LE DEVOIR DE MÉMOIRE

Imprimez l'article

Il aura donc fallu six années avant que ce militaire haut gradé s’exprime sur une partie de l’histoire que nombre de nos contemporains (encore en 2017) se refusent encore à concevoir pour mieux LIRE le monde dans lequel nous vivons, ainsi que les dramatiques événements préparés en coulisses.

« Le 11 septembre, nous n’avions pas de stratégie, pas d’accord inter parti, ni une bonne compréhension de ce qui s’était passé. A la place, nous avons eu un coup d’État politique Des types impitoyables ont pris la direction de notre politique étrangère… sans se donner la peine de nous en informer. Je suis allé au Pentagone dix jours après le 11 septembre. Je ne pouvais pas rester à l’écart de notre armée. J’y suis allé pour rencontrer Donald Rumsfeld avec qui j’avais travaillé dans les années soixante-dix.

Au cours de la conversation ce dernier répondit au général :
« Personne ne va nous dire où et quand on peut bombarder un pays, personne ! » Puis il congédia le général, son temps étant précieux.
« Alors que je descendais pour quitter le Pentagone, un officier de l’état-major m’appelle dans son bureau et me dit : ‘‘Je veux que vous sachiez que nous allons attaquer l’Irak’’. J’ai demandé : ‘‘pourquoi ?’’ Il répondit : ‘‘Nous ne savons pas’’. J’ai dit : ‘‘Avons-nous établi un lien entre Saddam et le 11 septembre ?’’ ‘‘Non’’, me dit-il.

LES CONCEPTEURS DU 11 SEPTEMBRE CHERCHAIENT UNE EXCUSE POUR DÉTRUIRE 7 PAYS EN 5 ANS

De retour au Pentagone six semaines plus tard, j’ai vu le même officier :
‘‘Avez-vous toujours prévu que nous attaquions l’Irak ?’’ ‘‘Monsieur c’est bien pire que ça !’’ Il prit un document et dit j’ai reçu ce Mémo du Secrétaire de la Défense… Il dit que nous allons attaquer et détruire les gouvernements dans sept pays sur cinq années. Nous allons commencer avec l’Irak… et puis nous irons en Syrie, au Liban, en Libye, en Somalie, au Soudan et en Iran.

Je lui ai demandé si ce Mémo était top secret ? ‘‘Oui Monsieur.’’
‘‘Alors, ne me le montrez pas. Il allait le faire. Sinon je vais en parler. J’ai gardé cette information pour moi durant six ou huit mois, j’étais tellement abasourdi que je ne parvenais pas en parler. Et je ne pouvais croire que c’était vrai, mais c’est bien ce qui s’est passé. Ces gens ont pris le contrôle de la politique des États-Unis… et j’ai compris alors…’’

 

«l’Irak… et puis nous irons en Syrie, au Liban, en Libye, en Somalie, au Soudan et en Iran.»
Tout a été un succès sauf pour la Syrie grâce à la Russie.
Reste le LIBAN.
Puis l’IRAN…

Pris sur la newsletter du site LIESI, à savoir que je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’ils mentionnent dans leur lettre notamment le côté luciférien, satanique etc… En dehors de cela leurs annalyses sont souvent probantes. Et dans ce monde de malade, il ne faut pas l’exclure totalement, des fous, il y en a de partout et surtout nos dirigeants. http://www.liesi-delacroix.com/content/7-nos-articles?utm_source=All&utm_campaign=test+fin&utm_medium=email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *