Rendez-vous lundi 24 février à midi pour un grand picnic bio devant le tribunal correctionnel, 13 boulevard Clemenceau à Dijon, pour soutenir notre ami Emmanuel Giboulot.

Imprimez l'article

21.02-Emmanuel-Giboulot-vigneron-de-Cote-d-Or-risque-jusqu-a-six-mois-d-emprisonnement-et-30-000-d-amende.-930620_scalewidth_630Rendez-vous lundi 24 février à midi pour un grand picnic bio devant le tribunal correctionnel, 13 boulevard Clemenceau à Dijon, pour soutenir notre ami Emmanuel Giboulot.  De nombreuses associations participent à ce rassemblement citoyen. Il faut soutenir Emmanuel qui a eu le courage de refuser un pesticide dont l’application aurait détruit 40 ans d’une culture de la vigne en biodynamie initiée par son père sur son domaine.
Si vous ne pouvez pas être des nôtres, vous pouvez cependant contribuer au mouvement en récoltant autour de vous des signatures supplémentaires à la pétition de soutien. Vous trouverez le lien sur la page facebook de soutien.
L’heure du jugement est prévue à 13h30.
Par ailleurs, Emmanuel Giboulot et sa compagne ont lancé un appel à souscriptions pour les aider à payer les frais de justice. Vous pouvez les soutenir financièrement en allant ici.

On compte sur vous !

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois
Président de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.