Vers l’Internet quantique

Imprimez l'article

Si rien ne se déplace plus rapidement que la lumière, cela ne veut pas dire qu’il est impossible de l’arrêter ! Des chercheurs l’avait ralentie en 1999 puis arrêtée pendant une fraction de seconde deux ans plus tard. Aujourd’hui, une équipe de scientifiques l’a stoppée pendant une longue minute. Comment faire pour stopper un faisceau d’ondes qui se déplace à près de 300 000 km/s ? En mettant en place un procédé astucieux mais finalement pas si complexe.http://colibris.ning.com/profiles/blog/show?id=2998321%3ABlogPost%3A399338&xgs=1&xg_source=msg_share_post

Des scientifiques de l’Université de Darmstadt ont utilisé un cristal opaque qu’ils ont frappé de LASERs pour perturber les états quantiques des atomes présents à l’intérieur. En créant deux états quantiques dans ces atomes, ils sont parvenus à le rendre transparent à une plage de longueurs d’ondes lumineuses très précises. Ne restait plus ensuite qu’à frapper ce cristal avec un faisceau de cette même fréquence puis qu’à éteindre les LASERs perturbateurs pour figer la lumière à l’intérieur, et ce durant une minute – un délai permettant à la lumière de parcourir la bagatelle de 18 millions de kilomètres -.

 

Autre découverte intéressante, l’équipe est parvenue à stocker, et récupérer, une image. Cela prouve qu’il est possible de stocker des données dans un faisceau de lumière stationnaire, condition nécessaire à la fabrication de répéteurs quantiques, actuelle pièce manquante de l’élaboration d’un Internet quantique.

 

http://gizmodo.com/how-scientists-stopped-light-dead-for-a-whole-mi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.