Archives pour l'étiquette Échographie

Les séquelles des échographies de grossesse Par Michel Dogna

Imprimez l'article

https://ci6.googleusercontent.com/proxy/JcHAQcS9MaYhGN78rqW5xy0q6Vy2SloXxdngExWiescmGsD5Ubi04eADDVk9T0zdqpBjOEv1Wu4B9IHX9QolCLV88YEL0kbU_2_AWZOZ2pfVjTTvIMPtlRJkgK8sNBL-zf5k-D9TIA=s0-d-e1-ft#http://www.micheldogna.fr/medias/photos/bandeau%20newsletter%20michel%20dogna.jpg

Newsletter N° 65 de Michel DOGNA
AVERTISSEMENT
L’abonnement à cette lettre ne donne pas accès aux conseils gratuits de Michel Dogna.
Face aux nombreuses personnes qui le contactent pour des problèmes de santé, il est obligé en fonction de ses charges de travail de limiter les demandes à ceux et celles qui sont abonnés (payants) au journal CONTR’INFOS. Ceci était déjà stipulé sur la page d’accueil du site www.micheldogna.fr
Nota : vous pouvez trouver de nombreuses réponses sur ce site gratuit.
Si vous ne recevez pas le journal Contr’Infos régulièrement, svp écrivez directement à Océane :
micheldogna.contrinfos@gmail.com

Les séquelles des échographies de grossesse

L’échographie est une technique indolore pour le patient et considérée sans danger pour le fœtus. Mais cela reste sans danger lorsque l’appareil est utilisé correctement par l’opérateur, et cela, les parents ne peuvent s’en rendre compte.
En effet, il faut savoir que si l’on s’attarde sur une zone précise du fœtus, les ultrasons peuvent entraîner des dégâts tissulaires par une augmentation de la température locale.
Pour éviter cela, il faut effectuer un balayage permanent en particulier au niveau du cerveau et des parties génitales du fœtus qui sont les organes les plus fragiles. Continuer la lecture de Les séquelles des échographies de grossesse Par Michel Dogna

ÉCHOGRAPHIES DE GROSSESSE, IL PEUT Y AVOIR DES SÉQUELLES ! Par Michel Dogna

Imprimez l'article

L’échographie est une technique indolore pour le patient et considérée sans danger pour le fœtus. Mais cela reste sans danger lorsque l’appareil est utilisé correctement par l’opérateur. Or les parents ne peuvent pas s’en rendre compte.

En effet, il faut savoir que si l’on s’attarde sur une zone précise du fœtus, les ultrasons peuvent entraîner des dégâts tissulaires par une augmentation de la température locale. Pour éviter cela, il faut effectuer un balayage permanent en particulier au niveau du cerveau et des parties génitales du fœtus, qui sont les organes les plus fragiles.

L’échographie ne peut pas être complètement fiable, car 20 à 30 % des malformations ne sont pas identifiables avec cette technique, et, souvent, elle ne permet pas de mettre en évidence le mauvais fonctionnement de certains organes. Continuer la lecture de ÉCHOGRAPHIES DE GROSSESSE, IL PEUT Y AVOIR DES SÉQUELLES ! Par Michel Dogna