissons détériorent la qualité nutritionnelle des aliments en transformant :

* Ces cuissons suppriment les qualités organoleptiques de l’aliment (saveurs, odeurs et aussi couleurs), d’où la nécessité d’ajouter aux plats préparés ou conserves industrielles des exhausteurs de goût qui peuvent être dangereux pour la santé.

3/ Le mode de cuisson idéal pour votre santé

La cuisson à la vapeur douce et rapide permet à l’aliment de garder toutes ses qualités de goût et ses vertus nutritionnelles.

En faisant subir à l’aliment une sorte de sauna, elle le fait transpirer, ce qui lui permet d’éliminer les pesticides et pollutions environnementales des mers, des airs, des aliments.

L’aliment cuit à la vapeur douce et rapide est cuit al dente, c’est-à-dire croquant, ce qui oblige le consommateur à le mastiquer longuement et permet de le goûter, de se régaler et d’être plus vite rassasié.

Ce mode de cuisson respecte les qualités organoleptiques et les meilleurs nutriments qui seront ensuite complètement digérés dans l’estomac puis absorbés par l’intestin grêle pour le plus grand bien de nos tissus et organes.

4/ Les boissons abondantes pour avoir des urines claires et peu odorantes

– Les meilleures

L’eau est très importante, elle doit être de qualité, éventuellement filtrée avec un filtre à osmose inverse. L’eau en bouteille coûte 10 fois plus cher que l’eau du robinet. Il est raisonnable de boire chaque jour 1 à 2 litres d’eau, pour hydrater correctement notre organisme, de la tête aux pieds. Une peau déshydratée, c’est un cerveau déshydraté qui aura rapidement des problèmes de mémoire…

Un verre de bon vin rouge ou rosé (ou blanc pour accompagner les poissons et fruits de mer) :

Un à deux cafés par jour, et du bon, sans capsules (hydroxyde d’aluminium qui est toxique à la longue).

Des tisanes le matin de thé vert, thym, romarin… Le soir de verveine, camomille, tilleul… selon ses goûts. Deux à trois grands bols de tisane sont un excellent moyen pour rester bien hydraté.

– Les boissons les moins bonnes sont très connues : coca, sodas, red bull… et toutes les boissons industrielles, y compris les jus de fruits en bouteille qui sont dégradés en sucre et en acide. Tous contiennent trop de sucres ou faux sucres, et souvent des produits excitants destinés à multiplier la consommation et toxiques pour le système nerveux, le foie et les reins.

Il me reste à vous souhaiter un bon appétit, une réduction de vos stress, de votre angoisse… bref une meilleure santé en mangeant mieux et meilleur.

Le semaine prochaine je vous informerai sur une découverte récente du système immunitaire.

Belle semaine à tous.

Professeur Henri Joyeux

Source :

[1] Le lait de la maman pour le bébé contient 4 fois moins de calcium que le lait de vache et contient des facteurs de croissance (7) destinés en priorité au système nerveux de l’enfant (cerveau et moelle épinière). C’est l’idéal pour la santé de l’enfant, car il apporte une formidable protection immunitaire. À sa naissance, le tube digestif de l’enfant est stérile. Il est ensemencé par sa naissance naturelle au travers de la voie génitale de la maman et par l’allaitement maternel contenant des facteurs de protection immunitaire. Le système immunitaire de l’enfant a besoin de 1000 jours pour se construire.

Endnotes:
  1. [Image]: http://neptunya.fr/wp-content/uploads/2014/04/header-joyeux.jpg
  2. www.medicatrix.be: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/AAF5CA/AQ/OuOl
  3. Polyphénols de l’huile d’olive, un trésor pour la santé: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/AAF5CQ/AQ/jy_7
  4. www.secure.cellinov.com: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/OTY1NzJ8aHR0cHM6Ly9zZWN1cmUuY2VsbGlubm92LmNvbS9ESzJCUjA2L01DSU5SNjA5L2luZGV4Lmh0bT9wYWdlTnVtYmVyPTImYW1wO3V0bV9jYW1wYWlnbj0yMDE1MDYwOURLMiZhbXA7dXRtX3NvdXJjZT1KT1lFVVgmYW1wO3V0bV9tZWRpdW09REsyQlIwNiZhPTE3Jm89NTgyMTcmcz02MDY2MSZ1PTE1MjQ4MzImbD05NjU3MiZyPU1DJmc9MA./AQ/D0z3
  5. www.anastore.com: http://www.anastore.com/fr/articles/DM20_calcium_citrate_vit_d3.php?affiliated_id=1197
  6. www.nutergia.fr: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/AAEupg/AQ/r6Bz
  7. www.pollenergie.fr: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/AAF5DA/AQ/q4D1
  8. www.APIMAB.fr: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/AAF5DQ/AQ/xoKl
  9. www.secretsdemiel.com: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/uBk/AQ/XgGZ
  10. www.borda-ambrosi.fr: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/42k/7PU/ABdEYA/AAIsgQ/AAF5Dw/AQ/KRD7

Source URL: https://neptunya.fr/comment-salimenter-quand-on-est-fatigue-la-lettre-du-professeur-henri-joyeux/


À toutes les familles qui attendent un bébé et à celles qui prévoient d’en avoir un l’année prochaine : l’haptonomie

by Neptunya | 19 février 2015 16 h 15 min

header-joyeux[1]Peut-être est-ce parce que nous attendons nos 12e et 13e petits-enfants que j’ai pensé utile de vous faire connaître l’HAPTONOMIE. Elle s’inscrit fort bien dans une perspective de santé humaine qui se veut la plus complète possible.

Pour en parler, rien ne vaut d’aller à la source du fondateur de cette science et de parcourir son gros livre, très complet mais touffu et répétitif, de près de 600 pages (publié aux Puf, 9e édition 2007). Je viens de le relire pour vous le résumer : « Haptonomie – Science de l’Affectivité – Redécouvrir l’Humain ». Il s’appuie sur une éthique humaine fondatrice.
L’haptonomie, c’est la science du toucher et de l’affectif

(n’hésitez pas, allez jusqu’en bas de l’article, Mr Joyeux invite 90 abonnés à sa lettre à la projection du film HUNGRY HEART )

Elle a été créée suite aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale et développée pendant un demi-siècle par Frans Veldman, un chercheur en sciences de la vie d’origine hollandaise.

Dès 1980, il est venu vivre dans notre belle région Languedoc–Roussillon, dans le petit village d’Oms. Il y fit un énorme travail autour de la naissance, malheureusement encore trop méconnu.

L’haptonomie a pour objectif la structuration « du sentiment de la sécurité de base », si primordial pour le bon déroulement de la grossesse et de la naissance. Elle aide au développement psychomoteur du petit enfant, mais aussi pour l’approche du handicap quand c’est nécessaire.
Notre vie commence par l’apparition d’une libido vitale,  présente dans les qualités archaïques du tact primitif

Aujourd’hui encore, un nourrisson ne peut être conçu sans mère et père, au moins biologiques. Pour lui, la solitude n’existe pas. L’haptonomie est la science non pas du paraître mais de l’apparaître. Elle concerne la future mère, évidemment l’enfant, et le futur père. Elle propose à chacun, être social, de développer son être et sa mémoire affective. Notre mémoire s’origine dès la vie intra-utérine dans le toucher, d’une extrême importance pour tout un chacun (voir ma lettre de Noël, temps de la douceur, « Votre peau vous parle », sur mon site[2]).

Ainsi Veldman affirme que, dès le premier jour de la vie intra-utérine (nous ne sommes alors pas plus grands qu’un grain de sable), existe un droit à l’existence et à la confirmation affective de son être. Toute privation de ce droit est un mal en soi.

L’haptonomie devient alors un art de vivre humain, la science des fondations des relations humaines, et peut être utile de la conception à la fin de vie.
L’accompagnement haptonomique

Les perceptions de l’enfant dans le giron de la mère : « maman avant la naissance »

Veldman est très clair :
« La disposition psychique de la mère à l’égard de l’enfant est importante, des facteurs tels que réceptivité, inclination, sentiment de joie, d’amour ou au contraire refus, négation, peur, haine… exercent une influence parfois déterminante sur les possibilités d’épanouissement et d’existence de l’enfant. Il ne faudrait pas sous-estimer en ce domaine le rôle du père qui influence grandement cette disposition maternelle. » 
La recherche haptonomique a mis en évidence l’existence d’échanges intra-utérins importants entre la mère et son enfant très tôt pendant la grossesse. Se développent également de tels échanges entre les deux parents et l’enfant par des contacts affectifs, psychotactiles très doux et verbaux, internes et externes, pratiqués dans cet ordre.

C’est là que s’enracinent des vies complètes, incomplètes ou mutilées. L’épanouissement d’une vie libre, épanouie, est donc dans une large mesure préconditionnée et prédéterminée par le vécu avant la naissance.

Cela ne veut pas dire que les erreurs d’origine ne sont pas rattrapables. La résilience reste toujours possible, mais elle sera d’autant plus facile à construire que les circonstances ultérieures de la vie familiale et extra-familiale y contribueront.

Un accueil glacial privé d’amour – premier abandon, première solitude – peut être vécu et engrammé dans les toutes premières cellules encore totipotentes, celles qui font mémoire.

L’haptonomie exerce donc ses influences affermissantes d’existence chez l’enfant qui n’est pas encore né. C’est ce qu’elle révèle par l’approche et l’accompagnement pré, péri et postnatal des parents et de leur enfant. C’est un langage de rencontre, un langage affectif, qui se met en place et évolue jour après jour… le prolongement miraculeux de notre corps que découvrait le philosophe Merleau-Ponty.
La place du père est primordiale pour le fondateur de l’haptonomie : « papa avant la naissance » 

« Le père doit être conscient de sa responsabilité car il lui revient au premier chef de garantir la viabilité de l’enfant dans le vrai sens du mot, dans le meilleur des cas en permettant les circonstances (en premier lieu affectives) dans lesquelles la mère pourra se consacrer entièrement à sa tâche, quand elle le veut et le peut. »
Veldman ajoute fortement :
« Si l’on veut évoquer une place de serviteur, elle est plutôt du côté de l’homme ; plus encore quand il devient père, en respectant et en honorant le fait que la femme porte en elle le secret de la vie, et en lui offrant toutes les possibilités de vivre son état de mère. Dans la relation père-mère, il n’existe donc ni hiérarchie ni pouvoir. »
Le père remplaçant reste un père de substitution, qui ne peut jamais remplir totalement la place d’un père biologique présent et affectueux. Les enfants adoptés connaissent ce problème de la recherche de l’origine, (nostalgie de l’origine) qui se manifeste tôt ou tard, à partir du moment où l’enfant est mis au courant de son adoption.
À propos de l’adoption : ne plus parler d’« abandon » mais de « don »

Sur ce sujet, la société s’est gravement fourvoyée au détriment de la mère et de l’enfant en parlant trop souvent d’abandon. Nous n’aborderons pas la GPA avec tout ce qu’elle comporte de business et d’antihumain. Elle est contraire à l’éthique la plus élémentaire.

L’adoption engage simplement une mère, ou un couple père-mère qui ne peut, au moment de la naissance et plus tard, assurer la vie et l’éducation de l’enfant, ni lui donner tout l’amour dont il a besoin pour se construire.

Il faut donc changer de paradigme, quitter culpabilisation et discrimination, comme autrefois les filles-mères, pour considérer l’adoption comme une forme de don, et même le plus beau cadeau qu’une mère ou un couple puisse faire à une autre famille. C’est aussi le plus beau cadeau à faire à son enfant qui a tant besoin de tendresse et d’amour.

Le récent déclin très net des adoptions internationales interroge quant à ses causes, face au maintien du nombre inchangé des interruptions de grossesse en France, 220 000 chaque année. Ainsi les spécialistes affirment [1] s’attendre à une augmentation des demandes de procréation médicalement assistée (PMA) ainsi que de gestation pour autrui (GPA) pour infertilité sociale. L’incohérence des adultes est-elle source d’équilibre et de bonheur pour l’enfant [2] dont l’intérêt est supérieur en comparaison du leur ?

Pendant la grossesse, l’haptonomie apaise la maman, éveille sa conscience car le corps présent en elle n’est pas « objet » mais « sujet ». Le bébé perçoit sensations subliminales, empreintes et engrammes, qu’il enregistre en mémoire respectivement à court, moyen et long terme.

Quand il voit une femme enceinte, mon collègue Bernard This commence sa consultation en disant « Bonjour au bébé ». Il a fondé en 1979 la première maison verte sur les conseils de Françoise Dolto. Il fut un des premiers défenseurs de l’accouchement sans douleur et fervent militant de la paternité malheureusement fort perturbée, responsable de tant de violences chez les jeunes, en ce temps dit post-moderne [3].

À la suite de Veldman, il a démontré que l’enfant in utero entend et reconnaît aussi la voix pleine de tendresse de son papa, génétique ou adoptif : celui qui vit auprès de sa mère. Il a obtenu pour l’enfant l’entrée des pères en salle d’accouchement.

Il a bien développé et fait connaître « ce toucher très spécial, ce contact apaisant qui, très tôt, permet d’entrer en relation avec le bébé in utero, afin de lui procurer une “sécurité de base”». Dans son groupe de recherche et d’étude du nouveau-né se côtoient des spécialistes de la naissance, y compris des vétérinaires qui ont parfois le sens de la vie plus développé que certains.

De plus en plus de sages-femmes ont appris et appliquent l’haptonomie qu’elles enseignent aux futurs parents ensemble pour le plus grand bonheur de la famille. Les séances de trois-quarts d’heure à une heure doivent être échelonnées dès le 5e mois, selon les besoins.

La maman et le papa apprennent à prendre contact avec bébé. Ils commencent par poser délicatement leurs mains sur le ventre maternel, pour faire signe au bébé. Leurs mains affectueuses sont placées à plat, couvrant progressivement toute la superficie du ventre maternel, cherchant à détecter de quel coté le bébé s’est installé. Elles appellent le bébé à changer de place, et celui-ci suit déjà les douces demandes tactiles de ses parents.

Les méthodes enseignées visent également à replacer régulièrement bébé dans le bon axe, aident, entre autres, à réduire les contractions douloureuses et le mal au dos. Les parents apprennent par exemple à bercer le bébé in utero dans son berceau piscine. Les sons, les voix, les vibrations sont captées par la peau du bébé plus que par ses oreilles.

Les dernières séances sont très importantes pour l’accouchement à venir. On enseigne au papa à appeler le bébé à se mettre la tête la première (la moitié du poids du corps) dans l’axe, au travers de la filière de la vie de la maman, pour venir au jour. En même temps, la sage-femme apprend aux mères qui en font le choix à préparer les mamelons pour l’allaitement, afin d’éviter les crevasses si douloureuses, les engorgements et inflammations. Des massages délicats de la musculature fine du mamelon avec de l’huile d’amande douce ou plus simplement de l’huile d’olive vierge, première pression à froid, éviteront des complications et un sevrage trop précoce.  
La naissance est le premier détachement d’avec la mère

La section du cordon qui bat (le pouls du cordon) est l’acte libérateur qui revient de préférence au père. C’est l’ouverture au monde de l’enfant doucement soulevé par le père, premier acte haptonomique de confirmation de son être autonome.

Le père présente et montre l’enfant à la mère de façon à ce qu’elle le voie tout entier, pour la première fois libre. C’est le contact direct peau à peau qui s’établit entre l’enfant et ses deux parents. Le lien mère-enfant ne doit pas rester trop fort. Il doit être partagé. L’enfant, garçon comme fille, a déjà besoin du thorax de son père, symbole de la protection, de la force, de la virilité si nécessaires à la construction de ses orientations affectives futures.
À propos de l’allaitement maternel

Pour Veldman, l’allaitement au sein de la mère joue un rôle capital en ce qu’il établit un jeu d’amour dans le plaisir partagé. Il favorise l’involution utérine, et le maintien de la lactation accentue la sécurité de l’enfant.

Il faut prévenir les femmes que des médicaments contenant de la bromocriptine (Parlodel® et Bromocriptine Zentiva®) bloquent la lactation pour de mauvais prétextes. Ils ont des effets indésirables et parfois graves [4] pour la mère, enfin reconnus par les gynécologues-obstétriciens et pédiatres.

En France, l’allaitement maternel n’est pas assez valorisé. Quand les mères en font le choix, l’allaitement maternel est perturbé par la reprise de travail trop précoce. Des aménagements spécifiques doivent être mis en place.

Dans les pays scandinaves et en Allemagne, 98 % des mamans allaitent leur bébé au moins 6 mois selon les recommandations de l’OMS. Le contact peau à peau est extrêmement important, avec odeur, chaleur, et les autres qualités sensibles et affectives, vécues réciproquement entre la maman et le bébé.

L’haptonomie en pratique

C’est donc le suivi personnalisé qui est proposé avec une sage-femme spécialisée. En France, huit séances sont remboursées. Cela commence par un entretien individuel dès le 4ème mois, quand le bébé va commencer à être perçu par la maman. Elle apprend alors à communiquer avec lui par le toucher. L’enfant se sent désiré, attendu, aimé avant de naître. Une véritable complicité se met en place entre l’enfant et ses parents.

La future maman ne doit pas se sentir seule. Le futur père perçoit son bébé et doit répondre à ses invitations à venir de tel ou tel côté du ventre de la maman. Il apprend même à bercer le bébé afin qu’il prenne toute sa place dans le giron maternel. Ce bercement permet une grande détente pour tout le muscle utérin qui contient le bébé dans le liquide amniotique.

Les séances suivantes peuvent se faire par petits groupes de 3 personnes qui permettent les échanges entre les mères qui ont déjà eu un enfant et celles qui l’attendent pour la première fois. Rien n’est laissé au hasard : la respiration, la préparation des muscles du périnée si essentiels pour l’accouchement, les positions à adopter pendant les contractions qui atténuent les douleurs lombaires, facilitent la dilatation du col utérin ; les poussées pour faciliter la descente du bébé, et, l’allaitement.

La formation du père est essentielle ; il est bienvenu à toutes les séances, avec au moins quatre séances spécifiques. Après la naissance, l’accompagnement de l’allaitement est très important, tout autant que la rééducation des muscles du périnée fortement étirés lors de l’accouchement. Il faut aider à retrouver une sexualité satisfaisante et plus tard éviter l’incontinence urinaire tardive plus ou moins importante et le petit « prolapsus » (descente d’organes, vessie et col utérin).

Concluons avec Frans Veldman : « Nous devrions tous être les protecteurs et les gardiens vigilants des biens et droits fondamentaux de l’humanité, tels qu’ils sont explicités par l’haptonomie dès la conception. »

Chaque enfant se développe selon ses propres dispositions et ne doit pas être enchaîné à un schéma rationnel. Veldman vous tranquillise : « Einstein n’a parlé que très tard et Churchill a appris à lire et écrire tardivement, à grand peine. »

N’hésitez pas à faire suivre cette lettre, à demander à votre obstétricien de vous guider vers une sage-femme qui pratique l’haptonomie. Elles sont formidables.

Toutes les futures mamans doivent le savoir, et plus encore les pères, afin qu’ils comprennent mieux leurs immenses responsabilités vis à vis de leur enfant à naître et de celle avec laquelle ils ont choisi de vivre amoureusement.

Tous mes vœux pour un beau bébé.

Professeur Henri Joyeux

PS : J’invite 90 abonnés à ma lettre à la projection du film HUNGRY HEART

Hungry Heart [3]

Pour vous y inscrire (dans la limite de 2 places par inscription), rendez-vous sur le site apc-cinema[4].
Précisez le partenaire invitant : HENRIJOYEUX

Film : « Hungry Hearts « primé au dernier Festival de Venise »

Synopsis : Ce film raconte la rencontre amoureuse à New York entre un américain (Jude) et une Italienne (Mina), végétalienne dont la maternité involontaire débouche très vite sur un mariage et la fondation d’une famille. Or, l’arrivée d’un enfant bouleverse leur relation. Persuadée que son enfant est unique, Mina va le protéger de façon obsessionnelle du monde extérieur. Si Jude, par amour, respecte au départ sa position, il va être progressivement tiraillé, puis entrera en résistance face à l’entêtement de sa femme sur la façon de l’élever et notamment d’alimenter l’enfant…

Lien pour Bande annonce : Hungry Hearts Bande-annonce VO

Programme de la soirée
20h05 : Entrée des invités
20h10 : Présentation du film et du débat par Alain PETRUS et le Professeur Henri JOYEUX
20h15 : Début de la projection
22h15 : Rencontre /Débat autour des enjeux thématiques du films avec le Professeur Henri JOYEUX et la Journaliste Patricia LECOMPTE (RFI )
22h45 : Fin de la rencontre

Adresse : Cinéma Etoile Lilas – Place du Maquis du Vercors – 75020

Accès : M° : Porte des Lilas / Bus 48, 96, 105, 115, 129, 170 et 249 (arrêt Porte des Lilas )/ Parking : 55, rue des Frères Flavien, Paris 20e

Sources :

[1] Population & Sociétés N°519, février 2015 « L’adoption internationale dans le monde : les raisons du déclin ».

[2] Les enfants d’abord, Ed Rocher 2013

[3] Le père : acte de naissance, 1991, Seuil et La société sans père – Alexandre de Willebois 2013, Editions de Clairval

[4] Accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde et hypertension artérielle, neurologiques (principalement convulsions) et psychiatriques (hallucinations, confusion mentale), chez des femmes prenant ces médicaments pour prévenir ou interrompre la montée de laiteuse après un accouchement ou une « interruption de grossesse ».

Endnotes:
  1. [Image]: http://neptunya.fr/wp-content/uploads/2014/04/header-joyeux.jpg
  2. sur mon site: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/qCc/sUM/ABdEYA/AAJnlw/AAECeA/AQ/tfNF
  3. [Image] : http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/qCc/sUM/ABdEYA/AAJnlw/AAEE7A/AQ/L-pv
  4. apc-cinema: http://clic.sante-nature-innovation.fr/t/EQ/qCc/sUM/ABdEYA/AAJnlw/AAECVw/AQ/iMEU

Source URL: https://neptunya.fr/a-toutes-les-familles-qui-attendent-un-bebe-et-a-celles-qui-prevoient-den-avoir-un-lannee-prochaine-lhaptonomie/


Oui, on peut prévenir le cancer de la prostate ! Par le Professeur Henri Joyeux

by Neptunya | 21 décembre 2014 9 h 17 min

header-joyeux[1]Peu d’hommes et de médecins, spécialistes urologues comme généralistes, savent quelles sont les causes – elles sont multiples – du cancer de la prostate, dit aussi cancer prostatique.
Il faut dire que cela ne les intéresse pas outre mesure. Ils ont été formés dans toutes les facultés d’Europe pour faire des diagnostics et proposer les meilleurs traitements. La prévention qui était un des premiers soucis de la médecine chinoise il y a des millénaires semble ne pas faire partie de la mission du médecin et du chirurgien du XXIe siècle. C’est pourtant ce que le grand public attend avec une impatience grandissante.

Heureusement, le changement est à notre porte. La santé coûte trop cher et grève profondément les budgets nationaux de tous les pays qui se disent hyper-développés. En réalité, ces pays sont largement en retard sur le monde qui se prépare dans les pays dits en voie de développement. Eux ont compris : ils ne se laisseront pas avoir par les technologies extrêmement lourdes en terme financier. Ils développent déjà la prévention. Ils cherchent à comprendre le pourquoi des maladies de civilisation qui envahissent la planète, et en particulier nos pays dits hyper-développés. Cette localisation cancéreuse, le cancer prostatique, est découverte chaque année en France chez 70 000 hommes, et les victimes sont de plus en plus jeunes.

D’une manière générale on parle de dépistage, on cherche à découvrir le cancer le plus tôt possible parce que tout le monde sait que plus le diagnostic est porté précocement dans l’évolution de la maladie, meilleur sera le pronostic et moins lourd le traitement.

Mais cela ne peut suffire à un cancérologue qui cherche les moyens les plus efficaces pour réduire le nombre de cas et qui a observé depuis 30 ans les changements des habitudes alimentaires et leurs conséquences délétères sur le corps, y compris en terme de cancer.

Il y a 30 ans, on identifiait au premier coup d’œil, en consultation, celui ou celle qui était atteint par la maladie. Aujourd’hui tout a changé. Il faut à chaque consultation poser la question : qui est malade : est-ce la femme ? Le mari ? La grand-mère ou l’enfant ? C’est en particulier ce que l’on observe chez tant d’hommes qui arrivent en consultation, a priori en pleine forme physique, et qui vous annoncent « Docteur, j’ai un cancer de la prostate ».

Alors si l’on veut retenir et appliquer les conseils de prévention, il faut connaître le profil de l’homme atteint de cancer de la prostate selon son âge.

Au delà de 80 ans, pas d’affolement

Chez l’homme au delà de 80 ans, pas d’affolement face à une nette augmentation du marqueur clé du cancer prostatique, le taux de PSA (Prostatic Specific Antigen). Pas d’affolement non plus face à une biopsie qui répond « adénocarcinome de la prostate » de Grade de Gleason 3+3 ou 3+4 ou 4+4… L’évolution de ce type de lésion cancéreuse à ces âges est en général lente et longue tant qu’il n’y a pas de développement de métastases, en particulier osseuses. Cependant, nous verrons que même à cet âge, il est utile de connaître les différentes causes en présence afin qu’elles soient supprimées des comportements de vie, par le patient lui même, pour éviter la ou les récidives.

La cancérisation du tissu prostatique a donc plusieurs causes possibles, que l’on peut cerner par un interrogatoire serré du patient. Il y a d’abord le vieillissement naturel, bien qu’aujourd’hui à 80 ans un homme puisse être encore en pleine forme physique et psychique, jouer au tennis et avoir des relations amoureuses, y compris sexuelles, qui le satisfont ainsi que sa partenaire.

On retrouve dans les antécédents de cet homme souvent le tabagisme qui a pu durer 15 ou 20 ans, arrêté il y a tant d’années… presque oublié ; un surpoids net de 10 à 20 % de plus par rapport au poids idéal et une alimentation contenant viandes rouges et charcuteries associées à des produits laitiers en abondance (3 à 4 par jour), lait-fromages-yaourts-crèmes-beurre, le tout souvent arrosé d’une quantité de vin dépassant le ¼ de litre par jour, auquel il faut ajouter quelques habitudes apéritives alcoolisées plusieurs fois par semaine quand ce n’est pas chaque jour. En général les activités sportives appartiennent à un lointain passé, d’étudiant ou de jeune marié.

Le cancer de la prostate avant 80 ans

Plus grave, car de pronostic plus mauvais, est le cancer de la prostate de l’homme plus jeune, y compris autour de la cinquantaine et même avant. La première question à poser aujourd’hui concerne le dopage éventuel, le body building pour rester jeune et beau. L’homme le plus jeune atteint du cancer de la prostate dans sa forme classique avait à peine 39 ans, grand spécialiste des salles de musculation et de tous les produits consommés dans ces atmosphères où la compétition musculaire est loin de la culture intellectuelle.

L’interrogatoire rigoureux retrouve souvent des épisodes de prostatite, c’est-à-dire d’infection ou inflammation prostatique dans les jeunes années ou plus récemment. Il faut savoir que le traitement de ces infections-inflammations prostatiques est difficile car les antibiotiques et anti-inflammatoires atteignent difficilement le tissu prostatique, ce qui rend fréquentes les récidives d’épisodes d’infections prostatiques. Ils sont autant de traumatismes chroniques du tissu prostatique qui en quelque sorte vieillit prématurément.

A ces deux causes, il faut évidemment ajouter les mauvaises habitudes alimentaires, responsables du surpoids très net qui se marie très bien avec l’absence d’activité physique capable de faire transpirer, de perdre le gras en grande réserve – dont on sait qu’il est authentiquement cancérigène – de consolider son système ostéo-articulaire et musculaire.

L’alimentation qui favorise le cancer de la prostate

Quelles sont ces mauvaises habitudes alimentaires ? Elles concernent surtout l’absence de modération dans les consommations suivantes :

Avez-vous remarqué que nous sommes les seuls mammifères adultes à boire du lait sous toutes les formes imaginables par les spécialistes du marketing ? On nous gave de publicités accompagnées d’allégations nutritionnelles concernant les goûts et la santé. La plupart du temps, elles sont fausses ou, ce qui est plus malin, habillées en semi-vraies, telle la prévention de l’ostéoporose, des maladies cardio-vasculaires, du diabète.

Ajoutons à ces mauvaises habitudes alimentaires :

Pour être complet, il faut ajouter le stress, mais il est très difficile à évaluer. En effet, quand le patient vient consulter il est naturellement stressé par le diagnostic de cancer qui lui a été donné. L’interrogatoire évidemment cherchera un stress aigu de type choc psychologique majeur (perte d’un être cher, d’un emploi, accident grave…) ou des stress plus chroniques d’une personnalité anxieuse depuis l’enfance.

Au total, c’est la somme des tous les facteurs de risques évoqués ci-dessus qui conduit au cancer prostatique [1].

Ce que vous pouvez faire maintenant

Alors vous savez ce qu’il faut faire. Lisez et relisez cette lettre, faites la passez à vos amis – et même à leurs femmes ou compagnes – et n’oubliez pas votre médecin homme. Lui aussi a besoin de faire le test pour connaître ses propres facteurs de risques. Il ne veut pas d’un cancer prostatique d’autant plus qu’il connaît bien les conséquences urinaires et plus encore sexuelles des traitements. Nous les évoquerons dans une prochaine lettre.

Mais je vous encourage aussi à aller plus loin maintenant : pour déterminer précisément vos risques de cancer de la prostate, nous avons mis au point un test fiable, gratuit et rapide. Il vous suffit d’aller sur mon blog www.professeur-joyeux.com à la rubrique Cancer-Risks pour, en quelques minutes, savoir où vous en êtes vous-même. Vous remplissez le questionnaire en moins de 10 minutes. En conclusion, vous recevez immédiatement votre risque sur une échelle colorée du vert au rouge, et des conseils pour réduire vos risques sans tarder.

Bien à vous,

Professeur Henri Joyeux

PS : vous pouvez aussi voir notre livre « Cancer de la Prostate – Enrayer l’Epidémie et les récidives », éditions du ROCHER, 2012 –Pr Henri Joyeux et Dr HM Hay.

Endnotes:
  1. [Image]: http://neptunya.fr/wp-content/uploads/2014/04/header-joyeux.jpg

Source URL: https://neptunya.fr/oui-on-peut-prevenir-le-cancer-de-la-prostate-par-le-professeur-henri-joyeux/