Réfléchir sur la vie, ce n’est pas (la) vivre par Michel Institut Wanxiang

by Neptunya | 16 décembre 2017 18 h 31 min

Prenez garde à ce danger : on ne cesse de réfléchir « sur » ; il y a des gens qui réfléchissent sur la vie, d’autres sur l’amour, d’autres encore sur ceci et cela.

Lettre sur le site institut Wanxiang[1]

« Un éleveur de poulets, mécontent de la productivité de ses volailles, décida d’user avec ses poules d’un peu de psychologie. C’est pourquoi il acheta un perroquet aux couleurs vives : ce perroquet parlait. Il le plaça dans le poulailler. Bien entendu, les poules remarquèrent immédiatement l’élégant étranger ; elles lui indiquèrent avec de joyeux gloussements les meilleurs morceaux à picorer et se mirent à le suivre comme un groupe de collégiennes suivrait une star de la chanson. Au grand plaisir de l’éleveur, leur capacité de ponte s’en trouva accrue.

Naturellement jaloux d’être ignoré par son harem, le coq du poulailler se jeta sur le séduisant intrus, l’assaillit de son bec et de ses ergots, lui arrachant l’une après l’autre ses plumes vertes et rouges. Sur quoi le perroquet, intimidé et inquiet, s’écria : « 
Arrêtez ! Je vous en supplie, arrêtez ! Après tout, je ne suis là que pour enseigner les langues ! » » (tiré de L’art de vivre et de mourir de Bhagwan Shree Rajneesh.
Beaucoup de gens vivent une vie de professeur de langues. C’est le genre de vie le plus faux qui soit. La réalité n’a pas besoin du langage, elle vous est accessible à un niveau non verbal. La lune est là, elle n’a pas besoin d’eau pour s’y refléter. Vous n’avez qu’à la regarder ; c’est une communication non verbale. La vie entière est accessible – il vous faut simplement apprendre à communiquer avec elle de façon non verbale.

C’est cela la méditation : être dans un espace où le langage n’interfère pas, où les concepts appris ne s’interposent pas entre vous et le réel.
Quand vous aimez une femme ou un homme, ne vous souciez pas de ce que les autres ont dit de l’amour, ce serait une interférence. Vous aimez, l’amour est là, oubliez tout ce que vous avez appris sur l’amour. Oubliez tous les Kinsey, les Master et Johnson, les Freud et les Jung. Je vous en prie, ne devenez pas un professeur de langues. Aimez simplement la femme ou l’homme, que l’amour vous conduise et vous guide dans ses secrets les plus intimes, dans ses mystères. Alors vous connaîtrez l’amour.

Vous ne pouvez comprendre la vie que si vous êtes prêts à aller dans l’inconnu. Si vous vous accrochez au connu, vous vous accrochez au mental, et le mental n’est pas la vie. C’est même plutôt le vecteur de la maladie (voir Sengcan, ci-dessous). La vie est non mentale, non intellectuelle, parce qu’elle est totale. Il faut vous y impliquer totalement, vous ne pouvez pas vous contenter d’y penser. Réfléchir sur la vie, ce n’est pas vivre. Prenez garde à ce danger : on ne cesse de réfléchir « sur » ; il y a des gens qui réfléchissent sur la vie, d’autres sur l’amour, d’autres encore sur ceci et cela, à tel point qu’ils ont toujours besoin de plus de temps encore et encore.Je vais pratiquer plutôt qu'enseigner!
L’homme relié, vraiment relié est celui qui dit : « Je ne sais pas. » Quand vous dites : « Je ne sais pas », vous êtes ouverts, vous êtes prêts à apprendre, vous n’avez aucun préjugé, aucune croyance, aucun savoir. Vous n’avez que la conscience. Vous dites : « Je suis conscient et je vais voir ce qui se passe. Je ne me chargerai d’aucun dogme du passé. »

C’est cela l’attitude d’un disciple, i.e. l’attitude de « quelqu’un qui veut apprendre ». La discipline n’est qu’un apprentissage : « discipline » signifie « apprendre ». Un disciple, c’est quelqu’un qui est prêt à apprendre. Je ne suis pas là pour vous enseigner ; je ne vous ai transmis aucun savoir. Je vous ai aidé simplement à voir ce qui est. Vivez votre vie quel qu’en soit le prix.

Que toutes choses prospèrent en paix.

雷宓谐 dit Michel

 

Endnotes:
  1. Lettre sur le site institut Wanxiang: https://www.institut-wanxiang.com/newsletter-mtc-detail.php?edit=79&utm_source=phplist457&utm_medium=email&utm_content=HTML&utm_campaign=Infolettre+de+l%27Institut+Wanxiang+-+d%C3%A9cembre+2017

Source URL: https://neptunya.fr/reflechir-sur-la-vie-ce-nest-pas-la-vivre-par-michel-institut-wanxiang/