L’Ukraine démantèle un « réseau de traite des êtres humains » qui vendait des BÉBÉS à des « hommes célibataires chinois d’une certaine orientation »

Quoi vous n’étiez pas au courant? Regardez d’autres médias, soyez curieux, remettez en cause ce que je vous annonce, faites vous votre idée de ce qui se passe sur le plan mondial: Suivons le Lapin Blanc /La police ukrainienne a fait une descente dans une clinique de reproduction privée qui aurait « vendu des bébés » à la Chine. Alors que les suspects sont accusés de « trafic d’êtres humains », la maternité de substitution est une zone grise légale en Ukraine.Cette affaire scandaleuse a été mise au jour par le ministère de l’intérieur du pays tard samedi. La police a démantelé un réseau de « trafic d’êtres humains » qui était centré sur une clinique privée de reproduction à Kiev.

Le vice-ministre de l’intérieur Anton Gerashenko a donné plus de détails sur cette affaire sur sa page Facebook. Le réseau impliquait le chef de la clinique, son fils, ainsi que deux autres Ukrainiens et trois Chinois. Ils ont été inculpés de traite d’êtres humains pouvant entraîner une peine de 12 ans de prison avec confiscation des biens.

La majorité des clients de la clinique étaient des hommes célibataires chinois de « certaine orientation », comme l’a dit Gerashenko. Bien que le nombre exact de bébés victimes de trafic reste inconnu, au moins 140 autres ressortissants chinois font l’objet d’une enquête, a ajouté le fonctionnaire.

Le prix d’un bébé célibataire s’élève à environ 50 000 dollars. Cette somme importante couvrait l’insémination artificielle d’une mère porteuse, le soutien juridique et l’organisation de mariages fictifs nécessaires pour faciliter le trafic d’enfants à l’étranger. On ne sait pas si ce sont les pères des bébés qui les ont ensuite adoptés.

Cinq nouveau-nés, dont on pense qu’ils sont sur le point de faire l’objet d’un trafic, ont été trouvés par les enquêteurs dans des appartements privés de la capitale ukrainienne et placés dans des maternités.

Si les suspects sont accusés de « traite des êtres humains », il y a un hic : la maternité de substitution n’est régie par aucune loi en Ukraine et se trouve dans une zone grise légale. Comme elle n’est pas explicitement interdite par la loi, il suffit d’un simple contrat entre une mère porteuse et les futurs parents adoptifs. https://www.rt.com/news/486930-ukraine-china-baby-trafficking/?fbclid=IwAR2IRcm4HsY3XOScdBKJQ7EjFSsIYltXH50ZxeEDfMl6vIiyP0M5_3mg3-A

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.