Archives pour la catégorie Les labels

Un bio de plus en plus industriel à éviter: Par Matthieu Combe (Natura Science)

bio industrielAuteur : Matthieu Combe   Source : Natura Science Plusieurs labels garantissent un bio solidaire, à l’opposé du bio industriel. Saurez-vous les reconnaître ? © Natura Sciences  Près de la moitié des produits bio sont à présent vendus en grandes surfaces. L’entrée de la grande distribution dans le marché du bio a entraîné une course à la baisse des prix. Tous les géants, y compris les hard discounters ont créé leurs propres gammes. Pour obtenir des prix cassés, les supermarchés ont souvent recours à des importations massives provenant d’exploitations industrielles. Alors que le bio cherchait à assurer un bon équilibre entre environnement, économie et social, ces exploitations sacrifient l’aspect social. la suite sur Natura Science (lien cliquable) Des exploitations qui grandissent. Des produits plus chers ? Peut-on contrer les dérives du bio industriel ? Lire la suite

Imprimez l'article

Bio Cohérence : une réponse exigeante pour la bio de demain

La marque Bio Cohérence propose un critère de différenciation et un repère d’achat, pour accompagner le marché de la bio sans succomber au modèle productiviste et industriel. Une démarche exigeante et une garantie du producteur au consommateur.

Les risques de dérives…
Le développement actuel du marché biologique tend incontestablement à reproduire les mécanismes économiques qui ont conduit le secteur agricole conventionnel au pied du mur et cela au mépris du mieux disant environnemental, des producteurs et des consommateurs. Les industriels ont bien compris les opportunités du marché de la bio, et sont poussés par la grande distribution qui vise un large accès aux produits bio tout en diminuant le différentiel de prix bio/conventionnel. Ceci encourage un modèle de production de masse, misant sur un faible coût au détriment de la qualité du produit et des valeurs environnementales, écologiques et éthiques de sa production.
La pression exercée sur les prix et les volumes par la grande distribution encourage les importateurs qui cassent les prix et déstabilisent le marché. On voit apparaitre un certain nombre de dérives : industrialisation des cultures, intensification des systèmes d’élevages sans aucun lien au sol, problèmes de traçabilité et risques de contaminations, etc. Lire la suite

Imprimez l'article