SENGCAN (?-606?), « Inscrits sur la foi en l’Esprit » Institut Wanxiang

by Neptunya | 14 juillet 2018 18 h 37 min

… »Vivre dans la Grande Voie n’est ni facile ni difficile, mais ceux dont la vision est limitée sont craintifs et irrésolus, et plus ils se dépêchent, plus ils vont lentement – l’attachement ne connaît pas de limites;
S’attacher à l’idée de l’illumination, c’est également s’égarer.
Laissez simplement les choses être telles qu’elles sont, et il n’y aura ni allée, ni venue.
Obéissez à la nature des choses – votre propre nature, et vous avancerez librement, sans être perturbés.
Quand la pensée est emprisonnée, la vérité est cachée, car tout est trouble et obscur et la pratique pesante du jugement amène la contrariété et la lassitude.
Quel bénéfice peut-on tirer des distinctions et des séparations?
Si vous voulez cheminer sur la Voie, ne rejetez pas le monde des sens et des idées
En vérité, les accepter pleinement est identique à une véritable illumination.
L’homme sage ne poursuit aucun but, mais l’homme insensé s’enchaîne.
Il y a un dharma, une vérité, une loi, il n’y en a pas plusieurs; les distinctions proviennent des attachements, des besoins de l’ignorant.
Rechercher le Mental avec un mental discriminant est la plus grande erreur qui soit.
« …

Jianzhi Sengcan (鑑智僧璨) (? ~ 606?) est considéré comme le troisième patriarche chinois de l’école bouddhiste Chan et le trentième depuis Bouddha. Le Xinxinming 信心銘 « Écrits sur la Foi en l’Esprit », texte essentiel du Chan sur le non-dualisme fondamental, lui serait attribué. Jianzhi « miroir de sagesse » est un titre décerné par l’empereur Tang Xuanzong (685 – 762).https://www.institut-wanxiang.com/[1]

 

Endnotes:
  1. https://www.institut-wanxiang.com/: https://www.institut-wanxiang.com/

Source URL: https://neptunya.fr/sengcan-606-inscrits-sur-la-foi-en-lesprit-institut-wanxiang/