des news en passant

by Neptunya | 18 octobre 2017 13 h 15 min

Bonjour à tous, rapidement. Je suis en plein déménagement donc navré de ne pouvoir venir plus souvent. Dans les cartons. Lire la suite

Source URL: https://neptunya.fr/des-news-en-passant-2/


by Neptunya | 29 septembre 2017 19 h 24 min

François Asselineau:

Angela merkel et sarkosi=Merkosi

Macron et Merkel= Makrel 😉

Source URL: https://neptunya.fr/23988-2/


François Asselineau invité de la matinale de Sud Radio le 27 septembre

by Neptunya | 29 septembre 2017 19 h 21 min

Lire la suite

Source URL: https://neptunya.fr/francois-asselineau-invite-de-la-matinale-de-sud-radio-le-27-septembre/


Diagnostiquée Crohn Par Jeanne Deumier

by Neptunya | 29 septembre 2017 18 h 18 min

Diagnostiquée Croh[1]n Par Jeanne Deumier (lien clicable)[2]

A 18 ans, Jeanne Deumier a appris qu’elle était atteinte de la maladie de Crohn, une pathologie inflammatoire chronique de l’appareil digestif[3] que la médecine ne sait pas guérir.

Huit ans après, elle publie un livre, « Diagnostiquée Crohn », aux éditions Flammarion, dans lequel elle raconte comment elle a réussi à se soigner en changeant totalement ses habitudes alimentaires. Interview.

A 18 ans, vous venez de fêter votre bac, et vous vous sentez très fatiguée…

Oui. J’avais mené une vie de jeune normale jusque-là. Mais j’ai commencé à avoir des réactions bizarres : un verre de vin, des chips, me faisaient vomir. Mais comme j’étais insouciante et jeune, je me disais « ça va passer, c’est un manque de magnésium, ou de fer ». Mes nuits étaient de plus en plus longues, j’étais pourtant de plus en plus fatiguée au cours de l’été.

Puis j’ai commencé à avoir des douleurs aux articulations, aux genoux, aux chevilles, aux poignets… comme des rhumatismes, qui ne s’expliquaient pas. C’était devenu très handicapant, le mal de mer ne s’arrêtait plus. Je vomissais jusqu’à 20 fois par jour, j’avais perdu beaucoup de poids, je devais commencer une année à la Sorbonne en lettres modernes appliquées, et j’en étais incapable. Je suis allée faire des analyses, on m’a diagnostiquée Crohn.

Quelle est cette maladie ?

C’est une ulcération du tube digestif. Comme une gangrène, qui gagne du terrain, année après année. Elle peut s’endormir, repartir, mais officiellement, on ne sait pas la guérir. Quand les ulcérations deviennent trop importantes, on enlève des bouts du tube. Moi j’avais des ulcérations un peu partout, ce qui ne présageait rien de bon pour mes années d’adulte.

Vous avez d’abord été soignée de manière « classique ».

J’ai été suivie à l’hôpital Montsouris. J’ai d’abord pris des corticoïdes, qui ne servaient qu’à masquer la maladie : je replongeais à chaque fois que je baissais les doses à 15 mg. Je suis passée à un deuxième traitement, l’Imurel, très lourd, que je tolérais très mal.

J’avais encore plus de nausées, de vomissements. J’attrapais tous les virus d’hiver. Le médecin m’a alors proposé un troisième traitement, aux anti-TNF, qui m’auraient obligée à aller tout le temps à hôpital avec des effets secondaires plus graves encore.

C’est là que vous avez basculé…Oui, dans le couloir de l’hôpital, en attendant le rendez-vous, j’ai vu un distributeur de Twix, Mars, Fanta… Personne ne m’avait parlé d’un quelconque rapport de ma maladie avec l’alimentation. On m’avait juste conseillé d’éviter les légumes crus qui peuvent favoriser l’inflammation. Mais je commençais à me poser des questions. Ce distributeur, dans un service de gastro, il y avait quelque chose d’anormal !Je n’y connaissais rien, j’avais 18 ans, je n’étais pas scientifique, mais j’ai écouté mon instinct. J’ai subitement décidé que je ne suivrais plus ces traitements. Je suis allée voir un ostéopathe, qui, lui, m’a tout de suite parlé de l’importance de l’alimentation. Puis un naturopathe, qui m’a dit la même chose. J’ai aussi fait des recherches sur le web, passé des heures sur des forums où des personnes atteintes de maladies chroniques erraient…

Je partais de rien et du pire ! J’ai commencé par arrêter les fast-foods. Ça, même ado, on sait que ce n’est pas bon. Puis j’ai arrêté les sandwicheries et les paninis, les sodas, les boîtes de gâteaux, les chips. Puis j’ai stoppé les produits laitiers, surtout le lait de vache. J’ai changé mes petits déjeuners plus de chocolat chaud, de baguette blanche bourrée de sucre, de Miel Pops ou de confitures industrielles.

Avec ma mère, on s’est mises aux légumes et fruits de saison, on a découvert les enseignes biologiques, les marchés locaux. La soupe maison a remplacé les plâtrées de pâtes à la carbonara le soir. En quelques semaines, la fatigue, les nausées sont parties, le sommeil est revenu. Les problèmes de peau que j’avais depuis des années, la pourlèche que j’avais toujours autour de la bouche, l’eczéma… tout a disparu. C’est très difficile de décrire avec des mots, mais j’ai trouvé un apaisement total. J’ai retrouvé l’appétit, repris un poids normal, fait du sport.

Diagnostiquée Crohn Par Jeanne Deumier (lien clicable)[4]

A 18 ans, Jeanne Deumier a appris qu’elle était atteinte de la maladie de Crohn, une pathologie inflammatoire chronique de l’appareil digestif[3] que la médecine ne sait pas guérir.

Huit ans après, elle publie un livre, « Diagnostiquée Crohn », aux éditions Flammarion, dans lequel elle raconte comment elle a réussi à se soigner en changeant totalement ses habitudes alimentaires. Interview.

A 18 ans, vous venez de fêter votre bac, et vous vous sentez très fatiguée…

Oui. J’avais mené une vie de jeune normale jusque-là. Mais j’ai commencé à avoir des réactions bizarres : un verre de vin, des chips, me faisaient vomir. Mais comme j’étais insouciante et jeune, je me disais « ça va passer, c’est un manque de magnésium, ou de fer ». Mes nuits étaient de plus en plus longues, j’étais pourtant de plus en plus fatiguée au cours de l’été.

Puis j’ai commencé à avoir des douleurs aux articulations, aux genoux, aux chevilles, aux poignets… comme des rhumatismes, qui ne s’expliquaient pas. C’était devenu très handicapant, le mal de mer ne s’arrêtait plus. Je vomissais jusqu’à 20 fois par jour, j’avais perdu beaucoup de poids, je devais commencer une année à la Sorbonne en lettres modernes appliquées, et j’en étais incapable. Je suis allée faire des analyses, on m’a diagnostiquée Crohn.

Quelle est cette maladie ?

C’est une ulcération du tube digestif. Comme une gangrène, qui gagne du terrain, année après année. Elle peut s’endormir, repartir, mais officiellement, on ne sait pas la guérir. Quand les ulcérations deviennent trop importantes, on enlève des bouts du tube. Moi j’avais des ulcérations un peu partout, ce qui ne présageait rien de bon pour mes années d’adulte.

Vous avez d’abord été soignée de manière « classique ».

J’ai été suivie à l’hôpital Montsouris. J’ai d’abord pris des corticoïdes, qui ne servaient qu’à masquer la maladie : je replongeais à chaque fois que je baissais les doses à 15 mg. Je suis passée à un deuxième traitement, l’Imurel, très lourd, que je tolérais très mal.

J’avais encore plus de nausées, de vomissements. J’attrapais tous les virus d’hiver. Le médecin m’a alors proposé un troisième traitement, aux anti-TNF, qui m’auraient obligée à aller tout le temps à hôpital avec des effets secondaires plus graves encore.

C’est là que vous avez basculé…Oui, dans le couloir de l’hôpital, en attendant le rendez-vous, j’ai vu un distributeur de Twix, Mars, Fanta… Personne ne m’avait parlé d’un quelconque rapport de ma maladie avec l’alimentation. On m’avait juste conseillé d’éviter les légumes crus qui peuvent favoriser l’inflammation. Mais je commençais à me poser des questions. Ce distributeur, dans un service de gastro, il y avait quelque chose d’anormal !Je n’y connaissais rien, j’avais 18 ans, je n’étais pas scientifique, mais j’ai écouté mon instinct. J’ai subitement décidé que je ne suivrais plus ces traitements. Je suis allée voir un ostéopathe, qui, lui, m’a tout de suite parlé de l’importance de l’alimentation. Puis un naturopathe, qui m’a dit la même chose. J’ai aussi fait des recherches sur le web, passé des heures sur des forums où des personnes atteintes de maladies chroniques erraient…

Je partais de rien et du pire ! J’ai commencé par arrêter les fast-foods. Ça, même ado, on sait que ce n’est pas bon. Puis j’ai arrêté les sandwicheries et les paninis, les sodas, les boîtes de gâteaux, les chips. Puis j’ai stoppé les produits laitiers, surtout le lait de vache. J’ai changé mes petits déjeuners plus de chocolat chaud, de baguette blanche bourrée de sucre, de Miel Pops ou de confitures industrielles.

Avec ma mère, on s’est mises aux légumes et fruits de saison, on a découvert les enseignes biologiques, les marchés locaux. La soupe maison a remplacé les plâtrées de pâtes à la carbonara le soir. En quelques semaines, la fatigue, les nausées sont parties, le sommeil est revenu. Les problèmes de peau que j’avais depuis des années, la pourlèche que j’avais toujours autour de la bouche, l’eczéma… tout a disparu. C’est très difficile de décrire avec des mots, mais j’ai trouvé un apaisement total. J’ai retrouvé l’appétit, repris un poids normal, fait du sport.

Endnotes:
  1. Diagnostiquée Croh: http://amzn.to/2fEsaTh
  2. n Par Jeanne Deumier (lien clicable): http://amzn.to/2fEsaTh
  3. maladie de Crohn, une pathologie inflammatoire chronique de l’appareil digestif: https://www.sciencesetavenir.fr/sante/la-maladie-de-crohn-definition-symptomes-traitement_27338
  4. Diagnostiquée Crohn Par Jeanne Deumier (lien clicable): http://amzn.to/2fEsaTh

Source URL: https://neptunya.fr/diagnostiquee-crohn-par-jeanne-deumier/


ENTRETIEN D’ACTUALITÉ N°49 – Siemens, budget, discours de Macron, Sénatoriales, Catalogne

by Neptunya | 29 septembre 2017 12 h 06 min

Endnotes:
  1. https://www.upr.fr/actualite/entretien-dactualite-n49-siemens-budget-discours-de-macron-senatoriales-catalogne: https://www.upr.fr/actualite/entretien-dactualite-n49-siemens-budget-discours-de-macron-senatoriales-catalogne

Source URL: https://neptunya.fr/entretien-dactualite-n49-siemens-budget-discours-de-macron-senatoriales-catalogne/


Mail envoyé à tous mes contacts concernant l’éducation à la sexualité à l’école + Lettre de Mr Joyeux

by Neptunya | 25 septembre 2017 14 h 09 min

Bonjour à tous,

Voici la copie du mail que j’ai envoyé à tous mes contacts + la Lettre du professeur Henri Joyeux et la vidéo du professeur  Maurice Berger.

Je transmets ce mail et cela n’est pas dans mes habitudes à tout mes contacts.
Malgré tout, le sujet est suffisamment important pour que tous, nous nous mobilisons pour nos enfants.

Pour certains vous ne me connaissez que de nom Véronique Henry, pour d’autres par mon travail de Naturopathe Holistique et via mes deux site internet, l’un dédié à une revue de presse qui touche tout les domaines qui me semblent important et dont les médias nationaux ne parlent pas. lien ici Neptunya.fr[1] ( j’en profite pour vous signaler le travail énorme que réalise l’agence Info-libre lien ici http://www.agenceinfolibre.fr/[2] mais qui malheureusement fautes de soutient massif va devoir arrêter. Regarder son travail et celui de son équipe, il vaut la peine d’être soutenu.) Et aussi mon site internet dédié à la santé  lien ici http://naturopatheholistiquevalence.fr/[3]

Depuis plus de trois ans, j’ai mis en garde via mon site principal la dérive de l’éducation nationale concernant l’instruction de nos enfants ( et à cet époque là je n’en avais pas) qui est brimé. Nos enfants ne sont plus libre d’apprendre ce qu’ils souhaitent, ils ne peuvent plus réfléchir par eux-même, conditionnés ainsi que certains professeurs a être de bon « mougeons » ( clin d’oeil à l’agence info-libre qui a trouvé ce mot qui correspond à la plupart des français maintenant. Contraction du mot mouton et pigeon) Et quand certains professeurs se rebellent ou proposent autres choses que le programme scolaire, ils sont radiés voir expulsés de l’école et ne peuvent retrouver un travail dans l’enseignement.

Si vous ne me croyez pas regarder ce site monté par des professeurs: https://proscontreeducsex.wordpress.com/testimonial/une-maman-et-une-citoyenne-qui-sindigne/[4]

Trouvez vous cela normal dans une France soit disant démocratique?

Pour certains qui me découvre par ce mail, j’ai été suivi par le professeur Henri Joyeux pour un cancer du sein grade 3 invasif hormono-dépendant, et grâce à lui et au docteur Marie Isabelle comet, je me suis soignée avec une simple chirurgie pour enlever la tumeur, sans chimio et sans rayon. Avec bien sûr un changement alimentaire drastique, végétarien (sans viande, poisson et tout les dérivés du lait) et bien sur le tout entièrement biologique, et en 7 mois je n’avais plus de cancer (voir le tout sur mon site. Preuve à l’appuie.)
Le professeur Henri joyeux monte au créneau même si il est souvent menacé pour ses propos qui dérangent le gouvernement.

Vous pouvez avoir une confiance absolu envers ces médecins qui tirent la sonnette d’alarme, cependant malgré leur ferveur à faire passer le message, il est peux-être trop tard, car cette directive d’apprendre aux enfants de maternelle pour les conditionner à parler de sexe et aux enfants de 10 ans a dérouler un préservatif sur un pénis, le fait de faire imprimé en 3D un clitoris pour leur apprendre les rudiments d’un rapport sexuel ou encore des livres montrant en détails dessin a l’appuie comment on pratique une fellation et j’en passe…

Tout ceci est une directive de l’union européenne. Mr Asselineau avait raison encore une fois.

(Je ne voulais pas parler politique mais finalement j’en suis un peu obligée.)

Si vous ne trouvez pas cela normal montez au créneau signez la pétition. http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2017N49527[5]

Ne cherchez pas à manifester car cela malheureusement ne sert à rien. A part soulager votre mécontentement. Ou alors il faut être prêt à tenir un vrai siège et ce n’est pas demain la veille.

A l’heure actuel, le gouvernement en place à été élue avec une minorité de votant 17% des inscrit, ce qui selon moi ne représente pas la majorité des français. Et ce gouvernement votent des lois non démocratique et souvent en sa faveur et celui des riches.

En Allemagne, il y a eu plusieurs manifestations, il y a 1 ou 2 ans je crois, dont personnes n’a entendu parler en France. Et en Italie et dans d’autre pays avez-vous entendu parler de manifestation concernant le programme de vaccination obligatoire et d’éducation national notamment concernant l’éducation sexuel. Non bien sûr. En France, on peut remercier najat vallaud belkacem qui n’a pas tout compris à ce qu’elle mettait en place (un pion parmi tant d’autre) Car cette reforme de l’éducation national date d’il y a 3 ans et a été retranscrit du droit européen au droit Français. Encore une loi qui vise à modifier notre vie de manière profonde.

Arrêter vos télé et regarder le monde tels qu’il est, attention cela va faire peur car il est plutôt glauque. Cependant, énormément de gens sont éveillés, ils sont lanceurs d’alertes comme l’agence Info-libre ou moi même, Maurice Berger – Pédopsychiatre ou encore le professeur Henri Joyeux, sans parler d’Edouard Snowden…. Apprenez à décrypter, soyez curieux et non naïf. Leur site internet http://pros-contre-educsex.strikingly.com/[6]

Nous sommes tous fautif car nous avons laissé cela s’installer donc prenons enfin notre destin et celui de nos enfants en main.

C’est suffisamment grave pour que l’on prenne conscience enfin que nous ne sommes plus en démocratie.

Faites passer autour de vous. Enfin si vous le jugez nécessaire, sinon fermez les yeux ce sera plus simple.

En attendant je vous souhaite à tous une bonne soirée.

Et bonne lecture de la lettre qui suit…

Véronique Henry.

Endnotes:
  1. lien ici Neptunya.fr: https://neptunya.fr/
  2. lien ici http://www.agenceinfolibre.fr/: http://www.agenceinfolibre.fr/
  3. lien ici http://naturopatheholistiquevalence.fr/: http://naturopatheholistiquevalence.fr/
  4. https://proscontreeducsex.wordpress.com/testimonial/une-maman-et-une-citoyenne-qui-sindigne/: https://proscontreeducsex.wordpress.com/testimonial/une-maman-et-une-citoyenne-qui-sindigne/
  5. http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2017N49527: http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2017N49527
  6. http://pros-contre-educsex.strikingly.com/: http://pros-contre-educsex.strikingly.com/

Source URL: https://neptunya.fr/mail-envoye-a-tous-mes-contacts-concernant-leducation-a-la-sexualite-a-lecole-lettre-de-mr-joyeux/


Isabelle Adjani à propos des 11 vaccins obligatoires+Pétition

by Neptunya | 9 septembre 2017 17 h 38 min

http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants/index.php?utm_source=website&utm_medium=page&utm_campaign=20170323-action-en-cours[1]

Endnotes:
  1. http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants/index.php?utm_source=website&utm_medium=page&utm_campaign=20170323-action-en-cours: http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants/index.php?utm_source=website&utm_medium=page&utm_campaign=20170323-action-en-cours

Source URL: https://neptunya.fr/isabelle-adjani-a-propos-des-11-vaccins-obligatoirespetition/


Entretien de François Asselineau en direct sur YouTube

by Neptunya | 9 septembre 2017 17 h 20 min

Bonjour, chaque semaines, François Asselineau répond aux questions des Français sans langue de bois, en toute franchise, que cela plaise ou pas! Alors accrochez-vous c’est parti https://www.upr.fr/[1]

Endnotes:
  1. https://www.upr.fr/: https://www.upr.fr/

Source URL: https://neptunya.fr/entretien-de-francois-asselineau-en-direct-sur-youtube/


Ce que l’on peut utiliser à la place du Talc

by Neptunya | 9 septembre 2017 16 h 08 min

Voici ce que vous pouvez utiliser en substitut.  Donc c’est tout simple, si vous souhaitez utilisez un produit autre que du liniment oléocalcaire ou du talc pour les fesses de votre bébé, il suffit d’acheter un produit que l’on trouve de partout. Préférez le en magasin bio de préférence. C’est:

L’argile Blanche,[1] en plus d’être douce, elle va aussi guérir les érythèmes fessiers de votre bout’d’chout. J’ai testé et c’est sans équivalent et on ne peut plus naturel. Alors, jetez-vous sur l’argile blanche que vous pouvez aussi utiliser sur le pli et repli dans le cou, ou les aisselles etc.

Endnotes:
  1. L’argile Blanche,: https://www.la-vie-naturelle.com/2/argile-blanche-kaolin-peau-seche/site_partenaire:7859981d89

Source URL: https://neptunya.fr/ce-que-lon-peut-utiliser-a-la-place-du-talc/


News de Kalaweit

by Neptunya | 9 septembre 2017 11 h 58 min

Lire la suite

Source URL: https://neptunya.fr/news-de-kalaweit/


La rupture du jeûne du Ramadan et la Santé Par le Professeur Henri Joyeux

by Neptunya | 9 septembre 2017 11 h 53 min

La Lettre du Professeur Joyeux[1]

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d’information indépendant sur la santé. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site officiel[2] du Professeur Joyeux.

Si ce message ne s’affiche pas correctement, cliquez ici pour l’afficher dans votre navigateur[3].

La rupture du jeûne du Ramadan et la Santé

Récemment mon ami Faouzi Skali[1][4] le Sage de Fès, maître soufi, m’invitait à donner une conférence à Fès. La thématique pendant la période du Ramadan, était à propos des aspects nutritionnels et santé de ce mois particulier des nos amis musulmans.

Trop pris par des engagements antérieurs pour ce déplacement, je vous propose cette réflexion en guise de conférence publique.

Chacun pourra s’exprimer en retour avec sa propre expérience.

La mienne est bien faible, car elle date de ma présence au Maroc, à Tanger comme jeune chirurgien à l’Hôpital Al Kortobi au bord du détroit de Gibraltar. Je suivis cette forme de jeûne en 1969 et 1970, les samedi et dimanche lorsque je parcourais le pays en 2 CV avec l’un de mes collègues musulmans qui suivait fidèlement sa tradition religieuse. Ces jours-là évidemment, je n’avais pas d’intervention chirurgicale sauf urgence.

Nul doute qu’au delà des aspects purement religieux, s’associe au jeûne du Ramadan une dimension santé-physique que je n’ai pas trouvée dans le Coran.

C’est celle-ci, souvent oubliée, qui m’intéressait et m’interroge aujourd’hui.

Evidemment n’étant pas musulman, je ne me permets pas de parler avec autorité du décalage éventuel qu’il peut y avoir entre l’esprit du jeûne et une certaine surconsommation alimentaire qui caractérise trop  souvent le mois de Ramadan pour une grande population.

Que veut dire “Ramadan” ?

Deux sens s’associent à ce mot  ”ramad”, رمض, la chaleur du soleil qui réchauffe la pierre et en plus une résonnance spirituelle, ”ramad”, l’engouement et l’énergie spirituels.

Que dit le Coran[2][5] dans la Sourate[3][6]II : Al-Baqara ou La Génisse ?

Au verset 186.  Le mois de Ramadān est celui pendant lequel le Coran a été révélé comme guide pour l’humanité, avec des preuves claires sur la direction et le Critère. Par conséquent, quiconque d’entre vous est présent chez lui pendant ce mois, doit y jeûner. Mais quiconque sera malade ou en voyage devra jeûner pendant le même nombre d’autres jours.

Au verset 187. La nuit du jeûne, il vous est permis de faire galanterie avec vos femmes. Elles sont pour vous un vêtement et vous êtes pour elles un vêtement. Allāh sait que vous vous êtes traités avec injustice et c’est pourquoi Il S’est tourné vers vous avec clémence, et Il vous a graciés. Cohabitez donc avec elles à présent et cherchez ce qu’Allāh a décrété pour vous ; mangez et buvez jusqu’à ce que le fil blanc de l’aube vous devienne distinct du fil noir de la nuit à l’heure du Fajr. Alors, complétez le jeûne jusqu’à la tombée de la nuit, et abstenez-vous d’approcher vos femmes pendant que vous êtes en retraite dans la mosquée pour vos dévotions. Voilà les limites fixées par Allāh, ne les approchez donc pas ! C’est ainsi qu’Allāh explique Ses commandements aux hommes afin qu’ils se protègent du mal.

 

Les aspects Santé du jeûne

Le texte ne les précise donc pas. Cependant, ils peuvent être pris en considération dans ce monde moderne où nous sommes de plus en plus interrogés par la malnutrition, liée à la surconsommation de denrées alimentaires en tout genre. Nul doute que cette surnutrition est responsable d’un grand nombre de maladies, de celles dites ”auto-immunes” qui peuvent atteindre tous les tissus et organes : thyroïde, peau, thymus, système digestif (intestin, colon-rectum – foie et pancréas), ostéo-articulaire, gonades, système nerveux central et périphérique, jusqu’aux différentes formes et localisations cancéreuses.

Les bienfaits du jeûne religieux dans la tradition musulmane n’auraient été reconnus scientifiquement qu’à la fin du XIXème siècle mais sans en apercevoir certains excès malheureusement de plus en plus fréquents.

Le jeûne aujourd’hui est pratiqué de plus en plus largement par une population, adepte de la santé, dans un but simplement de bien-être physique voire psychologique, sans aucun aspect religieux. Il s’agit de mettre son système digestif au repos pendant un certain temps : un jour par semaine, ou une semaine par an, ou plus longtemps, accompagné on non par un médecin ou un coach nutritionniste…

Il s’agit du jeûne de produits animaux, avec les excès du végétalisme des végans[4][7], ou plus fréquemment le végétarisme, plus ajusté à notre santé, qui consiste à augmenter globalement la consommation des aliments végétaux et à réduire fortement ceux d’origine animale.

En Allemagne le célèbre Dr Otto Būchinger (1878-1966) a mis au point une technique de jeûne thérapeutique très populaire. Elle consiste à ne pas manger pendant une semaine mais à boire à volonté. Au bout de trois jours l’organisme commencerait à consommer ses propres toxines. Dans cette hypothèse, rompre le jeûne tous les soirs paraît étrange, surtout si la consommation calorique est excessive.

Il y a aussi le jeûne aux jus de fruits et légumes frais qui utilise l’extracteur de jus, afin de ne pas surcharger le tube digestif des fibres qui exigent le travail de la digestion. Ce type de jeûne est recommandé pour les patients devant subir à intervalles réguliers des chimiothérapies plus ou moins lourdes, difficiles à supporter. Il faut alors mettre l’intestin au repos.

On facilite ainsi nettement la tolérance aux traitements anti-mitotiques qui atteignent tout autant les cellules cancéreuses que les cellules normales, en particulier celles du tube digestif, entérocytes et colocytes qui ont une vie plus courte (4 à 5 jours) que celle des globules blancs (7 jours) et des globules rouges (120 jours). Les conséquences nutritionnelles et digestives de ces chimiothérapies sont souvent très perturbatrices de l’état immunitaire du fait de la malabsorption digestive.

En matière de santé individuelle et collective, il est actuellement établi que l’idéal est dans l’apport alimentaire de 80% de végétaux et 20% de produits animaux, pas seulement un mois par an, mais de manière régulière tout au long de l’année. C’est le meilleur moyen de maintenir des défenses immunitaires solides.

Les dangers des dîners hypercaloriques à la rupture du jeûne

Nul doute donc que le jeûne dans la tradition du Ramadan ne peut être qu’utile à la santé, s’il est bien pratiqué comme nous allons le voir. Il faut cependant souligner les dangers incontestables que l’on remarque lors de la rupture du jeûne. Et ce quel que soit le mois de l’année puisqu’il change chaque année…

L’importance d’une forte hydratation                                           

Evidemment pendant les mois d’été et en particulier dans les pays où la température monte très haut, l’absence de boissons, d’eau en particulier tout au long de la journée est éprouvante et peut être même dangereuse pour la santé.

Il est donc indispensable de s’hydrater fortement entre la rupture du jeûne le soir et de très bon matin, au lever quand la journée de jeûne va commencer. La quantité d’eau consommée doit atteindre au minimum les 2 à 3 litres calculés, afin d’éviter toute déshydratation, dangereuse pour la santé, quel que soit l’âge. Evidemment il ne s’agit pas de sodas ou de coca sous quelque forme que ce soit light ou non.

N’oublions que la sudation naturelle et la perspiration (fuite par voie respiratoire) pendant les journées très chaudes peuvent faire perdre plus d’un litre et demi de liquide avec tous les minéraux associés.

Attention aux sucres en excès qui peuvent devenir addictifs

Nous l’avons nous même observé dans notre courte observance dès 1969 et encore récemment, invité plusieurs fois par des amis au repas de la rupture du jeûne.

Après la délicieuse soupe traditionnelle, chorba d’Algérie et de Tunisie, la harira du Maroc déjà fort calorique selon les traditions familiales, se succèdent les salades et les plats chauds, avec les bienfaits ajoutés de la menthe qui donne un si bon goût, et les meilleurs morceaux de viandes ovines, moutons et agneaux.

En plus du fait que l’on surcharge le tube digestif en protéines animales qui peuvent perturber le sommeil, surtout l’endormissement, s’ajoutent toujours en guise de dessert de nombreuses sucreries : viennoiseries, cornes de gazelle, gâteaux hyper-sucrés et dattes fourrées enrobées de miel : il ne faut pas oublier que la farine blanche (comme le riz blanc ou le couscous) est du sucre, auquel on ajoute du sucre dans les pâtisseries.

Des collègues nutritionnistes ont pu calculer aussi les apports alimentaires journaliers : ils montent en flèche durant le Ramadan : 3000 Calories en moyenne pour une femme (contre 2000 en temps normal) et 5000 Cal en moyenne pour un homme (contre 2500 en temps normal). C’est manifestement excessif et même dangereux pour la santé surtout consommés en un seul repas.

Ces nombreuses calories dans un organisme sans insuffisance rénale sont stockées sous forme de gras (1 gramme de sucre apporte 4 calories et 2 grammes 8, qui associées à une de plus représentent 9 calories stockées sous la forme d’un gramme de gras).

Ces calories transformées en gras sont mises en réserve d’abord dans le foie, puis dans les seins chez les femmes, le bassin autour de la prostate chez les hommes. En trop grand nombre, elles  constituent la pathologie hépatique la plus fréquente aujourd’hui : la stéatose hépatique, autrement dit le ”foie gras” responsable de fatigue chronique avec toutes les autres conséquences des déficits immunitaires. Et l’on sait aujourd’hui que le gras en excès est cancérigène…


Nos conseils nutritionnels pour que le Ramadan soit
bénéfique à votre santé

Evidemment le thé a une forte et juste place, dans la mesure où il est consommé en grande quantité et si possible sans sucre, mais aromatisé par des feuilles de menthe fraîche. Il faut absolument éviter les jus de fruits des industriels, remplis de conservateurs et de sucres ajoutés.

De même il faut réduire et même s’abstenir des produits laitiers de vache sous forme de yaourts ou autres boissons lactées dont le pouvoir sucrant (goût sucré) est faible (1/16 du pouvoir sucrant du sucré raffiné ou non) mais reste du sucre (lactose), et où des sucres (sucre, confiture…) sont souvent ajoutés. Ils induisent des addictions inconscientes pour le consommateur mais pas pour le fabriquant, qui va augmenter ses ventes.

Le lactose en excès, que nous nommons ”lactoolisme”, fortement poussé par des publicités aux allégations nutritionnelles mensongères, est responsable de nombreuses maladies auto-immunes, prises de poids et obésité, diabète avec toutes leurs conséquences délétères des maladies auto-immunes, jusqu’aux cancers.

Cela ne doit pas empêcher de consommer des fromages à pâtes dures ou extra-dures, largement suffisants en petite portion, et qui rassasient grâce à la mastication incontournable, facilitant la salivation et la première phase de la digestion. Ou des amandes, noix, noisettes, et réduire la quantité de pain surtout blanc.

La consommation de fruits frais de saison – au moins deux et si possible Bio – est indispensable apportant la partie liquide faite d’eau (80%), des minéraux et oligoéléments et de fructose – le meilleur sucre pour le système nerveux central – et les fibres longuement mastiquées.

Ce sont les fibres bien mastiquées, pré-biotiques, qui fabriquent les pro-biotiques, dont l’ensemble forme le microbiote intestinal dans son entier, ou flore intestinale, si essentiel aux défenses immunitaires. N’oublions pas qu’ils représentent 80% de notre immunité.

Pour maintenir un taux suffisant de cholestérol nous ajoutons un œuf à la coque ou mollet, dont le jaune reste liquide et le blanc à peine pris.

Il est indispensable de se protéger des excès du soleil qui brûle la peau, fait fortement transpirer alors qu’on ne peut pas compenser par des boissons tout au long de la journée.

C’est donc l’activité sportive intensive qui ne peut être recommandée, car fortement consommatrice d’eau et de minéraux (sodium, magnésium, phosphore..). Il n’y a pas encore de Marathon en période de Ramadan ! Evidemment nous ne le recommandons pas.

Les choix se porteront plus sur les végétaux, salades colorées arrosées d’huile d’olive et les poissons, cuits à la vapeur douce et les fruits de mer. Le dessert s’orientera vers les salades de fruits frais de saison, sans sucres ajoutés, associés à deux ou trois dattes.

L’hydratation se poursuivra sans la moindre goutte de coca-cola ou soda (qu’il soit light ou pas, car leurs méfaits sont les mêmes, nous préférons le répéter tant  nous observons d’abus avec ces boissons), mais sous forme de tisanes de thé, thym, romarin, cannelle… ou le soir de verveine, camomille, tilleul ou d’eau de qualité, filtrée si nécessaire.

Les bienfaits pour votre Santé corporelle, mentale et spirituelle

Le mois du Ramadan peut être le bon moment pour prendre conscience des fortes relations existant entre alimentation et santé.

C’est le mois où l’on doit perdre du poids (surtout plus de masse grasse que de masse musculaire), où l’on peut réduire l’hypertension artérielle et les douleurs arthrosiques, les troubles cutanés du psoriasis, où le foie peut se ”dégraisser”, où le diabète de type II peut s’améliorer si la personne est bien conseillée, les problèmes digestifs ou respiratoires diminuer avec le sans gluten qui ne doit pas être une mode, où la bipolarité et la schizophrénie si chères aux psychiatres peuvent s’amender.

Ainsi nombre de personnes atteintes par les maladies de civilisation peuvent profiter pour leur santé de cette période de jeûne de courte durée au delà de ses aspects purement religieux.

Au fond le jeûne du Ramadan peut être l’occasion de prendre en charge sa santé physique et mentale, mais il peut avoir à l’inverse des effets néfastes sur la santé du corps lorsqu’est associé au jeûne une suralimentation avec un effet yoyo pour l’organisme qui est catastrophique. Le temps du jeûne mal équilibré et subi peut alors rendre agressif au moindre obstacle.

Dans ce domaine, comme dans d’autres, nos amis musulmans ont besoin de se débarrasser de certaines mauvaises habitudes héritées de l’histoire mais surtout des faiblesses humaines qui ont toujours existé.

C’est en les regardant en face qu’on peut les éviter, les réduire.

Le monde chrétien a aussi ses propres contradictions avec le Carême, vécu plus comme des ”sacrifices ou des effort orientés vers les pauvres” ou des ”jeûnes spécifiques de quelques journées, ascèse personnelle”, qui ont pour objectif une certaine santé spirituelle. En cette période où nous pouvons recevoir plus particulièrement l’Esprit de Sagesse, ce questionnement est justifié.

Nous oublions trop souvent les quatre composantes de notre Etre Humain, à la fois distinctes et unies : le corps, l’esprit, l’affectif et la fine pointe qu’est l’anima. C’est l’anima, âme qui nous met en relation avec l’Invisible, la Transcendance, l’Eternel et nous humanise contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, car elle nous met à notre juste place… A l’écoute, au service.. en humble position.

Ainsi devrait s’orienter les jeûnes du Ramadan ou du Carême vers une meilleure santé globale de nous-même et de ceux qui nous entourent. Il ne s’agit pas d’imposer, mais de proposer.

Concluons avec Faouzi Skali.

Tes actes sont certes le tissu de ton âme.
Mais ne te fie pas à leur apparence.

Car c’est l’intention qui les traverse qui y insuffle la vie.

 

Que la paix, la joie et une belle santé vous accompagnent tout au long de ce mois.

Professeur Henri Joyeux

 

4 Moment où les premières lueurs de l’aube commencent à percer l’obscurité. Cela marquera la fin du Sahur ou Suhur – le dernier repas avant le jeûne.

[1][8] Auteur entre autres de Jésus dans la tradition soufie (Albin Michel 2013). Il a fondé et dirigé pendant 20 ans le célèbre et formidable Festival des Musiques sacrées du Monde à Fès, où je suis intervenu comme conférencier plusieurs années consécutives.

[2][9] Traduction de Régis Blachère  – Ed. G-P. Maisonneuve  Paris 1966

[3][10] Du nom féminin arabe sūrat qui signifie chapitre.

[4][11] Je conseille beaucoup aux personnes très orientées vers ce type de régime, afin qu’ils en mesurent les réels dangers, de visionner le film « Hungry Hearts » : coécrit et réalisé par Saverio Costanzo[12], sorti en 2014 présenté en sélection officielle au festival du film de Venise.  Il a obtenu les Prix d’interprétation féminine et masculine.

 

 

Endnotes:
  1. [Image]: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-%21q-44-1ax4w
  2. le site officiel: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-%21e-44-1ax4w
  3. cliquez ici pour l’afficher dans votre navigateur: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-%210-44-1ax4w
  4. [1]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftn1
  5. [2]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftn2
  6. [3]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftn3
  7. [4]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftn4
  8. [1]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftnref1
  9. [2]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftnref2
  10. [3]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftnref3
  11. [4]: https://zimbra.free.fr/zimbra/mail#_ftnref4
  12. Saverio Costanzo: http://t.mail.prjoyeux-fsp.org/c/?t=0773801-cxa-%219-44-1ax4w

Source URL: https://neptunya.fr/la-rupture-du-jeune-du-ramadan-et-la-sante-par-le-professeur-henri-joyeux/


Déception et frustration Par Michel Institut Wanxiang

by Neptunya | 9 septembre 2017 10 h 58 min

Déception et frustration naissent de ce qu’une « réalité » imaginée ne se produit pas, comme le bonheur d’une paix gracieuse.

Résultat de recherche d'images pour "image frustration"La déception ne vient pas tant de ce que quelque chose ne se produit pas que de ce que l’avenir se réalise différemment de l’avenir imaginé. Par exemple, le fait d’être déçu de ne pas réussir un examen ne vient pas de l’échec en soi, mais du fait d’avoir déjà « imaginé » son existence future en fonction de sa réussite.

Il ne s’agit pas d’être pessimiste tout le temps et d’envisager systématiquement l’échec et la non-réalisation de ses désirs. Éviter la déception ne consiste qu’à laisser l’avenir ouvert, à envisager différentes possibilités, à imaginer avec plaisir une réussite, à considérer un échec avec sérieux et à s’apprêter à affronter différentes possibilités. Le Tao est un immense champ de probabilités.

Par exemple, si vous attendez avec plaisir la visite d’une personne que vous n’avez pas vue depuis longtemps, vous pouvez imaginer méticuleusement tout ce que vous allez faire, les endroits que vous allez visiter, les conversations que vous allez avoir, et en tirer par avance un grand plaisir.

Mais, ce faisant, vous avez toutes les chances d’être déçus : la personne en question a certainement changé ; elle ne s’intéresse peut-être plus aux mêmes choses ; elle n’a peut-être pas envie d’aller où vous prévoyez de l’emmener. Il se peut même qu’elle ne puisse pas, voire ne veuille pas, venir du tout. Si vous voulez éviter la déception, il ne s’agit pas de rejeter votre plaisir et d’adopter une attitude négative ou pessimiste. Il s’agit seulement d’accepter le fait que ces autres possibilités peuvent se produire et que l’avenir sera comme il sera.

La déception est un changement de réalité, le passage d’une réalité que l’on a imaginée à LA réalité telle qu’elle est, c’est-à-dire à une nouvelle vision du monde. La déception est un refus d’accepter les promesses de cette nouvelle réalité, ou de considérer que celles-ci sont moins intéressantes.

Ce n’est pas nécessairement le cas. Les causes des choses sont tellement complexes et intriquées qu’il est difficile de dire ce qui, au bout du compte, sera positif ou négatif. Même ce qui peut apparaître, à première vue, comme le pire malheur (un accident, une maladie voire un handicap, un échec voire une dépression, etc.) peut se révéler par la suite être à l’origine d’une existence passionnante.

La frustration est, comme la déception, le résultat d’attentes déçues, mais elle naît d’une succession de déceptions quant à l’image qu’on a de soi-même et de sa place dans la société.

La frustration dépend de nos attentes, et nos attentes sont plus un miroir social que celui de nos propres valeurs et de nos propres priorités. La frustration sexuelle, par exemple, n’a rien de physiologique ou d’objectif : elle dépend en premier lieu de ce que nous n’arrivons pas à nous satisfaire des possibles : nous nous forgeons une image de la sexualité à travers les attentes sociales et les fantasmes collectifs, plutôt qu’à travers nos attentes personnelles et amoureuses, les possibilités que nous offrent nos rencontres.

•    Qu’attendez-vous avec plaisir dans les jours, les semaines ou les mois qui viennent? Idéalement, comment aimeriez-vous que les choses se passent ? Quelles autres possibilités s’offrent à vous? Au pire, comment les choses pourraient-elles se passer ? Comment pensez-vous réagir dans ces différents cas ?
•    Dans quels domaines, de quoi vous sentez-vous frustré? Qu’est-ce que vous attendriez? En quoi cela correspond-il à l’image que vous avez de vous même ? Qu’est-ce qui cloche ? Quelles possibilités avez-vous ? Pouvez-vous imaginer d’ouvrir le champ de vos possibilités ? D’où vous vient cette image idéale de vous même (d’une personne, de lectures ou de films, de votre enfance ou adolescence) ? Cette image est-elle importante ? Pouvez-vous la remettre en cause ?

Comment vaincre la frustration ?
Nous nous imaginons que la seule manière de vaincre la frustration est de la satisfaire. C’est ce que veulent nous faire croire la société marchande et les médias : un sac me plaît, il me le faut ; la sexualité idéale implique ceci ou cela, je dois manger comme ceci ou cela… Ces conceptions sont la voie directe vers toujours plus d’insatisfaction et de frustrations. Pour m’en libérer, je peux :

•    prendre de la distance par rapport aux images et aux idéaux que me vendent les médias, mais aussi que m’ont « vendu » mes enseignants à l’école et les premiers d’entre eux nos parents.
•    considérer objectivement les possibilités qui s’offrent à moi et apprendre à les apprécier,
•    construire ma vie sur une éthique à long terme plutôt que sur la satisfaction de mes plaisirs immédiats. Cela peut être, par exemple l’octuple sentier décrit dans le bouddhisme.

Je suis parti en Chine avec Marc Aurèle dans mes bagages : j’en reviens avec quelques « exercices spirituels » supplémentaires pour combattre déception et frustration.

Le conseil de Marc Aurèle, maintes fois répété est :

« Délimite le présent » (Pensées VII, 29).

Cela veut dire : essaie d’entrevoir combien est infinitésimal l’instant dans lequel l’avenir devient passé. « Circonscrire le présent », c’est d’abord libérer l’imagination des représentations passionnelles du regret et de l’espoir, se libérer ainsi d’inquiétudes ou de soucis inutiles, mais c’est surtout pratiquer un véritable exercice de la « présence de la Nature » en renouvelant à chaque instant le consentement de notre volonté à la Volonté de la Nature universelle.

Ainsi toute l’activité morale et philosophique se concentre dans l’instant : « Voilà ce qui suffit : le jugement fidèle à la réalité que tu émets dans l’instant présent, l’action communautaire que tu accomplis dans l’instant présent, la disposition à accueillir avec bienveillance dans l’instant présent tout événement que produit la cause extérieure » (IX, 6).

« Ou bien les dieux n’ont aucun pouvoir ou bien ils en ont. Mais s’ils n’ont aucun pouvoir, pourquoi les pries-tu ? Et s’ils ont du pouvoir, pourquoi ne pas les prier de t’accorder de ne craindre aucune de ces choses, de n’en désirer aucune, de ne t’affliger de rien de tout cela, au lieu de les prier pour que telle chose ne se produise pas ou se produise. […]
Cet homme les prie en disant : « Puissé-je coucher avec cette femme ! » Mais toi, dis plutôt : « Puissé-je ne pas désirer coucher avec elle ! » Un autre : « Puissé-je être débarrassé de ce souci ! » Mais toi : « Puissé-je n’avoir pas besoin d’en être débarrassé ! » Un autre : « Puissé-je ne pas perdre mon enfant ! » Mais toi : « Puissé-je ne pas être affligé de le perdre ! » D’une manière générale, modifie ainsi tes prières et vois ce qui arrive. » (IX, 40)

Sénèque, un autre stoïcien écrit dans De beneficiis, IV, 34, 4 : « Le sage entreprend toutes choses « sous réserve » (cum exceptione) i.e. à condition que rien n’intervienne pour empêcher le résultat de l’action. Si nous disons que tout lui réussit et que rien ne lui arrive contre son attente, c’est qu’il présuppose en esprit que quelque chose peut intervenir qui empêche la réalisation de son dessein… Cette « réserve », sans laquelle il ne projette rien et n’entreprend rien, c’est elle qui le protège. »

雷宓谐 dit Michel

Retrouvez toutes les informations et (pré-)inscrivez-vous vite
Qigong Emei

Qi Gong Emei

Le Qi Gong du Mont Emei développe le calme mental par un travail statique, et des exercices dynamiques.
Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 8h30 à 10h00
Lieu : l’Institut.
Adhésion obligatoire à l’association Tongxin.

Reprise officielle des cours le lundi 4 septembre. Inscrivez-vous vite.

En savoir plus

Qigong diabésité

Qi Gong Diabésité

Pour tous ceux qui veulent prendre conscience du métabolisme de leur corps et atteindre le calme mental.
Lundi, mercredi, vendredi et samedi : 10h30 à 11h30.
Lieu : l’Institut.

Reprise officielle des cours le lundi 4 septembre. Inscrivez-vous vite.

En savoir plus

Méditation taoïste

Méditation taoïste

Raffiner le corps et l’esprit pour atteindre la liberté intérieure.  C’est une Voie de l’alchimie interne, un chemin de transformation du corps et de la conscience
Mercredi : 18h00 à 19h00
Lieu : l’Institut.

Reprise le mercredi 6 septembre. Inscrivez-vous vite.

En savoir plus

LE CENTRE D’ACTION CONTRE LE DIABÈTE ET L’OBÉSITÉ

La lettre du CADO (Diables & Cité) est diffusée une fois tous les deux mois. Sous forme d’enseignement, elle explore les connaissances de la médecine chinoise nécessaire à la compréhension de notre corps (la cité) et à ce que sont les diables dans notre vie quotidienne. Inscrivez-vous dès maintenant sur la liste « Diabésité » afin de recevoir l’actualité concernant le CADO.

En savoir plus sur le Centre d’Action contre le Diabète et l’Obésité
En savoir plus sur le Mouvement d’Action Contre le Diabète et l’Obésité

Nous avons besoin de vous et de votre soutien. Diffusez l’information de l’existence du CADO, et des cures-retraites.

 

Pour vous désabonner de cette liste, visitez Se désabonner[1]
Pour mettre vos préférences à jour, visitez ce lien[2]
Faire suivre un message à quelqu’un ce lien[3]

Endnotes:
  1. Se désabonner: http://www.institut-wanxiang.com/lists/lt.php?id=eB9RRAYAUh0FVwAC
  2. ce lien: http://www.institut-wanxiang.com/lists/lt.php?id=eB9QRAYAUh0FVwAC
  3. ce lien: http://www.institut-wanxiang.com/lists/lt.php?id=eB9QDgdIUlUDGAEHUgE

Source URL: https://neptunya.fr/deception-et-frustration-par-michel-institut-wanxiang/


Estimation De Votre Maison ;)

by Neptunya | 9 septembre 2017 10 h 51 min

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16195445_1185881471466020_8116497198366760296_n.jpg?oh=f7ec2101ec4278b7f01843d0effe4cbe&oe=5A5CA6B3 Lire la suite

Source URL: https://neptunya.fr/estimation-de-votre-maison/


En passant…

by Neptunya | 9 septembre 2017 10 h 44 min

Bonjour à tous, ma revue de presse n’est pas au rendez-vous en ce moment, vraiment prise par mon bébé et les mails qui arrivent en masse. Je ne peux pas répondre à tout le monde en temps voulu donc ayez un peu de patience.

Mieux vaut tard que jamais.

Sinon, j’ai pu lire un livre et comment dire cela nous a vraiment aidé avec mon mari. Donc, je vous ferais un article sur ce livre qui nous a aussi aidé avec notre bébé.

Mais encore un peu de patience…

Bonne journée à tous.

Source URL: https://neptunya.fr/en-passant-5/


Voyage au Japon 2018 avec Franck Armand

by Neptunya | 19 août 2017 17 h 07 min

Résultat de recherche d'images pour "japon au printemps"Bonjour à tous,

 
La canicule se radoucit tranquillement.
J’espère que vous allez bien et que vous profitez pleinement de la chaleur tant qu’elle est là !!!
Régulièrement, j’accompagne au Japon des petits groupes de 8 à 12 personnes.
Il s’agit à chaque fois d’une plongée dans le Japon authentique et traditionnel, celui des temples Zen, des sanctuaires animistes, des forêts primitives… et de la vie de tous les jours !
Un réveil des sens accompagné d’une délectation gustative…
Ce Japon-là, je le connais bien. Je m’y ressource depuis bientôt 30 ans maintenant.
 
Je propose pour 2018 quatre voyages qui, tout en étant centrés sur le Japon traditionnel, l’abordent de façon tout à fait spécifique :Programmes Voyages Japon 2018[1]

Voyage 1 :   23 mars / 7 avril : Kyushu, l’île aux volcans et aux sources chaudes. L’île à la nature sauvage. De Nagasaki à Kagoshima, nous ferons le tour de l’île pour de riches expériences. Voyage pour le plaisir des sens dans le Japon de la douceur de vivre. 
 
Voyage 2 :   14 / 29 avril : Kyoto et Nara. 15 jours pour plonger au coeur de la civilisation japonaise au moment des cerisiers en fleurs. Nous irons dans les montagnes pour les admirer à un période où la foule sera déjà moins dense… 
 
Voyage 3 :   20 octobre / 3 novembre : Le ZEN. Exploration des multiples facettes du Zen : l’art des jardins, les arts traditionnels, la gastronomie… Pratique quotidienne de Zazen. Un séjour pour prendre le temps de vivre et de méditer. Un séjour pour apprendre à vivre en méditant. Voyage pendant les vacances scolaires.
Voyage 4 :   18 novembre / 3 décembre : Japon des potiers. Un voyage pour entrer en osmose avec la Terre. Découverte de villages de potiers : Bizen, Hagi, Shigaraki, Karatsu,  visite d’ateliers, participation à des sessions de cérémonie du thé qui permet d’apprécier pleinement les pièces en terre en particulier les bols. Ce sera aussi l’occasion de visiter des lieux mythiques : Hiroshima, Miyajima, Okayama, Kyoto,… au moment des érables rougis par l’automne.
Vous trouverez plus de détails dans le document joint.
Les programmes détaillés sont en cours de réalisation. J’ai choisi de diffuser dès maintenant les dates et les thèmes afin que chacun puisse trouver le voyage qui lui correspond parfaitement.
Merci de me contacter rapidement si l’un de ces projets vous intéresse.
Lors de ce contact indiquez clairement le numéro et le thème du voyage.
Le nombre de participants est limité.
S’il cela vous parait judicieux, merci de diffuser ce message autour de vous.
 
Bien à vous,
Franck
NB : Mon site internet n’est pas accessible. Il est en transformation. Il ne vous sera d’aucun secours pour avoir des informations complémentaires…
Franck Armand
MIROKOU
Mobile : 06 83 47 25 16
franck.armand@mirokou.com

www.mirokou.com

Endnotes:
  1. Voyages Japon 2018: http://neptunya.fr/wp-content/uploads/2017/08/Voyages-Japon-2018.pdf

Source URL: https://neptunya.fr/voyage-au-japon-2018-avec-franck-armand/