François Asselineau sur Radio Classique – Paris 1ère aujourd’hui à partir de 08h40 dans Accords / désaccords

Imprimez l'article


« Les prétendus « grands candidats » ne veulent… par radioclassique

Ce qu’il faut retenir de l’interview de François Asselineau sur Radio Classique – Paris 1ère

A propos du débat de France Télévision le 21 avril:

« C’est en train de tourner au scandale. Le débat avec les 11 candidats qui a eu lieu le 4 a beaucoup intéressé les Français car ils ont pu découvrir qu’il n’y avait pas 5 candidats mais onze. Ce qui était très intéressant c’était les échanges entre les candidats non seulement sur le fond mais aussi pour mesurer les personnalités. Là sur France 2, il y aura tous les candidats mais ils passeront les uns après les autres, quinze minute chacun, interrogés les uns après les autres par David Pujadas, il n’y aura donc pas de confrontation et ça c’est à la demande de Mélenchon, de Macron, de Le Pen et de Fillon. Les prétendus grands candidats ne veulent pas être confrontés aux autres. (…) C’est Macron qui a lancé le truc, ils ont très peur d’être confrontés à d’autres candidats. »

A propos de la sortie de l’Union européenne

« Madame Le Pen comme monsieur Mélenchon c’est de l’escroquerie, ils n’ont jamais proposé de sortir de l’Union européenne. Monsieur Mélenchon c’est le Aléxis Tsípras français, c’est à dire qu’il est là pour essayer de récupérer la colère populaire qui est énorme. Jamais il ne parle de l’article 50 et il fait croire aux gens qui croient en lui qu’il va pouvoir renégocier des traités alors que je me tue à expliquer ce que n’est pas possible. Il y a 28 états, les traités se négocient à 28 et à l’unanimité –  pour changer les traités il faut l’accord des 28 gouvernements et ensuite l’accord des 28 peuples sous forme de vote au parlement. Tous les pays qui s’y sont essayés n’ont pas pu le faire. Il s’agit de propos nationalistes et belliqueux, monsieur Mélenchon joue sur des peurs et de l’anti-germanisme primaire –  à voir ses affiches de campagne on dirait que les problèmes de l’Europe ce serait madame Merkel et l’Allemagne, ce n’est pas vrai. C’est une structure avec 28 états qui ne peut pas fonctionner et qui d’ailleurs n’existe nulle part ailleurs au monde et qui n’a jamais existé dans l’Histoire. Monsieur Mélenchon voudrait que la France fasse ce qu’il reproche à l’Allemagne de faire ; mais moi je n’ai pas envie que la France impose sa volonté à d’autres pays de même que je n’ai pas envie que d’autres pays imposent leur volonté à la France.Quant à madame Le Pen commence à chaque fois par une sorte de social-souverainisme pour essayer de jouer les Chevènement et puis ça se termine à chaque fois par un grand retour à l’extrême droite, on tape sur les immigrés, on tape sur les Arabes, on tape sur l’Islam et on ne tape plus sur l’Union Européenne.»

 

(…)

 

« Si je suis élu je mets en place l’article 50. Ce que vient de faire madame Theresa May. Le peuple britannique est un grand peuple qui a été à la tête des libertés publiques depuis huit siècles, ce n’est pas un peuple extrémiste, s’ils font ce qu’ils font c’est que c’est un peuple pragmatique qui voit que l’euro est en train de s’effondrer. On m’a reconnu depuis des années la faculté de faire des prévisions qui se réalisent, de la prospective pertinente et je peux vous dire que l’euro va exploser et si ça explose et que la France est dedans nous allons être submergés par des dizaines de milliards d’euro de dettes. (…) Nous n’avons pas les moyens d’avoir la même monnaie que l’Allemagne. (…) La France verse chaque année 23 milliards d’euro à l’Union européenne qui nous en restitue 14, ce qui fait que lorsqu’on sera sorti de l’Union européenne non seulement on pourra toujours verser des fonds aux agriculteurs sans transiter par Bruxelles mais de surcroît nous aurons 9 milliards d’euros d’économies supplémentaires.

 

A propos de la prise de position des 25 prix Nobel d’économie contre les programmes protectionnistes

« J’aimerais savoir quelles sont les forces qui sont derrière. Monsieur Joseph Stieglitz, je ne l’ai pas inventé, avait dit il y a quelques années que ceux qui sortiraient de l’euro les premiers seraient ceux qui s’en sortiraient le mieux. Moi ce que je sais c’est que l’euro n’est pas viable. (…) L’euro actuellement est trop cher pour la compétitivité de l’économie française. (…) Toutes les monnaies plurinationales de l’histoire ont toutes explosé. L’euro est en train d’exploser sous nos yeux : il y a actuellement 829 milliards d’euros de fonds venus des pays du sud qui sont en Allemagne et ce volume s’accroit de 15 milliards d’euros par mois, on ne sait pas comment gérer cette affaire, la seule façon dont on essaie de s’en sortir c’est ce que les économistes appellent une dévaluation interne c’est d’imposer aux Français une destruction de leurs acquis sociaux et de réduire le Smic, ce sont les grandes orientations économiques fixées par Bruxelles.»

 

A propos des propositions culturelles

« Je veux qu’il y ait à la télévision française à la fois des films et des pièces de théâtre françaises (…) mais je veux aussi ouvrir la France sur l’universel et j’ai proposé qu’il y ait par exemple une soirée tous les mois sur un grand film indien, sénégalais, japonais. Je veux que l’on fasse de l’éducation populaire de masse, ce que fait la BBC 1 ou la NHK au Japon, la BBC au Royaume-Uni. Ouvrir les Français à l’universel parce que moi je suis en faveur de l’universel, de l’Organisation des Nations-unies, je ne suis absolument pas pour refermer la France sur elle-même mais pour la désincarcérer du monde anglo-saxon dans lequel nous plonge notre appartenance à l’Union européenne et à l’Otan.»

 

A propos des sondages qui le donnent perdant

« Je pense que je vais être la surprise. C’est vicieux, c’est ce que les Américains appellent la prophétie auto réalisatrice, on veut faire croire aux Français qu’il n’y aurait que quatre candidats qui vont émerger du lot. Je pense que ce n’est pas ce qui va se passer. »

 

Source : Radio Classique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *